YouTube Sponsored Videos : Google adapte AdWords aux vidéos

13 novembre 2008 à 15h53
0
00F0000001559948-photo-logo-youtube.jpg
YouTube n'échappe pas au ralentissement de l'économie et doit multiplier les sources de revenus. Ainsi après avoir introduit les annonces InVideo et les liens d'affiliation, Google porte aujourd'hui le procédé des mots-clés sponsorisés à sa plate-forme de partage de vidéo.

« Nous essayons de mélanger le meilleur de Google avec le meilleur de YouTube, » indique Matthew Liu, chef de produit chez YouTube. Désormais les annonceurs peuvent associer leurs vidéos (bande-annonces, publicités) à certains mots clés, tout comme ils le font pour des pages web dans Google. Tout en étant clairement identifiables comme étant sponsorisées, ces vidéos sortiront ainsi en premier dans les résultats des recherches effectuées depuis YouTube. Tout comme avec AdWords, les annonceurs paient proportionnellement à la réussite de leur campagne, au nombre de clics.

Par ce biais le géant de l'Internet compte bien attirer les annonceurs, car fort de 300 millions d'utilisateurs, YouTube n'est pas à la hauteur des attentes de Google qui l'a acheté 1,67 milliard de dollars en 2006. Le cabinet d'analyse Collins Stewart LLC estime que le site de partage devrait générer environ 200 millions de dollars de revenus cette année, soit seulement 1% des 20 milliards de dollars de revenus attendus pour le groupe Google tout entier.

Shishir Mehrotra, le directeur de la publicité de YouTube profite du lancement du service youtube-sponsored-videos pour rappeler quelques fondamentaux : « Si vous pouvez attirer l'attention des gens avec quelque chose de visuel, de sonore et du mouvement, ils ont plus de chance de retenir votre message ». Le PDG de Google Eric Schmidt promet quant à lui que YouTube proposera prochainement une approche qui encouragera les annonceurs à augmenter sensiblement leurs dépenses sur le segment de la publicité en ligne sous forme de vidéo.

01765886-photo-youtube-sponsored-videos.jpg

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page