Kingston SSDNow : le SSD à la portée de tous ?

Frédéric Cuvelier
26 octobre 2009 à 17h45
0
00C8000002544618-photo-kingston-ssdnow-40-go.jpg
SSD. Trois lettres qui sonnent aux oreilles des seuls initiés comme synonymes de performances, mais aussi de prix élevé. Une situation qui ne satisfait évidemment personne, du consommateur aux fabricants, ces derniers souhaitant évidemment que ce marché de niche devienne un marché de masse.

C'est le pari que tente Kingston avec un nouveau produit de sa gamme V-Series. Pour rappel, cette gamme comportait jusqu'à présent deux modèles, l'un de 64 Go, l'autre de 128 Go, vendus seuls dans leur boîte ou au sein d'un kit dont nous allons vous parler plus avant. Démocratiser une technologie relativement récente et jusqu'à présent assez onéreuse tient souvent du numéro d'équilibriste : il convient d'informer le plus pédagogiquement possible afin de contourner les inévitables contraintes techniques sans effrayer les non-initiés. Et ils sont plutôt nombreux en matière de SSD. Les arguments en sa faveur sont toutefois particulièrement convaincants et parlent à tout le monde : on évoque un démarrage plus rapide, des applications qui s'ouvrent quasiment instantanément, plus de bruit ni de chauffe et une consommation électrique très faible. Alors, pari réussi pour Kingston ?

Sommaire :

Le produit : Kingston SSDNow V-Series 40 Go



Comme nous le disions en introduction, les disques de la séries V (pour Value) sont vendus seuls ou proposés dans un kit qui comprend les éléments suivants :
  • Le disque SSD ;
  • Un câble de connexion S-ATA ;
  • Un connecteur d'alimentation au cas où votre alimentation serait dépourvue de câble pour disque S-ATA ;
  • Un support pour installer votre disque dans un emplacement 3"1/2 ;
  • Un CD-ROM contenant un logiciel permettant la migration de votre système de votre disque dur vers le SSD ainsi qu'un manuel d'installation détaillé et en français.
01F4000002544628-photo-kit-kingston-ssdnow-40-go.jpg
Le kit du SSDNow 40 Go de Kingston

Le premier reproche que l'on peut d'ores et déjà adresser à Kingston réside dans l'absence d'un guide de mise en route rapide expliquant en quelques étapes le montage et l'installation du SSD. Après tout, si ce produit est grand public, cela aurait dû être possible. Première incohérence ou simple économie de papier ? Nous répondrons que la procédure détaillée présente dans le CD-ROM contient bien plus de détails que n'en proposerait un dépliant et convient à la fois aux initiés qui liront ces instructions en diagonale comme aux novices, qui trouveront là un guide qui les prend véritablement par la main.

À propos du SSD, sachez qu'il n'a pas évolué par rapport aux modèles existants déjà dans le commerce. Basés sur des modèles Intel comme le sont tous les modèles Kingston et en l'occurrence ici le X25-X, ils sont composés de 5 puces de type MLC gravées en 34 nm (d'où la différence de débit en écriture, 40 Mo/s contre 80 Mo/s pour les modèles comprenant 10 puces). Ils gèrent l'interface Serial-ATA 3.0 Gb/s et le NCQ, alors que le firmware actuel ne permet pas encore d'assumer la fonction TRIM (pour rappel, cette fonction est censée maintenir à tout le moins constantes les performances en écriture des SSD qui ont tendance à s'user pour peu que le système d'exploitation soit compatible). Alors que le très attendu contrôleur JMicron 612 commence à pointer le bout de son nez dans certains SSD, Kingston reste fidèle à Intel et ses contrôleurs. Ce dernier travaille donc sur 5 canaux et doit en principe proposer de bonnes performances en écriture de petits fichiers, point faible d'autres contrôleurs. Les débits annoncés sont de 170 Mo/s en lecture et 40 Mo/s en écriture. Terminons en précisant que ces disques, au format 2"1/2, sont prévus pour un MTBF (Mean Time Before Failure, durée de vie moyenne) d'un million d'heures et seront garantis 3 ans. Disponibles le 9 novembre prochain en version seule ou en kit. Notez que pour l'instant, seule la version pour ordinateur de bureau sera proposée, alors que les modèles 64 et 128 Go existent pour ordinateur portable. La raison en est simple : ce SSD a pour vocation à remplacer votre disque dur, reléguant ce dernier en disque de stockage. Cette possibilité n'existe pas dans la majorité des portables qui ne possèdent qu'un seul emplacement pour disque dur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top