Intel: nos clients hors Apple ne sont pas ennuyeux

Par ,
le lundi 16 janvier 2006
000000dc00216755-photo-ordinateur-portable-apple-macbook-pro-1-67ghz.jpg
Intel et Apple, voilà un mariage fort improbable qui a fait couler beaucoup d'encre ces derniers mois. Avec l'annonce officielle des premières machines Mac basées sur un processeur Intel, Apple a relancé la polémique à cause de son slogan publicitaire qui dit dans les grandes lignes : « Que fait donc une puce Intel dans un Mac ? Bien plus qu'elle n'a jamais fait dans un PC ! ». Pire, le spot publicitaire américain (que l'on peut visionner à partir de cette page) est encore plus agressif en désignant les puces Intel comme prisonnières des PC, qualifiés à l'occasion de petites boîtes ennuyeuses qui n'accomplissent que des petites tâches barbantes. Et la voix off de proclamer que les puces Intel vont finalement être libérées grâce à Apple, naturellement.

Intel qui a collaboré à la réalisation du spot n'a pu voir sa version finalisée que quelques heures avant le keynote de Steve Jobs de mardi dernier. Inutile de dire que le fondeur n'apprécie guère la façon dont Apple présente les PC dans ce spot. Deborah Conrad, vice-présidente d'Intel déclare que jamais elle ne qualifierait ses clients de telle sorte et qu'il valait effectivement mieux que sa compagnie ne voit pas le spot trop longtemps avant sa diffusion. Cependant Intel reconnaît que si Apple arrive à inspirer les fabricants de PC, ce serait une très bonne chose.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top