Essai Renault Twingo Electric : la meilleure des Twingo ?

05 février 2021 à 18h06
24
Renault

Renault passe la seconde en matière de voiture électrique. Outre l’hybridation d’une grande partie de ses gammes, le constructeur français a lancé sa deuxième voiture 100% électrique. Plus abordable qu’une Renault Zoé, la Renault Twingo Electric trouve un terrain de jeu à sa mesure dans la plupart des agglomérations. Mais que vaut cette nouvelle voiture électrique, qui compte parmi les moins chères du marché actuellement ?

Grâce à la Zoé, Renault a réussi à se positionner en tête des ventes de voitures électriques en France avec plus de 17 000 exemplaires vendus en 2020. Malgré les deux confinements, les immatriculations ont littéralement explosé toutes marques confondues, portées il est vrai par les différentes primes et aides régionales.

Bien décidé à conserver son leadership, Renault a enfin commercialisé la version 100% électrique de sa célèbre citadine, la Renault Twingo. Un modèle qui se sera fait attendre avec un concept qui avait été dévoilé dès 2013. Face à l’engouement pour les motorisations sans émission et le franc succès rencontré la nouvelle version de la Twingo, le moment était donc opportun.

Renault

Une vraie Twingo

Au premier coup d’œil, bien malin qui pourra distinguer la Renault Twingo Electric de sa jumelle thermique de troisième génération. Rien de plus normal, ces deux modèles utilisant la même base. Au final, outre l’absence évidente de pot d’échappement, ce sont de menus détails qui marqueront la différence, avec notamment certains éléments de style spécifiques.

Ainsi, les dimensions ne changent pas, la voiture affichant 3,61 mètres de long, 1,64 mètre de large et 1,56 mètre de haut. De quoi favoriser les déplacements en ville, terrain de jeu favori de la petite citadine. La preuve, la Twingo Electric affiche un angle de braquage de 45 degrés de sorte à faire demi-tour sur 4,39 mètres seulement.

Renault

Pas de changement non plus au niveau de l’habitabilité malgré l’intégration de la batterie. Cette dernière prend place sous le plancher du coffre, qui a néanmoins dû être rehaussé pour l’accueillir. En résulte un volume de chargement de 240 litres, et même moins en l’absence de double fond pour ranger le câble de recharge. Ceci étant, le coffre dispose de suffisamment de place pour l’usage auquel se destine la Renault Twingo Electric, notamment pour aller faire ses courses. La banquette arrière pourra aussi être rabattue afin de profiter d’un espace plus généreux de 980 litres.

Sans surprise, la finition fait la part belle aux plastiques durs tandis que l’instrumentation va à l’essentiel. Placé derrière le volant, un petit écran affiche la vitesse, le niveau de la batterie, l’autonomie restante ou encore la température extérieure et le niveau de régénération. Il est surmonté par un compteur de vitesse analogique, tandis qu’un deuxième écran prend place au centre de la planche de bord de notre version d’essai en finition Vibes haut de gamme. Tactile, celui-ci dispose d’une interface très intuitive. Les notifications sous forme de tiroirs qui sont inspirées du système Android sur smartphone, permettent de répondre au téléphone en mains-libres sans jamais occulter l’affichage du système de navigation par exemple.

Renault

Ce dernier est certes sommaire, mais il affiche néanmoins les bornes de recharge à proximité. On lui préfèrera tout de même une application dédiée d’autant que la Renault Twingo Electric est équipée de CarPlay et d’Android Auto. Pour ce faire, deux ports USB type A sont prévus au niveau du vide poche central. A propos de rangements, la Renault Twingo Electric se montre plutôt généreuse avec une confortable boite à gants, des espaces dans les contre-portes, et même sous les sièges arrière.

Enfin, notez que notre version d’essai Vibes était équipée de sièges avant chauffants et de boutons sur le volant pour contrôler le régulateur de vitesse.

Renault

Jusqu’à 270 km d’autonomie

La Renault Twingo Electric emprunte son moteur électrique à la version 2013 de la Renault Zoé. Intégré sur le train arrière, celui-ci développe 60 kW, soit environ 81 ch. De quoi garantir d’excellentes accélérations avec un couple de 160 Nm.

Le moteur est couplé à une batterie de 22 kWh refroidie par eau. Soit moitié moins que la Zoé de dernière génération qui justifie ainsi son positionnement tarifaire supérieur. Avantage d’une telle configuration, une recharge complète ne demande que 15 heures sur une prise domestique, et 4 heures sur une borne de 7 kW. Mieux, le chargeur embarqué autorise la recharge sur une Wallbox de 22 kW en 1h30 seulement. Ces choix confirment la vocation urbaine de la Twingo qui est d’ailleurs dépourvue de prise Combo CSS pour la recharge rapide sur autoroute.

Conséquence de l’intégration de cette batterie de 22 kWh, la Renault Twingo Electric promet 190 km d’autonomie suivant le cycle WLTP. Et même jusqu'à 270 km avec le mode « City » dédié à la conduite en ville en profitant au maximum de la régénération au freinage. Avec une distance moyenne parcourue quotidiennement estimée à 35 km, il ne sera donc pas forcément nécessaire de recharger la voiture tous les jours.

Renault

Une citadine maniable et terriblement amusante

Point fort de la Twingo thermique, la maniabilité est également de mise avec sa déclinaison électrique. 4,2 secondes suffisent pour passer de 0 à 50 km/h, et la Renault Twingo Electric se faufile partout avec aisance. La nouvelle suspension se montre confortable même sur route dégradée, et malgré les jantes de 16 pouces qui équipaient notre version d’essai Vibes. Relativement légère avec un poids de 1 111 kg, elle profite aussi d’un freinage efficace qui peut être associé au frein moteur.

A ce titre, la Renault Twingo Electric propose trois modes de récupération de l'énergie au freinage. Le mode B1 s’apparente à une conduite en roue libre tandis qu’à l’opposé, le mode B3 ralentit plus fortement la voiture. Cependant, la décélération est moins marquée que sur une Nissan Leaf ou une Mini électrique par exemple. Contrairement à ces deux modèles, il n’est donc pas question ici de conduite à une seule pédale. Il faudra appuyer sur le frein pour arrêter complètement la Twingo Electric sans emboutir le véhicule qui vous précède.

Avec une vitesse de 135 km/h, la voiture peut bien entendu s’aventurer sur l’autoroute. Dans ce cas l’habitacle se fait un peu plus bruyant notamment au niveau du montant A. La consommation augmente logiquement, passant de 14,6 kWh/100 km en ville avec le mode Eco, à 17 kWh sur voie rapide.

Renault

A peine plus chère que la Twingo thermique

Avec un prix affiché de 21 350 euros, soit 15 600 euros bonus déduit (7 000 € jusqu’en juillet prochain mais avec un plafond de 27% du prix total), la Renault Twingo Electric dans sa version Life compte parmi les voitures électriques les moins chères du marché. En attendant la Dacia Spring qui pourrait faire descendre le ticket d’entrée aux alentours des 10 000 euros.

En revanche, il ne faudra pas trop en demander en matière d’équipements. Dans ce cas, la version Zen (17 700 euros bonus déduit) est déjà bien mieux dotée avec la climatisation et le système Easy Connect associé à l’écran tactile de sept pouces. Enfin, la Renault Twingo Electric Intens occupe le haut de la gamme (à partir de 25 450 euros avant bonus). Elle ajoute une caméra de recul et l’assistant au stationnement arrière (des fonctionnalités qui ne sont pas forcément indispensables pour un véhicule de ce gabarit), les sièges avant chauffants et des jantes en alliage de 15 pouces.

Renault

Notre version d’essai Vibes correspond à une série limitée de lancement qui est dotée d’une peinture originale, d’une calandre spécifique, de jolies jantes en alliage de 16 pouces, d’un système audio Arkamys avec subwoofer, et de l'alerte franchissement de ligne.

Mieux équipée et à peine plus chère que la version thermique, cette Renault Twingo Electric peut donc prétendre au titre de meilleure Twingo. Un choix judicieux pour qui souhaite acquérir la petite citadine du constructeur.

Renault

Fiche technique Renault Twingo Electric

  • Dimensions L x l x h en mètres : 3,61 x 1,64 x 1,56
  • Empattement : 2,49
  • Volume de coffre : 240 litres
  • Poids à vide : 1 111 kg
  • Nombre de places : 4
  • Moteur électrique : un moteur
    synchrone à rotor bobiné
  • Puissance : 81 ch
  • Capacité de batterie : 22 kWh
  • Temps de charge sur secteur : 15 heures
  • Couple : 160 Nm
  • 0 à 100 km/h : 12,9 secondes
  • Vitesse maximale : 135 km/h
Renault

Prix version Life

Renault Twingo Electric version Life : 21 350 €
Bonus écologique : 7 000 €

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
11
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Prises connectées : notre comparatif 2021 pour contrôler à distance sa consommation énergétique
Space Sweepers : une aventure à mille à l'heure chez les ferrailleurs de l'espace
Travail ou jeu vidéo, nos conseils pour passer du temps devant l'écran... sans malmener son corps
Train, car, voiture, avion : que vaut le comparateur de mobilité de la SNCF ?
Comment optimiser la batterie de son Apple Watch ?
ARTE : découvrez le premier numéro de l'émission Twitch dédiée au jeu vidéo
-50 % sur Bitdefender Total Security : une protection antivirus primée pour tous vos achats en ligne
Lupin : découvrez le trailer de la partie 2, attendue cet été sur Netflix
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
L'imprimante HP tout-en-un DeskJet 2710 en promo à moins de 60 €
Haut de page