Acquisition d'ATI par AMD finalisée, projet Fusion

25 octobre 2006 à 10h00
0
000000C800107841-photo-batiment-ati-3.jpg
AMD fait aujourd'hui part de la finalisation du rachat du spécialiste canadien de la 3D, j'ai nommé ATI. Annoncé fin juillet (voir Officiel : AMD s'offre ATI pour 5,4 milliards de $), le rachat d'ATI par AMD aura coûté 5,4 milliards de dollars. Sur cette somme, 4,3 milliards de dollars seront payés en cash, les 1,1 milliards restant étant payés en échange d'actions. Suite à ce rachat, le groupe AMD devrait désormais compter près de 15 000 employés.

Au delà des détails purement financiers, AMD a profité de sa conférence de presse pour lever le voile sur le devenir d'ATI et de sa gamme de produits. Première nouvelle la marque ATI demeurera pour les puces graphiques Radeon. En revanche les solutions embarquées Imageon et Xilleon seront dorénavant baptisées AMD Imageon et AMD Xilleon tout commes les chipsets. AMD réaffirme au passage son total support pour le marché de la 3D haut de gamme et ATI devrait donc continuer à proposer des solutions à même de séduire les joueurs les plus endurcis. Nous en avons profité pour interroger le CTO ou Chief Technology Officer d'ATI, Bob Drevin, au sujet d'un éventuel socket pour Processeurs graphiques et ce dernier s'est montré plutôt sceptique.

Mais le grand projet d'AMD, celui qui aurait d'ailleurs motivé le rachat d'ATI, est l'intégration du processeur graphique au sein même du CPU. Baptisée MPU, cette solution pourrait voir le jour en 2008/2009 et AMD indique qu'elle se destinera vraisemblablement aux systèmes portables dans un premier temps. AMD en profite d'ailleurs pour lancer des pics à son rival Intel en indiquant qu'ajouter toujours plus de coeurs à un processeur n'est pas suffisant. Et lorsqu'Intel parle de Terascale Computing (voir cette brève publiée à l'occasion du dernier IDF), AMD parle de Petascale Processing. Pour AMD la course aux mégahertzs va être remplacée par la course au nombre de coeurs et ce n'est guère mieux...

0000012C00381325-photo-amd-ati-fusion-3.jpg

Intel... Prends garde à toi !


Bref la guerre entre les deux fondeurs n'est pas finie ! Au-delà de cette joute, AMD donne un nom de code à son projet de MPU et celui-ci est baptisé Fusion. La firme pense que l'arrivée des premiers MPU marquera un point d'inflexion dans l'industrie informatique, bien que les premiers détails techniques soient encore assez flous. Pour l'heure AMD aurait l'intention d'utiliser un lien HyperTransport pour faire communiquer le coeur graphique avec le CPU, en attendant de passer plus tard à un lien PCI-Express. Les processeurs AMD intégrant déjà un contrôleur mémoire, celui-ci serait partagé entre le CPU et le GPU, alors qu'au niveau du support DirectX, AMD n'a pas encore précisé ses intentions (DirectX 9 ou DirectX 10 ?). Toute la partie en charge de l'affichage (TMDS, etc) serait alors déportée à l'extérieur du MPU, pourquoi pas dans le southbridge. Enfin, AMD envisage de créer un jeu d'instructions pour pleinement tirer profit de « Fusion ». Celui-ci est présenté comme une extension intelligente du jeu x86... Rendez-vous donc en 2008/2009 pour en savoir plus sur cette technologie ! En attendant on notera que le site d'ATI a été totalement relooké pour arborer les couleurs d'AMD.

000000F000381323-photo-amd-ati-fusion-1.jpg
000000F000381324-photo-amd-ati-fusion-2.jpg

Premiers schémas de l'intégration CPU/GPU dans le MPU
Modifié le 18/09/2018 à 15h07
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Projet Nightingale : la collecte de données médicales par Google passe mal

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top