Vente liée OS PC : une nouvelle fois condamnée et qualifiée de déloyale

04 avril 2012 à 18h14
0
L'Aful s'est félicité mercredi d'un récent jugement condamnant une nouvelle fois le principe de la vente liée entre un PC et un système d'exploitation. Le tribunal y qualifie la vente forcée d'un logiciel et le fait de faire assumer au consommateur des frais de renvoi de la machine pour désinstallation de « pratique déloyale en toute circonstance ».

00A0000000133796-photo-bo-te-microsoft-windows-xp-n.jpg
Très engagée sur le sujet, l'association francophone des utilisateurs de logiciels libres (Aful) s'est réjoui mercredi d'un nouveau verdict venant sanctionner la pratique de la vente liée dans l'univers informatique, laquelle consiste pour mémoire à vendre un ordinateur et son système d'exploitation (ou d'autres logiciels préinstallés) comme un tout indissociable.

Le déroulé des faits n'a rien d'inédit pour qui suit l'actualité du secteur : comme dans l'affaire Lenovo relayée dans nos colonnes début février, tout part d'un consommateur qui acquiert un nouvel ordinateur en grande surface, mais refuse de valider les conditions d'utilisation de Windows au motif qu'il n'a pas besoin du système.

Il se tourne alors vers le fabricant - ici, Samsung - pour s'enquérir des modalités de remboursement de ce logiciel non sollicité. Le fabricant lui propose en retour 60 euros, mais impose un retour de la machine dans ses ateliers pour mise en conformité, à ses frais et risques. L'acheteur, Aurélien M., refuse la procédure et faute d'accord, porte l'affaire devant un tribunal.

Dans son jugement (PDF), celui-ci retient en premier lieu la différence fondamentale qui existe entre un PC, objet dont la propriété est transférée à l'acheteur, et un logiciel, qui n'est concédé que sous forme de licence, avec une nature juridique proche d'une prestation de service. Les deux doivent donc être considérés comme des éléments distincts - un point que l'on retrouve dans le jugement Lenovo.

Le tribunal invoque par ailleurs une nouvelle fois la directive 2005/29/CE, et rappelle qu'elle définit comme une pratique commerciale agressive le fait « d'exiger le paiement immédiat ou différé de produits (...) sans que le consommateur les ait demandés, ou exiger leur renvoi ou leur conservation ».

La pratique qui consiste d'une part à forcer la vente du système, puis à faire supporter au consommateur les frais et les risques inhérents au renvoi et à l'immobilisation de la machine doit donc selon lui être déclarée « déloyale en toute circonstance à raison de son caractère agressif ». Le renvoi associé à la procédure de remboursement est quant à lui qualifié d'abusif.

Et si Samsung refuse de révéler le prix de revient exact de la licence Windows (ici, XP), arguant du secret des affaires, la cour juge enfin que les 60 euros proposés ne correspondent pas à la valeur réelle du logicielle. Elle choisit de fixer celle-ci à 90 euros. Outre ce remboursement, Samsung se voit condamné à verser 500 euros de dommages et intérêts et 1500 euros au titre des frais de procédure.

« Après cette victoire, qui s'appuie massivement sur les textes européens, nous souhaitons que ces mêmes arguments soient bientôt utilisés dans de multiples procédures à travers toute l'Europe jusqu'à ce que les pouvoirs exécutifs (européen ou nationaux) prennent enfin les décisions qui s'imposent pour rendre au consommateur la liberté de choix qu'il souhaite afin de redresser l'actuelle distorsion de concurrence sur les logiciels », appelle l'Aful.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top