🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Test TCL X937U : la plus accessible des barres de son Atmos et DTS:X avec satellites surround

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
10 décembre 2022 à 11h45
2
Test TCL X937U lifestyle

Voici la barre de son la plus haut de gamme du catalogue TCL. Malgré cela, elle reste proposée à un tarif tout à fait raisonnable, sachant qu’elle est livrée avec ses satellites surround, un point primordial pour certains utilisateurs. Elle reprend la technologie de projection sonore Ray-Danz qu’elle embarque dans un nouveau design à la fois plus classique et tout aussi moderne. Voyons comment elle se défend en tant que barre de son avec satellites la moins chère du marché.

TCL X937U
  • Effets sonores avant/arrière concrets
  • Verticalité bien présente
  • Dolby Atmos et DTS:X
  • Très bonne ergonomie
  • Multiples protocoles audio via le WiFi
  • Manque d’ampleur latérale
  • Qualité du médium en retrait
  • Il existe des caissons plus démonstratifs
  • Calibrage AI Sonic pas convaincant

TCL monte en puissance progressivement dans le domaine des barres de son. Il y eut d’abord les téléviseurs, de mieux en mieux équipés et toujours plus performants, dans des gammes de prix accessibles. Puis les barres de son les ont rejoints. Il n’existait au départ que les modèles d’entrée de gamme très simple. Malgré tout, TCL a souhaité maximiser le rendu en intégrant l’Atmos, même sur les versions tout-en-un autour de 200 euros.

La TS9030 Ray-Danz fut le premier modèle haut de gamme s’appuyant sur une technologie maison de retranscription sonore virtualisée. Cette année, TCL a carrément appuyé sur le champignon avec un catalogue de plus en plus complet comprenant quatre nouvelles références. La X937U se situe tout en haut de la pyramide. Elle est suivie de près par la C935U avec des fonctions identiques, mais dépourvue d’enceintes surround indépendantes. 

Test TCL X937U lifestyle
©TCL

Fiche technique TCL X937U

Performances

Kit d'enceinte
7.1.4
Système de compression numérique
Dolby Atmos, DTS:X
Puissance admissible
1 020W
Puissance admissible - Caisson de basse
180W

Caractéristiques techniques

High-Res audio
Non
Entrée audio
Audio numérique S/PDIF Optique, HDMI 2.1
Nombre de haut-parleurs
14
Nombre de voies
2
Nombre de haut-parleur Tweeter
3
Nombre de haut-parleur Medium
3
Nombre de haut-parleur Large bande
8
Nombre de haut-parleur Grave
1
Dimention des haut-parleur(s)
Grave 203 mm

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Version Wi-Fi
Wi-Fi 5
Multiroom
Oui
Ethernet
Non
Bluetooth
Oui
AirPlay
AirPlay 2

Caractéristiques physiques

Hauteur
58mm
Largeur
1 040mm
Profondeur
110mm
Poids
2,6kg
Hauteur - Caisson de basse
365mm
Largeur - Caisson de basse
240mm
Profondeur - Caisson de basse
420mm
Poids - Caisson de basse
5,5kg

Un design récompensé par un reddot Award

L’organisation reddot récompense chaque année des produits pour leur design dans des dizaines de catégories. TCL a obtenu le sien pour la barre de son X937U. Il se justifie par l’emploi d’un dessin identique sur la barre et les satellites mélangeant des ailettes discrètes et un tissu acoustique cossu. 

Test TCL X937U ray danz
©Alban Amouroux pour Clubic

La barre mesure un peu plus d’un mètre de large, elle sera donc assez facilement logeable. La finition est parfaite avec ce tissu qui recouvre toutes les parties visibles depuis le canapé. Les boutons sur le dessus sont intégrés en relief dans le tissu, tout comme les logos, dont celui du Dolby Atmos.

Test TCL X937U boutons
©Alban Amouroux pour Clubic

Sur les satellites, c’est le logo TCL que l’on retrouve incrusté à travers le tissu. Ce dernier recouvre seulement la face avant et le dessus. Les satellites sont compacts, bien plus que ceux des derniers ensembles haut de gamme LG et Samsung. Ce qui simplifie leur intégration dans le salon.

Test TCL X937U caisson
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson est classique dans sa finition avec du vinyle granuleux gris. Le haut-parleur se trouve sur le côté droit, protégé par un tissu acoustique basique. Le caisson est donc plus profond que large. On peut évidemment le tourner pour diriger le haut-parleur vers la position d’écoute.

Équipement : 7.1.4 réel

Chacun des trois canaux frontaux est constitué de deux voies : un tweeter et un médium elliptique. Les effets surround latéraux sont confiés à un large bande elliptique orienté vers l’extérieur via un large pavillon, c’est la technologie Ray-Danz. Les deux canaux d’élévation sont reproduits par des larges bandes.

Test TCL X937U inside
©TCL

Afin de correspondre à la promesse de faire du 7.1.4 réel, les enceintes satellites renferment deux haut-parleurs. Ce sont des larges bandes identiques à ceux de la barre : le premier rayonne en face, le second sur le dessus est dédié à l’élévation. Chaque canal reçoit 30 Watts de puissance.

Test TCL X937U surround
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson bénéficie pour sa part de 180 watts. Ils sont envoyés au haut-parleur de 20 cm à long débattement. Ce dernier est associé à un évent bass reflex en face arrière.

Connectivité : tout pour la musique via le WiFi

TCL a bien fait son travail en ce qui concerne la connectivité. En plus du HDMI eARC, la X937U propose deux entrées HDMI 2.1 supportant le 60 Hz, le HDR10 et le Dolby Vision. Ce sera suffisant pour la plupart des utilisateurs, même si les gamers auraient préféré du 120 Hz évidemment.

Test TCL X937U connexions
©Alban Amouroux pour Clubic

Côté son, il y a comme toujours une entrée optique pour ceux qui n’ont pas de HDMI ARC ou si l’on souhaite ajouter une source audio numérique. Le Bluetooth est accessible pour transmettre la musique. Il sert également à connecter un téléviseur compatible pour une liaison sans HDMI.

Test TCL X937U apps audio

Il n’y a pas de prise Ethernet, mais le WiFi est bel et bien présent. Il donne accès à de multiples protocoles dont, en tête, le DTS Play-Fi. Il permet de profiter directement des services de streaming et de sa musique stockée dans un dossier partagé sur le réseau. Partagé avec d’autres fabricants, il permet de faire du multiroom. Il est complété par Spotify Connect, Chromecast et AirPlay 2. La barre se pilote vocalement indifféremment depuis une enceinte intelligente Google Assistant ou Amazon Alexa.

Ergonomie : une télécommande inédite avec écran

Grâce à sa télécommande et à son afficheur en façade, la barre fonctionne dès qu’elle est branchée. Pour aller plus loin, il faut télécharger l’app TCL donnant accès aux réglages, dont le calibrage audio automatique. Tant que ce n'est pas fait, une petite led clignote en façade de la barre. L’installation est simple, comme c’est le cas sur toutes les barres aujourd’hui.

Test TCL X937U app install

Une fois la barre connectée, elle apparaît sous le nom « Play-Fi Device » et un numéro d’identifiant. Pour changer le nom générique en quelque chose de plus compréhensible, il faut passer par l’app DTS Play-Fi.

Test TCL X937U app menu

L’app TCL comprend deux pages principales. D’un côté, il y a la page d’accueil avec le mode audio en cours, la source en cours, le titre du morceau si l’on est en lecture musicale. On peut ensuite se rendre sur la page des réglages sonores avec les différents modes et effets ainsi que des réglages de tonalité grave/aigu.

Test TCL X937U télécommande
©Alban Amouroux pour Clubic

C’est la première fois que nous avons droit à une télécommande avec écran dans le domaine des barres de son. Les réglages étant nombreux, on les fait défiler avec les touches Level et Effect afin de retoucher ce que l’on souhaite. Il est dommage que TCL se soit arrêté en chemin et n’ait pas rendu cette télécommande bidirectionnelle. Par exemple, si l’on souhaite régler le niveau des graves, il va s’afficher Bass+ ou Bass- mais pas le niveau en cours. Pour cela, il faut regarder en même temps l’écran en façade de la barre.

Test TCL X937U lifestyle
©TCL

Il est à noter également que lorsque l’on se trouve en train d’écouter la musique, via le Play-Fi par exemple, et que l’on souhaite utiliser la TV, la barre ne bascule pas toute seule de l’un à l’autre. Il faut utiliser l’app ou la télécommande pour basculer manuellement sur le HDMI ARC.

Analyse : une immersion diffuse dans un cadre limité

Aucun changement dans nos habitudes avec des premières écoutes que nous effectuons sans passer par la case calibrage. Et dès le départ, tout semble bien fonctionner. Les niveaux sont cohérents, la scène est ouverte, nous découvrons la signature sonore de TCL choisie pour cette X937U.

Test TCL X937U AI Sonic
Test TCL X937U AI Sonic

La procédure de calibrage AI Sonic utilise le micro du smartphone, comme sur les enceintes Sonos ou les caissons de basse Bowers & Wilkins. La barre prend deux mesures : une à proximité immédiate, à moins de 5 cm de la barre, une autre depuis la position d’écoute. Il est possible de mémoriser 3 calibrages différents, que l’on aura pu effectuer depuis des emplacements distincts par exemple. On peut passer d’une mémoire à une autre en deux clics avec la télécommande.

Nous avons effectué plusieurs calibrages et nous pouvons affirmer que le résultat n’est pas très attrayant. Cela ajoute de l'ouverture et de la réverbération, mais on perd tout le naturel dans les fréquences médiums. Il suffit de désactiver le calibrage pour retrouver immédiatement quelque chose de bien plus naturel et équilibré. Peut-être que cela était dû à notre exemplaire de test, ou une future mise à jour pourra corriger le fonctionnement du système AI Sonic. En l’état, nous l’avons désactivé pour nos écoutes.

Test TCL X937U coté
©Alban Amouroux pour Clubic

En écoute musicale, les modes Standard et Music sont les plus adaptés pour obtenir un bon équilibre global. Toutefois, le centre reste collé à la barre avec la sensation que l'essentiel de la scène joue dans la barre. Il y a tout de même de l’ouverture sur les côtés et en profondeur grâce aux satellites toujours actifs, à un volume relativement faible. Le mode Surround Enhanced relève les voix tout en ouvrant la scène vers l’extérieur avec des sonorités projetées vers la position d’écoute. La X937U tente de nous charmer ainsi, mais les effets ne sont pas naturels et le travail sur le déphasage se ressent très nettement avec parfois l’impression que les oreilles se bouchent, comme si on montait en altitude. L’upmixer n’a pas d’effet sur les sources stéréo, ou alors, nous n’avons rien pu percevoir.

Quant au caisson, nous l’avons laissé sur 0 pour obtenir une bonne liaison avec la barre. Ce caisson fonctionne bien en musique, avec de l’articulation et du punch, il nous fait penser à ce que donnent de bonnes enceintes de bibliothèque, sans aller jusqu’à explorer les tréfonds du bas grave. C’est appréciable de notre point de vue, d’autres seront en attente de bien plus sur ce critère.

Test TCL X937U satellites
©Alban Amouroux pour Clubic

En mode Movie sur une bande son Atmos, les dialogues sont bien surélevés pour se rapprocher de l’écran et mieux coller à l’image. Le niveau des dialogues nous a semblé un peu en retrait, nous avons donc utilisé le réglage consistant à les remonter de 3 crans sur les 6 disponibles pour mieux les faire ressortir du reste de l’action. Malgré cela, les différents essais de calibrage et d’autres réglages, la qualité du médium est en retrait vis-à-vis des barres de son concurrentes. Le médium est coloré et maigre, il manque clairement d’assise. Le haut grave est absent de cette barre, ce qui fait perdre la chaleur des voix et leur présence.

Les modes audio Movie, Music, Game, Sports et Standard agissent surtout sur la réponse en fréquence. Ces modes jouent sur le niveau du caisson et un médium/aigu plus ou moins prononcé, ce qui va renforcer ou non l’effet de présence appuyée sur les dialogues.

Test TCL X937U caisson pieds
©Alban Amouroux pour Clubic

Les autres caractéristiques du son immersif sont bien retranscrites, surtout en façade et à l’arrière. Les effets virevoltent dans la pièce grâce aux satellites surround même si l’on aimerait parfois un peu plus de respirations, car ils attirent facilement l’attention dès qu’un objet se déplace vers l’arrière droite ou l’arrière gauche. Chez nous, le satellite droit avait moins de niveau que celui de gauche, mais la X937U ne propose pas de réglage de balance entre les deux. Le son se déplace sans rupture de l’avant vers l’arrière. Les effets de plafond sont diffus et plutôt situés dans la partie avant de la pièce, au-dessus de l’écran, sans aller jusqu’au-dessus de nos têtes. En revanche, les effets sont limités en largeur à l’avant de la scène. La majorité de la restitution est contenue dans un grand triangle prenant la barre comme sommet et les deux satellites dans les autres angles.

Le caisson joue parfaitement son rôle avec des nappes et des grondements sans distorsion à niveau normal, bien qu’il soit parfois, selon les fréquences, facilement localisable. Il faudra prendre son temps pour lui trouver le bon emplacement dans votre pièce d’écoute. En tous les cas, les grandes pièces ne font pas peur à cet ensemble qui a de la réserve sous le pied :  on peut vraiment écouter très fort.

Test TCL X937U lifestyle
©TCL

Prix et concurrence

La TCL X937U est commercialisée à 790 €. À ce prix, il n’existe aucun autre ensemble comprenant barre, caisson et satellites surround. Cependant, il est possible de trouver des offres couplées comprenant des barres et leur caisson ainsi que les satellites optionnels du même fabricant. Chez Samsung ou Polk Audio, on peut donc arriver à une configuration finale dans les mêmes tarifs.

Il est toujours difficile de comparer une barre tout-en-un contre une barre avec enceintes arrières physiques. Le résultat en termes d’immersion réelle est forcément à l’avantage des systèmes avec enceintes physiques. Cependant, tout le monde n’a pas la place ou l’envie de positionner ces deux petites enceintes supplémentaires.

Mais si c’est ce que vous attendez, parce que vous venez, par exemple, d’un système home cinema classique 5.1 un peu dépassé, alors la TCL X937U est une bonne option. Elle n’a pas de concurrence directe. Quant aux modèles sur le même créneau plus haut de gamme (JBL Bar 1000, Philips Fidelio B97), ils apporteront une meilleure gestion et spatialisation des effets, un caisson plus costaud ou des timbres plus qualitatifs.

TCL X937U : l'avis de Clubic

7

La TCL X937U représente un bon compromis. Ceux qui regrettent que les barres de son tout-en-un virtualisent à tout va seront contents de trouver cette TCL avec de vraies enceintes surround. Surtout qu’elle est la moins chère dans sa catégorie.

La connectique est suffisante, le WiFi pour la lecture musicale est complet. La télécommande avec écran est un bonus sympathique. Il faut accepter le compromis sur la qualité de restitution qui correspond à son placement tarifaire.

Les plus

  • Effets sonores avant/arrière concrets
  • Verticalité bien présente
  • Dolby Atmos et DTS:X
  • Très bonne ergonomie
  • Multiples protocoles audio via le WiFi

Les moins

  • Manque d’ampleur latérale
  • Qualité du médium en retrait
  • Il existe des caissons plus démonstratifs
  • Calibrage AI Sonic pas convaincant

Films 7

Musique 6

Gaming 7

Connectivité 8

Ergonomie 9

Finitions 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
tux.le.vrai
TCL. pas pour moi.
Shinpachi
Chez Samsung ou LG, tu auras le modèle de l’année précédente en promo pour moins que ça, alors le choix est vite fait
eykxas
c’est pourtant très bien TCL
tux.le.vrai
Moins je donne d’euros, à l’industrie de ce pays, mieux c’est.
eykxas
Parce que tu crois que les autres sont fabriqués ailleurs ? XD<br /> A part Samsung, même LG fait fabriquer en chine.
tux.le.vrai
Je pense qu’il y aura toujours moins d’euros qui reviendra à la chine avec une marque qui fait fabriquer en Chine qu’avec une marque chinoise qui fabrique en chine. (marge, frais marketing, etudes et recherche)<br /> pour l’aspect puissance, reconnaissance, je préfère attribuer un rôle de simple sous traitant que concepteur reconnu.<br /> Je maintiens donc mon principe,<br /> Moins je donne d’euros à l’industrie de ce pays, mieux c’est.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test JBL Tour One M2 : un casque haut de gamme réussi moins cher que la concurrence ?
Test Apple HomePod (2023) : retour en fanfare pour l'enceinte connectée d'Apple ?
Test Dell XPS 13 2-en-1 2022 : la Surface Pro 9 peut-elle dormir sur ses deux oreilles ?
Test JBL Tour Pro 2 : des écouteurs pas tout à fait matures, mais aux innovations prometteuses
Test Elgato Facecam : que vaut son
Test G.Skill Trident Z5 RGB DDR5-6800 CL34 : et la DDR5 se transforme en fusée !
Test Intel Core i3-13100F : que vaut l'entrée de gamme de Raptor Lake ?
Test Polar Ignite 3 : une montre connectée sport tout en élégance
Test Sony DualSense Edge : la manette ultime pour la PS5 ?
Test QNAP TS-464 : un NAS performant, évolutif mais trop complexe ?
Haut de page