Voitures hybrides : vers une baisse généralisée des prix en Europe dès cette année ?

04 février 2020 à 17h24
0
Hyundai Ioniq hybride rechargeable

Suite aux nouvelles réglementations de l'Union Européenne visant les véhicules polluants, les constructeurs pourraient baisser le prix de leurs véhicules hybrides afin d'encourager leur achat.

La banque d'investissement UBS s'attend à une guerre des prix et à une chute des tarifs des véhicules hybrides dans les prochains mois. Selon les prévisions de l'organisme, les fabricants automobiles cherchent à augmenter la demande des consommateurs sur ce marché.


Des amendes record prévues par l'UE

Les constructeurs sont poussés par l'Union Européenne à rediriger leur clientèle vers ce genre de modèles électrifiés. Depuis le mois de janvier 2020, de nouvelles normes concernant les émissions de CO2 sont entrées en vigueur dans l'espace communautaire, et elles devront être pleinement respectées d'ici 2021.

La nouvelle réglementation prévoit notamment que les véhicules vendus ne dépassent pas une moyenne de 95 grammes de CO2 émis par kilomètre. Les fabricants qui ne respecteraient pas ce seuil se verraient infliger de lourdes amendes. Or, les acteurs du secteur se plaignent de la difficulté à concevoir des véhicules thermiques si peu polluants. D'où la solution de faire basculer les utilisateurs vers de l'hybride.

Patrick Hummel, analyste d'UBS, estime que les constructeurs vont perdre environ 8,4 milliards d'euros avec ces nouvelles règles, entre les paiements d'amendes et les investissements en recherche et développement, nécessaires pour se conformer aux dernières normes.

Fiat Chrysler contourne le système

Parmi les groupes les plus en danger, on peut citer Renault et Daimler (Mercedes-Benz), qui sont en train d'échouer dans leur quête de réduction des émissions de CO2 par leurs véhicules. Jaguar Land Rover est aussi dans une situation inconfortable et doit rapidement accélérer sur l'hybride pour faire baisser sa moyenne.

Fiat Chrysler est également dans une position délicate et a dû payer Tesla des centaines de millions d'euros pour intégrer la flotte des véhicules de la société d'Elon Musk dans son propre parc. Cela lui permet de diminuer drastiquement sa moyenne et de rentrer dans les clous. Le contrat passé avec Tesla lui a coûté cher, mais l'UE aurait autrement pu lui infliger une amende allant jusqu'à 2 milliards d'euros. La manœuvre a bien sûr été critiquée puisque cela revient pour le groupe à polluer tout autant qu'avant.

À noter que si les constructeurs automobiles font la moue, les écologistes ne sont pas non plus ravis et considèrent que l'Europe ne va pas assez loin. Julia Poliscanova, de la Fédération européenne pour le transport et l'environnement (qui regroupe une cinquantaine d'ONG), explique que les émissions de CO2 des véhicules hybrides sont largement sous-estimées. « Dans le monde réel, leurs émissions sont souvent deux ou trois fois plus élevées [ qu'en test laboratoire ] », explique-t-elle, jugeant que les utilisateurs ont plus facilement tendance à faire un plein d'essence qu'à recharger leur batterie.

Source : The Guardian
Modifié le 04/02/2020 à 17h24
24
17
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top