Philips : un brevet pour ne pas zapper les pubs

20 avril 2006 à 11h29
0
00FA000000292298-photo-ecran-plasma-philips-bds4241.jpg
Philips aurait peut-être préféré que cette annonce soit passée sous silence, car elle risque de ne pas lui attirer la sympathie des téléspectateurs. Elle répond cependant à une demande de la part des publicitaires et des chaînes de télévision, qui craignent de voir les enregistreurs numériques et leurs fonctionnalités comme le time-shifting leur faire perdre de précieuses rentrées d'argent. Le 30 mars dernier, le bureau américain des brevets (USPTO) a publié le texte d'une demande de brevet déposée par le fabricant d'électronique grand public Philips, intitulée « Appareil et méthode pour empêcher le changement de chaîne pendant l'affichage d'une publicité ».

Ledit brevet ne concerne fort heureusement pas la télévision en général, quoique son libellé succinct puisse le laisser penser, mais plutôt les programmes capturés grâce aux enregistreurs numériques, dans lesquels le téléspectateur est en mesure de naviguer comme il l'entend et surtout, de passer, voire de couper, les plages d'annonces publicitaires. Si en France, l'usage de telles platines n'est encore que relativement peu répandu, les Américains en sont friands, comme en témoigne le succès outre-Atlantique de la marque TiVo.

En utilisant des signaux transmis dans les publicités, Philips serait en mesure d'empêcher un tuner TV de changer de chaîne, ou un enregistreur numérique d'avancer dans le programme, pour que l'utilisateur soit forcé, à moins de détourner les yeux ou d'éteindre son téléviseur, de regarder la publicité jusqu'au bout. La technologie de Philips reposerait sur l'utilisation de la Multimedia Home Platform, ensemble de logiciels utilisé dans de nombreux pays, qui permet de doter les téléviseurs de fonctionnalités interactives.

Le texte du brevet est disponible sur le site de l'USPTO. On y apprend qu'afin de parer à toute éventualité, Philips souhaite qu'un message apparaisse lors du blocage, pour que les utilisateurs ne croient pas leur appareil bon à jeter. Il admet également que le téléspectateur pourrait, après avoir été forcé de regarder une publicité intégralement, ne pas apprécier de changer de chaîne pour se retrouver à nouveau bloqué sur une plage de réclames. Bien que Philips équipe en tuners TV bon nombre des appareils électroniques vendus dans le monde, le dépot d'un brevet ne signifie pas forcément que la technologie sera massivement utilisée. Cependant, bon nombre de fournisseurs de contenus y trouveraient leur compte.
Modifié le 18/09/2018 à 15h02
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top