À partir de maintenant, les véhicules électriques et hybrides doivent émettre un son (MàJ)

02 juillet 2019 à 09h43
65
Voiture electrique

Trop silencieux pour éveiller au maximum l'attention des cyclistes et des piétons, entre autres, les véhicules électriques et hybrides vont devoir faire plus de bruit pour se conformer à la nouvelle réglementation.

Mise à jour du 02/07/2019 :
Nous vous l'annoncions il y a quelques semaines, la mesure est désormais en application. L'intégralité des véhicules vendus en Europe à partir d'hier doivent impérativement émettre un son d'avertissement signalant leur présence et permettant au autres usagers de la voirie de les entendre et donc de les localiser.

L'Union européenne a mis fin à un cruel dilemme. Les voitures électriques, c'est bien, c'est moins polluant et ça fait surtout moins de bruit. De quoi diminuer la pollution sonore, un grand luxe lorsque vous vivez au bord d'une route prisée ou dans une grande ville. Sauf que dans les zones de forte affluence, ce silence technologique se révèle parfois... dangereux. Piétons, cyclistes, utilisateurs de trottinettes ou autres gyropodes peuvent parfois ne pas entendre une voiture et son moteur silencieux qui s'approche. Et là, c'est le drame.

Un son pour les véhicules qui descendent sous les 20 km/h

Le silence des véhicules électriques et hybrides cause des accidents qui chagrinent l'Union européenne. Elle vient de décider qu'à partir du 1er juillet 2019, l'ensemble des voitures non thermiques fabriquées sur le territoire européen devra obligatoirement être équipé d'un système d'alerte de véhicule acoustique.



Si l'on se fie au règlement de l'UE, ce système, qui émet un bruit, doit être activé dès lors qu'un véhicule circule à une vitesse inférieure à 20 km/h et diffuser un son dont le seuil minimal a été fixé à 56 décibels. Les constructeurs se devront de respecter la nouvelle réglementation pour tous les véhicules neufs. Comme le souligne Auto Express, nous parlons d'un son équivalent à celui d'une brosse à dents électrique.

Aucun type de bruit prédéfini

L'Union européenne est convaincue que ce bruit préventif limitera le risque d'accident et de fait, améliorera la sécurité des usagers. Les piétons aux yeux rivés sur leur smartphone seront aussi sensibilisés. En revanche, si vous avancez casque sur les oreilles et musique un poil poussée dans vos écouteurs, il n'est pas certain que le son émis soit d'une grande efficacité.

Notons enfin que si la puissance du bruit est limitée, rien n'est indiqué quant au « type » de son que les véhicules vont devoir émettre. Pourquoi pas imaginer un petit son de vachette ou autre bruit animal, ou bien une musique ou voix connue ? Les constructeurs y ont sans doute déjà pensé.

Que pensez-vous de cette initiative prise par l'Union européenne ?

Source : Auto Express
Modifié le 02/07/2019 à 09h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
65
48
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Ciblage publicitaire : la CNIL détaille son plan d'action 2019/2020
Le stationnement des trottinettes en free-floating désormais interdit sur les trottoirs de Paris
Google travaille sur une alternative à AirDrop pour le partage ultra-rapide de fichiers
Huawei : une photo de la coque en verre du Mate 30 permet de deviner ses modules photo
Netflix va réduire la voilure sur les productions à gros budget
Chronicle, la division sécurité d'Alphabet, rejoint Google Cloud
🔥 Soldes Xiaomi : Aspirateur balai Roidmi F8 à 209,99€ au lieu de 299,99€
Orange Bank enrichit son offre Visa Premium avec le lancement du cashback
Android - iOS : le patron de l'Arcep appelle à agir contre le duopole des OS mobiles
Intel : des rendus officiels d'une future carte graphique Xe
Haut de page