Uber : Travis Kalanick s’en va, un autre dirigeant démissionne

14 juin 2017 à 13h12
0
La crise managériale de la start-up spécialisée dans les VTC Uber continue alors que le groupe voit son image se détériorer depuis plusieurs années à cause de divers scandales. Cette fois, c'est le PDG et fondateur de l'entreprise, Travis Kalanick, qui fait les frais de son attitude très controversée. Il a annoncé prendre "du repos" mais les spécialistes estiment qu'il a été écarté de sa propre entreprise.

Une annonce qui intervient alors qu'Uber tente de redorer son image auprès du public et que les conclusions du cabinet d'avocats mandaté pour réaliser une enquête interne sur la réputation d'Uber ont été publiées.

Travis Kalanick quitte provisoirement la tête d'Uber



Outre les polémiques liées à son activité de VTC, qui n'ont pas manqué de faire réagir défavorablement les taxis mais également les hommes politiques un peu partout dans le monde, l'image d'Uber a été écornée par plusieurs scandales. Les accusations de harcèlement et de sexisme se sont multipliées tandis que Travis Kalanick a eu plusieurs propos déplacés générant de vives critiques à son encontre.

C'est une des raisons qui ont poussé le PDG d'Uber à prendre ses distances, comme il l'a annoncé mardi 13 juin 2017 dans un mail. Une annonce qui semble être une décision personnelle mais qui pourrait avoir été dictée par les conclusions du cabinet d'avocats, également publiées mardi 13 juin 2017. Ce dernier, en charge d'étudier la réputation du groupe, estimait nécessaire de "revoir" les responsabilités du fondateur.

01F4000008371030-photo-travis-kalanick.jpg


David Bonderman démissionne à la suite d'une remarque sexiste



Le départ de Travis Kalanick était pressenti, en particulier depuis que l'entreprise Otto, rachetée par Uber, a été accusée par Waymo, filiale d'Alphabet, de vol de technologies. Mais il semblerait que la décision du fondateur de l'entreprise ne résoudra pas, à elle seule, les problèmes au sein d'Uber.

Mardi 13 juin 2017, dans la soirée, l'homme d'affaires et membre du conseil d'administration David Bonderman annonçait sa démission, comme le rapporte le New York Times. Il aurait déclaré que le recrutement d'une autre femme dans le conseil d'administration, évoqué par Arianna Huffington, membre du CA et présidente du Huffington Post, aurait provoqué « davantage de bavardages ». Une phrase sexiste survenant en plein scandale de harcèlement et, surtout, alors que la réunion du conseil d'administration portait entre autres sur la culture de l'entreprise et sur le sexisme dont elle est accusée.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top