L'Ardèche teste l'accès internet bidirectionnel par satellite

Par
Le 31 octobre 2002
 0

Afin de tester le haut-débit en zone rurale, le SIVU des inforoutes de l'Ardèche teste l'accès internet bidirectionnel par satellite avec Eutelsat et Sagem

Tout le monde ne peut pas bénéficier de l'ADSL... Afin de tester le haut-débit en zone rurale, le SIVU des inforoutes de l'Ardèche teste l'accès internet bidirectionnel par satellite avec 96 et Sagem.

Testée dans le petit village de St André de Cruzières (430 habitants), au sein de la société "SitePilot" (un nom prédestiné), cette solution baptisée Dstar permet d'atteindre un débit comparable à l'ADSL (512 kb/s en réception, 128 kb/s en émission) via le satellite Atlantic Bird d'Eutelsat.

Les tarifs définitifs seront dévoilés mi-novembre, lors du lancement officiel mais l'antenne bidirectionnelle, fournie par Sagem, pourrait coûter plusieurs milliers d'euros auxquelles il faudra ajouter un abonnement mensuel de 300 euros pour l'offre à 512 kb/s ou de 600 euros pour celle à 1024 kb/s.

Bien moins compétitive qu'une ligne ADSL, cette solution est néanmoins l'une des seules solutions pour couvrir les zones rurales et son coût pourrait baisser en cas d'adoption massive par les entreprises.

Tout en pratiquant une expérimentation sur la technologie WADSL, moins chère et plus puissante mais dont la commercialisation est pour le moment interdite en France, le SIVU de l'Ardèche démontre en tout cas que le haut-débit est possible en zone rurale. Reste à espérer que ces solutions se démocratisent pour réduire au plus vite cette "fracture numérique" avec les zones urbaines.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top