Waze et Coyote bientôt empêchés d'indiquer les radars ?

Par
Le 26 juin 2018
 0
Les autorités souhaitent imposer aux services de cartographie un filtrage des informations de contrôles routiers durant les opérations de police.

waze police
Waze
Les services de cartographie communautaires comme Waze ou Coyote connaissent un immense succès en France. La possibilité d'avertir immédiatement les utilisateurs aux alentours d'un contrôle de police ou d'un accident sur son trajet est une fonction très appréciée des conducteurs. Mais cela pourrait changer dans les prochaines semaines.

Les autorités souhaitent pouvoir opérer un filtrage des contrôles routiers dans les applications. Attention, il ne s'agit pas d'une suppression pure et simple de ces options pratiques mais d'une possibilité pour les forces de l'ordre de suspendre temporairement l'affichage de barrages routiers sur une zone définie.

En interne, le projet est appelé « Harry Potter »

L'objectif affiché est d'empêcher aux délinquants de jouer à cache-cache lors d'opérations anti-drogue ou de contrôles d'alcoolémie avec les policiers. En interne, le projet est appelé « Harry Potter » en référence à la cape d'invisibilité que possède le jeune garçon pour se déplacer discrètement dans les couloirs de l'école des sorciers.


Un filtrage qui pose des questions techniques et juridiques


coyote points
Coyote
L'Etat souhaiterait mettre en action ce filtrage temporaire dès la fin du mois de juillet 2018, a l'occasion des chassés-croisés durant les vacances d'été. Mais beaucoup de points restent à définir tant d'un point de vue technique que juridique.

« En tant qu'entreprise citoyenne, nous sommes à l'origine de cette proposition et respecterons ce qui sera décidé. Maintenant, Il reste encore de nombreuses étapes techniques et juridiques avant que ce décret ne soit publié et appliqué» explique Coyote à nos confrères de 01Net.

La faisabilité d'une telle mesure est possible, elle a d'ailleurs déjà été mise en pratique. En 2015, après l'attentat de Charlie Hebdo, Waze et Coyote avaient temporairement bloqué ces alertes afin de faciliter le travail de la police à la recherche des deux terroristes en fuite. C'est après cet événement que des discussions avaient eu lieu quant à la mise en place d'un dispositif de filtrage.

Pour le moment, tous les acteurs travaillent à la mise en place de ce filtrage mais il faudra probablement attendre quelques mois avant de le voir en application.

Modifié le 26/06/2018 à 15h25
scroll top