Uber requalifiée en "société de transport" ?

12 mai 2017 à 11h02
0
La start-up milliardaire Uber risque de connaître un nouveau revers judiciaire majeur, qui pourrait lui mettre les bâtons dans les roues pour son développement en Europe et pourrait lui coûter pas mal d'argent. Elle pourrait en effet se voir être requalifiée en "société de transports" par la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) et devoir, de fait, se plier à la réglementation qui touche ce type d'entreprises.

Rien n'est encore joué et la CJUE ne devrait donner son verdict final que vers la fin de 2017. Mais le risque, pour Uber, est grand.

Une association de taxis de Barcelone porte plainte contre Uber



Tout a commencé en 2014 lorsqu'une association de taxis de Barcelone, Elite Taxis, a porté plainte contre Uber pour concurrence déloyale et pratique illégale de l'activité de taxi. Des accusations auxquelles Uber a l'habitude de faire face avec des résultats plutôt mitigés. Sauf que le juge en charge de l'affaire a décidé de porter cette dernière devant la Cour de Justice de l'Union européenne, qu'il a saisie.

La question était de savoir si Uber était une société de transports ou une plate-forme électronique. La différence est de taille : les deux types d'entreprises ne doivent pas se soumettre aux mêmes réglementations. Et Uber a toujours clamé n'être qu'une plateforme travaillant dans l'économie collaborative, ce qui lui a permis d'éviter certaines lois et certaines règles, notamment pour ses chauffeurs.

01F4000008415412-photo-uber.jpg


L'avocat général de la CJUE penche pour la société de transports



Malheureusement pour Uber, l'avocat général de la CJUE, Maciej Szpunar, est plutôt de l'avis des taxis. Jeudi 11 mai 2017, il a déclaré, dans ses conclusions rendues à la Cour, qu'« Uber est un véritable organisateur et opérateur de services de transport urbain » et qu'elle ne pouvait pas « être considérée comme une simple intermédiaire entre les chauffeurs et les passagers ».

L'avis de l'avocat général de la CJUE est fondamental : la Cour de Justice de l'Union Européen le suit généralement quand il s'agit de rendre son verdict final. Si tel sera le cas dans cette affaire, Uber pourrait devoir changer sa façon de travailler et, notamment, mettre en règle ses chauffeurs. De plus, ça ouvrirait la voie à de nouvelles plaintes de la part des taxis et des pouvoirs publiques.

Un porte-parole d'Uber a toutefois déclaré « qu'être considérée comme une entreprise de transport ne changerait pas les réglementations auxquelles nous sommes assujetties dans la plupart des pays européens ».

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top