L’avion de Stratolaunch veut lancer ses fusées en orbite

02 septembre 2018 à 10h00
0
Stratolaunch

Stratolaunch, l'entreprise du cofondateur de Microsoft souhaiterait lancer ses propres fusées en orbite à l'aide du plus grand avion du monde.

Dans un billet daté du 20 août, le cofondateur de Microsoft, Paul Allen indique avoir pris de nouvelles décisions concernant sa société Stratolaunch. À l'origine, il était prévu que l'activité de cette dernière ne se focalise que sur son gigantesque avion chargé de lancer des fusées (autrement dit des lanceurs) en orbite afin d'y déposer des satellites. Néanmoins, Stratolaunch souhaite désormais construire sa propre flotte spatiale et dévoile plusieurs types de véhicules pour « une capacité de lancement flexible sans pareille ».

Stratolaunch, le plus gros avion au monde

Pour rappel, le porteur Stratolaunch est actuellement considéré comme le plus large avion au monde. Équipé de six réacteurs et deux fuselages pour un total de 220 tonnes, son envergure est de 117 mètres, soit environ la taille d'un terrain de football. Jusqu'ici, les tests se sont exclusivement focalisés sur des expériences pratiquées sur le sol de la base si bien que le gigantesque avion n'a pas encore effectué de premier vol. À l'origine, celui-ci était prévu pour cet été, mais il semble qu'il a été repoussé. Si le test se passe bien, l'on peut supposer que cela influencera le potentiel commercial du véhicule aérien.

«...la mise en place de votre satellite sera bientôt aussi facile que la réservation d'un vol. »


De fait, Paul Allen a annoncé que l'entreprise se tournait désormais vers la construction de sa propre flotte spatiale. Au total, celle-ci se composera de quatre appareils qui seront lancés en vol par le porteur Stratolaunch. Le lanceur léger Pegasus, construit par Orbital ATK, devrait le premier à être projeté en orbite avant que les autres appareils ne prennent leur envol. Par la suite, Stratolaunch a l'ambition d'envoyer en orbite une navette spatiale contenant des équipements ou des personnes à son bord.

De fait, Pegasus devrait prendre son envol en 2020 puisqu'il a déjà réussi une trentaine de vols, là où le projet de navette spatiale ne constitue encore qu'un projet. Quant aux fusées conçues par la compagnie, il est prévu qu'elles soient fonctionnelles en 2022.

5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Aux États-Unis, la mortalité des abeilles depuis un an est inquiétante
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
scroll top