Un premier modèle de CPU Intel Lunar Lake avec 32 Go de LPDDR5X intégré se dévoile

Nerces
Par Nerces, Spécialiste PC & Gaming.
Publié le 18 mai 2024 à 10h16
 Intel innove avec Lunar Lake © VideoCardz
Intel innove avec Lunar Lake © VideoCardz

Intel prépare ses premiers processeurs pour portables PC à intégrer la mémoire vive directement sur la puce pour des PC plus légers, mais moins évolutifs, à la manière des MacBook.

À la manière de ce que font d'autres fabricants, Intel se prépare à intégrer toujours davantage d'éléments à ses processeurs. Les GPU et autres NPU sont déjà au menu de Meteor Lake.

Lunar Lake va toutefois aller encore un peu plus loin et intégrer la mémoire vive du système au sein de la puce. Une évolution technologique majeure qui rapprochera un peu plus Intel d'Apple.

Suivre le chemin emprunté par Apple

Si Apple n'est évidemment pas la seule, elle reste l'une des conceptrices de processeurs les plus connues à intégrer la mémoire vive à ses puces. Ainsi, dès 2020, le processeur M1 disposait de SDRAM LPDDR4X.

Chez Intel, les choses sont venues très progressivement et si l'idée a peut-être trotté dans la tête de ses ingénieurs dès Meteor Lake, c'est bien la génération Lunar Lake – dont la sortie est prévue avant la fin de l'année 2024 – qui inaugurera cette innovation technologique. L'information relayée par VideoCardz a été dévoilée par InstLatX64.

Ce dernier a découvert l'existence d'une nouvelle référence dans les données techniques autour des processeurs Lunar Lake, le Core Ultra 5 238V lequel rejoint donc le déjà remarqué Core Ultra 5 234V.

Lunar Lake MX Mermory

Caractéristiques de la mémoire intégrée aux CPU Lunar Lake © Intel

Jusqu'à 32 Go de mémoire… non évolutive

Les deux puces sont issues de cette nouvelle – la seconde – génération de puces Intel pensées pour de très basses consommations (8 à 30 watts) et, donc, intégrant de la mémoire SDRAM LPDDR5X.

Premières références de processeurs Intel Lunar Lake © VideoCardz

En l'occurrence, on parle de LPDDR5X-8533 pour laquelle deux configurations sont possibles selon qu'Intel intègre 16 Go ou 32 Go. Logiquement, le Core Ultra 5 234V sera doté de 16 Go quand le Core Ultra 5 238V comptera 32 Go de mémoire vive. Il s'agira d'ailleurs de la différence essentielle entre ces deux puces puisque le nombre de cœurs CPU (4C+4c) et GPU (7 Xe2-Cores) est identique. Cela dit, peut-être que les fréquences différeront.

L'intégration de la mémoire vive au processeur permet d'aboutir à des machines plus faciles à fabriquer pour les constructeurs, plus compactes et plus légères. En revanche, cela rend complètement impossible l'augmentation de cette quantité de mémoire.

Par Nerces
Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
MattS32

Espérons que le succès de ces puces se limitera strictement à des machines ultra-compactes où ça se justifie de sacrifier l’évolutivité pour la compacité…

Mais ils ont quand même le bon goût de mettre minimum 16 Go, là où Apple ose encore vendre en 2024 des machines à plus de 2000€ bloquées à 8 Go :sweat_smile:

Werehog

C’est clair qu’on fait rien avec 8Go…

Les perfs devraient aussi être au rendez-vous en tout cas ! Il y a la compacité mais c’est surtout la rapidité d’accès qui est imbattable là.

Plumplum88

Il serait tout à fait possible d’utiliser de la mémoire sur le processeur et de malgré tout avoir une entrée/sortie pour de la Ram supplémentaire…

MattS32

Oui, mais peu d’intérêt : le but de cette intégration c’est de pouvoir faire des machines plus petites. Si on a la place pour un slot de RAM, autant tout mettre sur barrette, vu que là la mémoire intégrée a pas l’air spécialement plus performante que de la RAM classique (à vérifier).

EDIT : oups, j’avais pas vu, c’est de la LPDDR5X, qui est effectivement plus rapide que de la DDR5.

Mais du coup ça rend aussi impossible l’ajout de barrettes de toute façon : à moins d’avoir un double contrôleur mémoire, ce qui complexifie énormément les choses, il faut que toute la mémoire soit de même type.

Sodium

L’auteur de l’article oublie un peu vite qu’au delà de la non-évolutivité, cette architecture permet une communication bien plus rapide entre le CPU et la mémoire. A mon travail, ceux équipés de puce M1 compilent les applications deux à trois fois plus vite que moi qui dispose pourtant d’une puissance brute plus élevée.

info01

Moi je préferais qu’Intel et AMD comme enfin à fabriquer des puces ARM pour PC Windows…

Sinon Quid de la chauffe pour la Rams fusionnée au CPU, quand on sait que les CPU pc portables tournent souvent à 99 degrés…? Cela aura t-il un impact sur la Rams ?

Plumplum88

Il existe désormais des barrettes de mémoire LPCAMM2 (lpddr5x) plus petites que les SODIMM.
Les barrettes font 4,5mm d’épaisseur et se branchent en superposition de la carte mère.
Grosso modo, vous pouvez mettre 128Go de Ram dans un volume 64% plus petit que 2 barettes de SODIMM (le dual-chanel restant plus lent que la LPCAMM2 et ne permettant que 2x48Go).

On est quand même en train de nous vendre des PC-IA gourmands en ram ! A grands coups de Tops !

Le double contrôleur mémoire est quelque chose qui existe depuis fort longtemps.
En 1987, l’Amiga 500 avait de la Ram « on board » (alors certes ce n’était pas « on chip ») mais permettait l’ajout d’une extension de mémoire…à l’époque, la mémoire on board était partagée (avec les chips graphiques et sonores) alors que l’extension n’était accessible que par le CPU.

J’ai envie d’être optimiste, je pense qu’Intel a prévu cela.

Il ne faut pas se voiler la face, l’intérêt pour certains constructeurs est surtout de forcer au renouvellement des machines et à la réduction des coûts…sans que le consommateur en profite.
On prive le consommateur de ses libertés.
Ce qui m’ennuie un peu, c’est que les médias ne sont pas vent debout devant ces pratiques.

Darth_1_1

Vu le marché visé je ne pense pas que la non-possibilité d’extension de la mémoire soit un frein. Sur les portables ou ultra-portables peu de gens étendent leur ram et ce n’est pas toujours possible.
Après effectivement un bus mémoire extérieur peu être une option interessante sur d’autres version.

Pernel

Intel a une licence ARM, AMD je ne suis pas sûr. Pour ce qui est du ARM sur Windows, Qualcomm avait une exclusivité, donc AMD comme Intel ne pouvait pas le faire.

Non les PC portables ne tournent que très rarement à 99 degrés. À part certains CPU Intel et encore c’est très rare, ça dépasse rarement 80-85. La RAM soudée ne devrait pas changer grand-chose, ça chauffe très peu.

MattS32

AMD en a une aussi, ils ont fait des Opteron ARM il y a quelques années (mais ça a l’air abandonné depuis, sur leur site on ne trouve plus qu’une datasheet : https://www.amd.com/system/files/documents/hierofalcon-product-brief.pdf ).