Windows 10 : 71 % des clients partagent tout avec Microsoft

09 août 2017 à 18h53
0
Dans un billet de blog sur le site de Microsoft, Marisa Rogers, la responsable Vie Privée de la firme de Redmond, révèle que 71 % des utilisateurs ont gardé le paramétrage proposé par défaut, à savoir le partage avec Microsoft de l'ensemble des données sur l'utilisation du PC.

Une étude sur le partage de données par Microsoft

Microsoft se félicite de sa politique de collecte auprès de ses clients des données sur l'utilisation de son système d'exploitation. La preuve, selon Marisa Rogers : 71 % des utilisateurs ont choisi de garder les paramètres par défaut, à savoir la collecte maximale. Les ingénieurs de Microsoft reçoivent ainsi des données anonymisées sur les caractéristiques techniques des ordinateurs sur lesquels Windows 10 est installé. Couplées aux retours sur les performances obtenues, ces informations donnent à Microsoft une idée assez fidèle des performances de son système d'exploitation sur des ordinateurs aux composants très différents. Ces données permettent à Microsoft d'améliorer Windows pour les versions ultérieures, mais aussi pour les mises à jour. C'est d'ailleurs grâce à ce dispositif de collecte d'informations (et à l'installation régulière de correctifs) que les bugs se font rares sur Windows 10, toujours selon la responsable Vie Privée.

Selon Marisa Rogers, 23 millions d'utilisateurs se sont déjà connectés sur leur espace personnel sur accounts.microsoft.com, afin de modifier les réglages Vie Privée.

01F4000008631298-photo-windows-10-project-neon.jpg


Désintérêt ou ignorance de cette collecte de données ?

Mais 23 millions, c'est peu, surtout lorsqu'on compare ce chiffre aux 500 millions d'ordinateurs sur lesquels est installé Windows 10. Cela veut dire que l'immense majorité des utilisateurs de Windows se désintéressent des possibilités de partage de leurs données (ce qui est peu probable), ou bien qu'ils ignorent tout simplement l'existence de cet outil.

À noter que le partage maximal est activé par défaut sur les versions Home et Pro, et que le basculement en mode « basique » est possible. Les versions Entreprise et Education, quant à elles, ont un mode « sécurité », où le nombre d'informations partagées est même moindre qu'en mode « basique ».

Après des injonctions de la Commission européenne et une série de plaintes à la CNIL en France, Microsoft a été contraint en juin 2017 de réduire de près de la moitié le volume des données collectées. La collecte de données est désormais limitée au strict minimum, pour maintenir le système et les applications en bon état de fonctionnement et assurer leur sécurité.

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top