À partir de maintenant, les véhicules électriques et hybrides doivent émettre un son (MàJ)

02 juillet 2019 à 09h43
0
Voiture electrique

Trop silencieux pour éveiller au maximum l'attention des cyclistes et des piétons, entre autres, les véhicules électriques et hybrides vont devoir faire plus de bruit pour se conformer à la nouvelle réglementation.

Mise à jour du 02/07/2019 :
Nous vous l'annoncions il y a quelques semaines, la mesure est désormais en application. L'intégralité des véhicules vendus en Europe à partir d'hier doivent impérativement émettre un son d'avertissement signalant leur présence et permettant au autres usagers de la voirie de les entendre et donc de les localiser.

L'Union européenne a mis fin à un cruel dilemme. Les voitures électriques, c'est bien, c'est moins polluant et ça fait surtout moins de bruit. De quoi diminuer la pollution sonore, un grand luxe lorsque vous vivez au bord d'une route prisée ou dans une grande ville. Sauf que dans les zones de forte affluence, ce silence technologique se révèle parfois... dangereux. Piétons, cyclistes, utilisateurs de trottinettes ou autres gyropodes peuvent parfois ne pas entendre une voiture et son moteur silencieux qui s'approche. Et là, c'est le drame.

Un son pour les véhicules qui descendent sous les 20 km/h

Le silence des véhicules électriques et hybrides cause des accidents qui chagrinent l'Union européenne. Elle vient de décider qu'à partir du 1er juillet 2019, l'ensemble des voitures non thermiques fabriquées sur le territoire européen devra obligatoirement être équipé d'un système d'alerte de véhicule acoustique.



Si l'on se fie au règlement de l'UE, ce système, qui émet un bruit, doit être activé dès lors qu'un véhicule circule à une vitesse inférieure à 20 km/h et diffuser un son dont le seuil minimal a été fixé à 56 décibels. Les constructeurs se devront de respecter la nouvelle réglementation pour tous les véhicules neufs. Comme le souligne Auto Express, nous parlons d'un son équivalent à celui d'une brosse à dents électrique.

Aucun type de bruit prédéfini

L'Union européenne est convaincue que ce bruit préventif limitera le risque d'accident et de fait, améliorera la sécurité des usagers. Les piétons aux yeux rivés sur leur smartphone seront aussi sensibilisés. En revanche, si vous avancez casque sur les oreilles et musique un poil poussée dans vos écouteurs, il n'est pas certain que le son émis soit d'une grande efficacité.

Notons enfin que si la puissance du bruit est limitée, rien n'est indiqué quant au « type » de son que les véhicules vont devoir émettre. Pourquoi pas imaginer un petit son de vachette ou autre bruit animal, ou bien une musique ou voix connue ? Les constructeurs y ont sans doute déjà pensé.

Que pensez-vous de cette initiative prise par l'Union européenne ?

Source : Auto Express
Modifié le 02/07/2019 à 09h43
65
48
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top