Contre Waze, Inrix 6.0 mise sur une intelligence artificielle

30 mars 2016 à 17h39
0
Trois mois après Coyote avec iCoyote 10, c'est maintenant au tour d'Inrix d'optimiser vos trajets, avec la refonte de son application d'information trafic.

Inrix n'est pas très connu du grand public, mais il se présente comme le « leader mondial des services d'info-trafic », à notre connaissance à juste titre, du moins en termes de parts de marché. Avant de s'ouvrir au grand public, l'éditeur s'adressait initialement aux constructeurs automobiles. Il intègre à ce jour 250 millions de véhicules dans le monde, de constructeurs tels qu'Audi, BMW, Ford, Lexus ou Mercedes-Benz, qui remontent leur vitesse et leur position pour cartographier le trafic.

08398338-photo-logo-inrix-6-0.jpg

La concurrence :
iCoyote 10 : la navigation et l'info trafic en plus des radars
Waze 4.0 : le guidage gratuit fait peau neuve sur Android et iOS

Avec la toute nouvelle version 6.0, l'application Inrix complète sa seule fonction d'information trafic pour devenir une application de guidage pas à pas, concurrente de Waze, TomTom Go et consorts.

0000019008398350-photo-inrix-6-0.jpg

Machine learning, intelligence artificielle et gratuité

Inrix 6.0 se distingue de la concurrence à plusieurs égards.

Pour commencer, le service devient entièrement gratuit, sans pour autant accueillir de publicité. La concurrence est soit financée par la publicité, soit sur abonnement. Il semble que l'application ait vocation à alimenter l'information trafic, afin de renforcer l'attrait du service pour une utilisation commerciale (constructeurs, professionnels), pour laquelle il est facturé.

Par ailleurs, Inrix mise sur les trajets quotidiens. Il repose pour ce faire sur la plateforme de machine learning (apprentissage automatique) maison, Autotelligent. Avec cette intelligence artificielle, il répertorie automatiquement domicile, travail et autres lieux habituels, et apprend les trajets et les itinéraires de l'utilisateur pour l'informer automatiquement des heures de départs, puis le guider en optimisant l'itinéraire en fonction du trafic.

L'application peut s'interfacer avec l'agenda de l'utilisateur, tout comme Waze depuis peu. L'information trafic est en outre interfacée avec des services d'intervention d'urgence, le secteur public, les médias et même avec Twitter, sans qu'on connaisse le détail des services exploités dans tel ou tel pays.

Dans les précédents épisodes :
Info trafic : Inrix signale plus rapidement plus d'accidents grâce au big data
Inrix : l'info trafic qui prend en compte les manifestations

Enfin, Inrix repose sur OpenStreetMap, le Wikipédia de la cartographie, dont l'approche communautaire lui permet souvent de bénéficier d'une très grande précision et d'une grande réactivité. Les utilisateurs d'Inrix peuvent d'ailleurs signaler des modifications du réseau routier, en plus d'accidents, de dangers routiers (de radars fixes ?) et d'activités policières (de radars mobiles ?).

Inrix 6.0 est disponible dès à présent sur Android et sur iOS.
00D2000008398342-photo-inrix-6-0.jpg
00D2000008398344-photo-inrix-6-0.jpg
00D2000008398346-photo-inrix-6-0.jpg
00D2000008398348-photo-inrix-6-0.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Rebook commercialise les baskets d'Ellen Ripley dans Aliens
Windows 10 Anniversary Update annoncé avec Windows Ink
Regardez une banane, un robot Lego et un chien jouer de la musique
Le shell Unix Bash fera son entrée sur Windows 10
Xbox One & Windows 10 à fond sur le gaming
Build 2016 : suivez en direct les annonces Windows 10 de Microsoft
Un troisième processeur pour le Galaxy S7 ?
Quand Xavier Niel investit dans votre sommeil
Xiaomi lance un rice cooker intelligent aux 2500 combinaisons de cuisson
Deux astronomes amateurs filment une explosion sur Jupiter
Haut de page