Windows 10 : Microsoft peinerait à convaincre les développeurs

21 mai 2015 à 08h15
0
Malgré les promesses offertes par la plateforme Windows 10 et les applications universelles, l'écosystème de Microsoft resterait toujours en retrait dans les stratégies de développement des éditeurs.

00A0000007926961-photo-logo-faq-windows-10.jpg
Pour son prochain système, Microsoft entend bien courtiser la communauté des développeurs afin d'étoffer son écosystème d'applications. L'éditeur promet un système multiplateforme disponible aussi bien sur PC, tablettes, TV (via Xbox One) ou smartphones. Il a revu ses outils afin que les développeurs n'aient à concevoir leurs applications qu'une seule fois pour les proposer sur toutes les éditions de Windows 10. Puis à l'occasion de la conférence BUILD, Microsoft expliquait qu'il serait possible de convertir facilement les applications Android et iOS pour Windows 10, et d'exécuter sur smartphone des fichiers d'installation Android .apk - comme le propose par exemple le système BlackBerry 10.

Cela suffira-t-il ? Pas évident à en juger par une récente dépêche de Reuters. Pour les éditeurs, seule la part de marché compte et justifie les coûts de développement. Or, celle de Windows Phone n'est actuellement que de 3 %, loin derrière les 15 % d'iOS, et encore plus loin derrière les 81 % d'Android. Après avoir interrogé une douzaine d'éditeurs, un seul entend porter son application sur Windows : King.com éditant Candy Crush Saga, lequel sera d'ailleurs préinstallé.

Huit sociétés déclarent n'avoir tout bonnement aucun projet pour Windows 10. « Windows Phone devra gagner une part de marché significative avant que cela devienne quelque chose qui nous économise du temps et de l'argent », affirme par exemple Sean Orelli, directeur de la société de développement Fuzz Production, qui a notamment conçu les applications de Citibank, du New York Post, ou de Condé Nast. Interrogé par nos soins en début de mois, Yahoo! expliquait n'avoir aucun projet pour porter sa nouvelle application Flickr sur Windows.

Malgré les outils proposés par Microsoft pour la migration des applications iOS et Android, les éditeurs resteraient sceptiques. Il faut dire que pour iOS seul Objective-C est pris en charge mais pas Swift, le nouveau langage d'Apple. Pour Jason Than, directeur de la société General UI, le portage d'une application vers Windows ne devrait pas coûter plus de 10 à 20 % du coût de son développement initial.

Quelques sociétés ont toutefois affirmé qu'elles travailleraient sur leurs applications pour Windows 10. C'est notamment le cas de Walt Disney, Netflix et USA Today. Cette semaine Dropbox a également publié son application universelle.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top