Pour l'ENISA, la téléphonie mobile est plus sujette aux incidents réseau que le fixe

20 août 2013 à 18h11
0
L'agence chargée de la sécurité des réseaux des pays membres de l'Union européenne publie son rapport de sécurité pour l'année 2012. L'Enisa indique que dans 38% des cas de pannes réseaux, le matériel était en cause. Quant à la téléphonie mobile (voix et data), elle reste la plus sujette aux incidents.

L'Enisa annonce avoir étudié 79 incidents qu'elle qualifie de signifiants concernant les réseaux Télécoms (fixe et mobile). Si 9 pays n'ont rapporté aucun incident de ce type, le rapport annuel permet néanmoins d'obtenir une idée quant aux causes de ces pannes touchant le public mais également les administrations.

Globalement, le domaine de la téléphonie mobile est davantage touché que la téléphonie ou l'Internet fixe puisque près de la moitié des incidents concernent ces moyens de communication. L'Enisa considère que ce secteur est donc logiquement plus sujet aux risques de panne touchant de nombreux utilisateurs (environ 1,8 million d'abonnés en moyenne pour la téléphonie mobile). L'autorité avait d'ailleurs déjà tiré la même conclusion pour l'année 2011.

014A000006482238-photo-enisa-rapport-2012.jpg

Pour ce qui est des causes de ces pannes, l'élément technique est dans une grande majorité des cas pointé du doigt (76% des cas). Arrivent ensuite les erreurs provenant de tiers (13%), les actions malveillantes pour 8% des cas (vol de câbles par exemple), les phénomènes naturels (6%) ou les erreurs humaines (5%).

Dans le détail, l'Enisa précise que les problèmes liés au matériel sont à la racine des pannes dans 38% des cas. Les switch réseau arrivent d'ailleurs en pole position quant à la nature des pannes. Les bugs logiciels sont en cause dans 23% des cas alors que la surcharge du réseau n'intervient que dans 13% des incidents. Quant aux cyberattaques, elles ne sont certes en cause que dans 6% des cas mais ce taux n'était que de 2% en 2011.

014A000006482482-photo-enisa-rapport-2012-causes.jpg

A noter également que les pannes les plus longues sont en général dues à des phénomènes climatiques comme les ouragans ou les fortes chutes de neige. Enfin, la surcharge du réseau reste la panne la plus violente pour les utilisateurs car ces dernières touchent généralement nombre d'entre eux et peut affecter jusqu'à 9 millions de connexion en moyenne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top