Brevet logiciel : l'Espagne rejoint la Pologne

Vincent
10 février 2005 à 13h14
0
00FA000000059659-photo-brevets-logiciels.jpg
Au mois de décembre la Pologne avait réussi à obtenir le report des brevets logiciels (voir cette breve). Depuis, le dossier s'enlise, les discussions étaient reportées à 2005 et on a appris dernièrement que les responsables et les instances européennes avaient décidé de tout reprendre depuis zéro.

Aujourd'hui, notre confrère de Linuxfr.org nous fait savoir que le Sénat espagnol a voté à l'unanimité une motion qui exige que son gouvernement se prononce contre les brevets logiciels. Les sénateurs exigent que la future directive européenne "exprime de manière claire et sans équivoque" la non brevetabilité des logiciels. Ils demandent au gouvernement de chercher avec d'autres pays de l'Union, une "nouvelle majorité contraire à la proposition" du Conseil.

Le Sénat espagnol devient donc après celui de l'Allemagne, de la Pologne, de la Hongrie, des Pays Bas et de la Lettonie, le sixième parlement d'un pays européen à se prononcer contre les brevets logiciels. Le brevet logiciel a provoqué un véritable tollé dans le monde et en Europe. En effet, les brevets logiciels pourraient permettre d'autoriser d'éventuelles revendications sur les programmes informatiques et donc justifier des attaques en justice de n'importe quel auteur, utilisateur, distributeur de logiciels qui emploierait une quelconque fonctionalité/technologie/principe informatique brevetés (par exemple, outre-atlantique, on a déjà entendu parler de brevets sur le caddie électronique !).
Modifié le 18/09/2018 à 14h57
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
scroll top