Les iPhone 3GS "inviolables" d'Apple sont déjà piratés

0
00FA000002304272-photo-t-l-phones-mobiles-apple-iphone-3g-s-16go-noir.jpg
Alors qu'Apple pouvait récemment s'enorgueillir d'avoir mis sur le marché une nouvelle génération d'iPhone 3GS annoncée comme « inviolable », en corrigeant une faille de sécurité exploitée depuis déjà de nombreux mois, cela n'aura pas duré très longtemps.

La faille « 24kpwn » qui permettait de « jailbreaker » toutes les générations d'iPhone ou d'iPod Touch, à l'exception des derniers 3GS depuis quelques jours, a en effet été corrigée. Mais il n'aura fallu attendre que quelques heures pour que la « Dev Team », à l'origine du piratage des premiers iPhone, arrive à trouver un moyen de « jailbreaker » de nouveau cette génération d'iPhone plus sécurisée.

Comment ? En exploitant une nouvelle faille, même si elle possède quelques défauts. L'iPhone 3GS « inviolable » pourra en effet être totalement utilisable après avoir été « jailbreaké » mais il faudra qu'il soit près d'un ordinateur pour qu'il puisse redémarrer. En tombant en panne de batterie en milieu de journée, ce n'est pas des plus pratiques. En changeant le « bootrom », c'est à dire le processus de démarrage de son iPhone 3GS, Apple a cru bien faire pour empêcher leur piratage mais cela n'a pas été suffisant.

D'autant plus que la « Dev Team » annonce fièrement qu'il devrait être possible dans les prochains jours d'utiliser une nouvelle faille qui permettra cette fois de redémarrer l'iPhone 3GS sans passer par un ordinateur. En attendant qu'Apple propose une nouvelle solution pour empêcher le piratage de ses iPhone ? Le jeu du chat et de la souris entre Apple et les hackers de la planète n'est pas prêt de se terminer de sitôt.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page