La Commission européenne participe au «Congrès eSafety»

16 septembre 2002 à 00h00
0
Erkki LIIKANEN, commissaire européen chargé de l'entreprise et de la société de l'information, a annoncé lundi à Lyon l'ouverture du «Congrès eSafety en faveur de la sécurité et de la sûreté dans les transports intelligents.»

Il y a cinq mois était lancée une première grande initiative européenne associant l'industrie et la Commission visant à promouvoir l'eSafety (e-Sécurité) dans les transports routiers. Les acteurs concernés se réuniront à nouveau le 14 novembre prochain.

L'objectif d'une telle initiative «vise à accélérer le développement et le déploiement des systèmes de sécurité intégrés intelligents en Europe.»

Il s'agit de mettre en place un partenariat solide entre le secteur public, l'industrie, les gestionnaires d'infrastructures et les clubs automobile pour proposer un plan d'action au niveau européen «fin 2002 ou début 2003.»

Erkki LIIKANEN souligne qu'une telle action «n'est pas destinée à remplacer les mesures traditionnelles liées à la sécurité routière telles que les progrès en matière de sécurité passive dans le véhicule, l'apprentissage du conducteur, la répression, mais à les compléter.»

Pour le commissaire européen, les véhicules à moteur sont devenus beaucoup plus sûrs «grâce aux efforts consentis par l'industrie automobile et grâce à l'introduction de l'électronique embarquée, qui aujourd'hui représente 25% de la valeur d'une voiture.»

Par ailleurs la Commission estime que «l'introduction à grande échelle des systèmes de sécurité actifs intelligents et des systèmes avancés d'aide à la conduite permettront d'améliorer la sécurité routière.»

L'objectif ambitieux de l'UE est de réduire «de moitié le nombre d'accidents mortels en Europe d'ici à 2010.»
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SAS commercialise Decision Pack, une solution pour le pilotage d'entreprise
Avec sa version
Des FAI allemands s’opposent au blocage de sites web néo-nazis
Facturation à la seconde : L'UFC - Que Choisir porte plainte contre Orange
L'Etat allemand au secours de MobilCom
SAS commercialise Decision Pack, une solution pour le pilotage d'entreprise
Des FAI allemands s’opposent au blocage de sites web néo-nazis
Avec sa version
Facturation à la seconde : L'UFC - Que Choisir porte plainte contre Orange
L'Etat allemand au secours de MobilCom
Haut de page