Harcèlement sexuel chez Uber : une enquête interne ouverte

21 février 2017 à 10h44
0
L'affaire a fait du bruit, beaucoup de bruit, et Uber, dont l'image est déjà entachée de procédures, procès et manifestations, ne pouvait pas l'ignorer. D'autant plus que les accusations viennent de l'une de ses anciennes ingénieures, Susan Fowler. Dans un long billet sur son blog, elle déclare avoir été harcelée sexuellement par ses supérieurs... Et avoir toutes les preuves nécessaires pour le prouver.

Un manager protégé qui harcelait sexuellement ses collègues

Selon le blog de Susan Fowler, un de ses supérieurs lui aurait fait des avances. Elle a ensuite découvert, en discutant avec ses collègues, que l'homme avait fait la même proposition à d'autres femmes.

De plus, lorsque Susan Fowler est allée se plaindre à sa hiérarchie, cette dernière aurait défendu le manager : comme aux autres femmes, elle le découvrira plus tard, on lui a répondu qu'il n'avait jamais fait de telles propositions auparavant. Susan Fowler a donc eu deux choix : soit rester dans l'équipe de cet homme et risquer de mauvaises appréciations de sa part, soit partir rejoindre une autre équipe sur un autre projet. Voulant travailler sur le projet dont ce manager était en charge, elle a continué dans cette voie.

A aucun moment sa hiérarchie ne semble avoir eu l'intention de sanctionner l'homme... Qui ne l'a d'ailleurs jamais été, malgré les accusations graves et répétées.

0258000008092468-photo-uber.jpg


Uber ouvre une enquête

Une fois qu'elle a quitté Uber, elle travaille désormais chez Stripe, Susan Fowler a décidé d'agir en publiant, le 19 février 2017, son histoire. Rapidement, les médias s'en sont emparés et Uber, dans la tourmente, a lancé une enquête interne.

Travis Kalanick, PDG et fondateur d'Uber, semble prendre l'affaire très au sérieux : il a commissionné l'ancien ministre de la Justice de l'administration Obama, Eric Holden, pour mener l'enquête. Il sera épaulé d'Arianna Huffington, membre du Conseil d'Administration d'Uber, de Liane Hornsey, directrice générale des Ressources Humaines de la start-up et d'Angela Padilla.

Uber joue gros : à la suite de la publication de l'article par Susan Fowler, un nouvel appel à supprimer et boycotter Uber a été lancé sur les réseaux sociaux. Lors du dernier appel, au moment des manifestations contre le décret anti-immigration de Donald Trump, Uber avait perdu plusieurs centaines de milliers de clients en quelques jours.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top