Amazon, Netflix, Google, Microsoft et Mozilla planchent sur un format vidéo ouvert

02 septembre 2015 à 07h48
0
Une nouvelle alliance vient d'être formée regroupant les principaux acteurs de la Toile afin de concevoir un format vidéo interopérable et libre face au HEVC / H.265.

Massivement adopté et paré pour les contenus ultra HD, le format vidéo HEVC / H.265 pose toutefois un problème de taille : il est assujetti à des royalties imposées par le groupe HEVC Advanced. Récemment, ce dernier, composé de General Electric, Technicolor, Dolby, Philips, et Mitsubishi Electric, a demandé à ce que les diffuseurs faisant usage de ce codec lui reversent 0,5% de leurs revenus. Cela inclut des géants du secteur, tels que Netflix. Par ailleurs, les constructeurs de smartphones pourraient également devoir payer une taxe de 80 centimes sur chacun des terminaux commercialisés.

Ces dernières années, plusieurs formats alternatifs ont vu le jour. Ainsi, Google développe le conteneur WebM composé du codec audio Vorbis et du codec vidéo VP9. La firme californienne planche d'ailleurs sur VP10 pour optimiser les flux 4K. De son côté, la fondation Mozilla a conçu le codec Daala tandis que Cisco planche sur Thor.

035C000008153070-photo-video-streaming-banner.jpg


Amazon, Cisco, Google, Intel, Microsoft, Mozilla et Netflix ont alors décidé de créer un nouveau groupe baptisé Alliance for Open Media, lequel a pour but de rassembler ces travaux et de constituer un format vidéo composé d'un codec libre. Mozilla précise qu'il s'agit non seulement de converger ces travaux mais également de déposer les brevets nécessaires à la mise en place d'une telle alternative à HEVC.

Le format en question devra prendre en charge les flux en haute qualité diffusés en temps réel et être utilisé pour des projets commerciaux ou non. En outre, l'Alliance s'engage à concevoir un codec optimisé pour les configurations matérielles modestes et à ne pas consommer trop de bande passante. Le code de ce prochain format sera publié sous licence Apache 2.0.

Reste à connaître les fruits de ces travaux, mais il est important de souligner que l'Alliance est constituée des trois principaux éditeurs de navigateurs Internet, lesquels pourront donc d'emblée implémenter la prise en charge de ce format libre et universel au sein de Chrome, Internet Explorer et Firefox. De leur côté, Google (YouTube), Netflix et Amazon sont relativement bien positionnés pour imposer ce prochain codec sur leurs plateformes de vidéos en streaming.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top