Le Slingshot de Facebook est disponible sous Android et iOS (aux US)

le mercredi 18 juin 2014
0096000007414689-photo-slingshot-logo.jpg
Après avoir lancé par erreur Slingshot sous iOS la semaine dernière, Facebook dévoile enfin officiellement son application mobile, censée concurrencer un Snapshat que le géant du réseau social n'a pas réussi à attirer à lui.

Après l'acquisition d'Instagram, la firme de Mark Zuckerberg avait essayé de racheter Snapchat 3 milliards de dollars, sans succès. Facebook a dès lors décidé de concurrencer l'application mobile par un autre moyen.

La tentative Poke s'étant soldée par un échec (voir Facebook supprime les applications Poke et Camera de l'App Store), le géant du réseau social a donc développé Slingshot, application désormais disponible sur iOS et Android, pour l'instant uniquement aux Etats-Unis.


Slingshot est très proche de Snapshat par son fonctionnement. Vous pouvez envoyer aux contacts présents dans votre carnet d'adresses des vidéos ou des photos. Ces dernières peuvent être prises par l'un ou l'autre des capteurs de votre smartphone, et vous pouvez y ajouter des dessins à main levée.

Deux points principaux différencient toutefois les deux applications : sur Slingshot, vous pouvez ajouter un contact via un SMS, d'une part. Mais c'est l'obligation de partage qui distingue le plus Slingshot de Snapshat.

En effet, avec l'application de Facebook, vous ne pouvez pas lire un contenu reçu avant d'avoir vous-même envoyé un message. Dès l'envoi effectué, la vidéo ou la photo de votre correspondant s'affiche alors. Un fonctionnement qui pousse l'utilisateur à partager.

Slingshot présente un intérêt stratégique d'importance pour Facebook, qui compte ainsi séduire à nouveau la cible adolescente, qui a tendance à délaisser le réseau social. Reste à savoir si cette nouvelle application saura les convaincre.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36