🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Après 'netbook', l'utilisation du terme 'smartbook' menacée

01 juin 2018 à 15h36
0
00F0000002384840-photo-logo-smartbook-ag.jpg
L'histoire n'est qu'un éternel recommencement. Cette théorie se vérifie de nouveau aujourd'hui avec une société allemande nommée « Smartbook AG » qui a mis en demeure certains sites internet de retirer le terme « smartbook », une marque qu'elle a déposé, de leurs colonnes.

Cette société succède ainsi à Psion, précurseur dans le domaine du mini-portable, qui a récemment revendiqué la paternité du terme « netbook » et poursuivi de grands acteurs de l'informatique comme Intel contre l'utilisation de ce terme pour leurs machines à bas prix. L'affaire s'était réglée « à l'amiable », vraisemblablement à grand renfort de chèque.

L'auteur d'un des sites internet menacé par la société allemande s'étonne quant à lui que cette dernière s'en prenne directement à un site d'information, qui ne fait que relater des faits, et non aux fabricants qui emploient eux-mêmes ce terme pour baptiser leurs produits et dans leur communication. ARM, Freescale et Qualcomm ont effectivement baptisé de « smartbook » cette nouvelle catégorie de micro-ordinateurs à processeur ARM à mi chemin entre les smartphones et les netbooks.

Smartbook AG a en fait bel et bien attaqué Qualcomm, a qui un tribunal de Cologne a interdit l'utilisation du terme « smartbook » sur le territoire allemand, sous peine d'une amende de 250 000 euros. Le site hellosmartbook.com n'est ainsi plus accessible depuis l'Allemagne.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Talend veut démocratiser la gestion de la qualité des données
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
Insolite : licenciée pour un email écrit en majuscules
MSN.fr se voit comme un
Un écran hybride ordinateur et télévision chez Asus
IBM brevette une télécommande pour réseaux sociaux
De la coopération en vidéo pour  Operation Flashpoint 2
  Ghost Pirates Of Vooju Island  s'illustre un peu plus
Hotmail : POP3 uniquement, fin du protocole WebDav
Nokia réorganise discrètement ses divisions
Haut de page