Xiaomi Mi Electric Scooter Pro : plus mature, mais pas encore parfaite

David Nogueira
Spécialiste automobile
24 juillet 2019 à 17h20
0
La note de la rédac
Cette seconde version la célèbre trottinette électrique Xiaomi a pris quelques vitamines. Elle a troqué son moteur 250 watts pour un modèle plus puissant de 100 watts et promet désormais une autonomie pouvant atteindre 45 km. Et ce ne sont pas les seules améliorations qui justifient son prix de 499 euros... à la hausse lui aussi.

Inutile de revenir sur la cote de popularité que se paye la trottinette Xiaomi Mi Electric Scooter qui inonde les rues des villes. Si elle doit son succès à son rapport qualité/prix, sa nouvelle version, la Mi Electric Pro, voit son prix grimper significativement puisqu'il passe de 399 à 499 euros. Une augmentation que le constructeur justifie par l'intégration d'un moteur plus puissant, une autonomie portée à 45 km et l'ajout d'un compteur qui manquait cruellement sur la V1 de cette trottinette. Voyons si cette mise à jour vaut le coup.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Spécifications techniques

Cette nouvelle version de la trottinette électrique de Xiaomi mise sur son nouveau moteur et une batterie de plus grande capacité pour apporter plus de polyvalence à l'engin :
  • Puissance moteur : 350 watts
  • Roues : 8,5 pouces à chambre à air
  • Vitesse maximale : 25 km/h
  • Autonomies annoncées : jusqu'à 45 km
  • Affichage : vitesse instantanée, niveau de charge de la batterie, mode sélectionné
  • Type de frein : Disque à l'arrière
  • Suspensions : non
  • Batterie : 37 volts 12.8 Ah
  • Temps de charge : entre 8 et 9 heures
  • Dimensions : 118 x 113 x 43 cm
  • Dimensions pliée : 49 x 113 x 43 cm
  • Poids : 10,9 kg
  • Poids max supporté : 100 kg


100 watts qui font la différence

N'y allons pas par quatre chemins, le moteur de 350 watts fait une belle différence sur cette trottinette. Celui-ci est toujours intégré dans la roue avant et offre toujours plusieurs modes de conduite. Par défaut, en mode « éco », la vitesse est bridée à 15 km/h, 20 km/h en mode « D » et 25 km/h en mode « sport ».

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

C'est d'ailleurs ce dernier mode que nous avons surtout utilisé lors de nos tests, pour une raison évidente : à moins de 25 km/h... On s'ennuie - à moins de circuler dans une zone piétonne, ou toutes autres zones dans lesquelles une vigilance particulière s'impose. Quoi qu'il en soit, la vitesse maximale de 25 km/h est atteinte plus rapidement qu'avec l'ancienne version, en tout cas pour notre gabarit de 80 kg.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Nous sommes même agréablement surpris par le caractère volontaire de ce moteur. Même lorsque la route prend du relief, la vitesse reste stable, entre 23 et 25 km/h, comme on peut le lire sur la capture d'écran ci-dessus - les chutes brutales de vitesses s'expliquant par un arrêt à un feu tricolore ou un stop. On peut également lire dans l'application que nous avons réussi à atteindre la vitesse maximale de 35 km/h (GPS) en descente. Les données captées par notre montre connectée nous permettent, de surcroît, de constater que la vitesse maximale indiquée par le compteur est très proche de la vitesse GPS.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Car oui, l'autre grande nouveauté de cette Xiaomi Mi Electric Pro est la présence d'un petit compteur. Un afficheur couleur des plus succincts qui se contente d'afficher la vitesse instantanée, le niveau de charge de la batterie et le mode sélectionné (Eco, D ou S). Le choix du mode se fait d'ailleurs en pressant rapidement deux fois sur l'unique bouton présent sur le guidon.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Un appui long éteint ou allume la trottinette et un appui court allume ou éteint le phare. Phare qui n'a d'ailleurs pas changé et que l'on trouve toujours un rien trop orienté vers le haut, même si nous reconnaissons volontiers que de la sorte, nous sommes bien visibles dans les rétroviseurs des automobilistes.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Promesse quasi tenue sur l'autonomie

La Mi Electric Scooter Pro est plus nerveuse et plus endurante aussi. Sous notre gabarit, et sillonnant des routes avec assez peu de relief, nous avons pu effectuer près de 20 km avec la moitié d'un « plein ».

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Comme on peut le voir sur les deux photos ci-dessus, la jauge sur le compteur, comme les information de l'application (nous allons y revenir) indiquent qu'il reste un peu mois de la moitié de la batterie. Le kilométrage restant estimé est d'environ 20 km. Nous ne sommes donc pas très loin des 45 kilomètres promis par Xiaomi : une bonne nouvelle. Notez qu'il faudra environ huit heures pour recharger totalement la trottinette et que nous avons mesuré une consommation d'environ 70 watts en charge.

Une application pour configurer sa trottinette

La M365 était elle aussi compatible avec une application mobile, permettant d'effectuer quelques réglages en Bluetooth... Mais également de pirater la trottinette. En mars dernier, le constructeur corrigeait le problème grâce à une mise à jour de firmware.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Grâce à cette application, les utilisateurs peuvent effectivement mettre à jour leur trottinette pour espérer en tirer le meilleur parti, sur toute la durée de vie du produit. D'ailleurs, notre modèle de test a lui aussi reçu des mises à jour, sans pour autant que nous ne notions une amélioration quelconque. Quoi qu'il en soit, il était possible d'utiliser l'application pour combler l'absence de compteur de l'ancienne Xiaomi Mi Electric, en accrochant son smartphone au guidon avec un support adéquat. Désormais, cela ne présente plus d'intérêt.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Sur l'application, on trouve toujours la possibilité d'ajuster la puissance du frein moteur, pour optimiser les (légères) phases de récupération d'énergie. Il est également possible d'activer le feu arrière en permanence, ou encore de verrouiller le moteur pour éviter de se faire voler la trottinette.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Petit aparté à ce sujet, notez qu'il est possible de passer un cadenas souple dans la jante de la roue arrière, à condition que la section ne soit pas trop importante, pour ne pas être bloquée sur le disque de frein. Un « plus », pratique pour le quotidien, même s'il faut poser genou à terre et y mettre une certaine attention.

Revenons à l'application Xiaomi - qui est d'ailleurs la même que celle dédiée aux autres produits connectés de la marque - grâce à laquelle il est aussi possible d'activer le régulateur de vitesse. Une fois fait, un signal sonore retenti pour alerter le « rider » que le régulateur s'est activé.
En revanche, on regrette que l'application ne permettent pas d'ajuster les vitesses maximales des trois modes. Le mode « Eco » aurait ainsi permis de créer une option 6 km/h pour circuler temporairement sur les trottoirs, lorsque que cela est autorisé. Il n'est pas impossible en revanche que cette subtilité soit rendue possible par une prochaine mise à jour.

Une mise à jour qui ne corrige pas tout

Après ses premiers constats positifs, on ne peut s'empêcher de penser que Xiaomi aurait dû mieux faire encore. Selon nous, redessiner le châssis aurait été une bonne chose. Et même si on pourrait penser « pourquoi changer un look qui marche ? », il y a bel et bien une marge de progression.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Notre seconde observation, plus problématique selon nous, c'est qu'en ayant conservé exactement le même garde-boue, Xiaomi n'a pas changé, non plus, le passage du câble qui alimente le feu arrière. Celui-ci est toujours apparent et donc exposé aux projections de la roue arrière. Lors de notre test de la Mi Electric Scooter M365 première du nom, nous partagions justement la mauvaise expérience d'un proche, qui avait vu ce fil être sectionné par l'usure du temps.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Ici, nous pouvons constater que ledit fil sur notre modèle de test est déjà partiellement dénudé, usé par les frottements du pneu. Signalons tout de même que, ce modèle de test ayant servi à plusieurs utilisateurs, il est possible que certains aient eu tendance à appuyer sur le garde-boue pour freiner la trottinette. Or, il ne faut absolument pas le faire, sous peine, justement, de sectionner le câble. Et on peut vous dire que vous n'aimeriez pas avoir à passer par le SAV de Xiaomi pour changer celui-ci. Il n'est pas très compliqué à remplacer, mais son connecteur est propriétaire...

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Enfin, pour conclure, Xiaomi a visiblement fait le nécessaire pour améliorer la qualité de la gomme des pneus. En tout cas on l'espère, car rappelons que l'ancienne version, elle aussi livrée avec des pneus gonflables, était critiquée pour ses crevaisons à répétition. Il faudra donc veiller à toujours rouler avec la bonne pression dans les chambres à air.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Et ce d'autant plus que la Mi Electric SCooter Pro n'intègre toujours pas de suspension, ni à l'avant, ni à l'arrière. Là encore, nous aurions aimé que Xiaomi cherche à assouplir le châssis de sa trottinette pour qu'elle encaisse mieux les défauts de la route... et, pire encore, les portions de routes pavées !

Xiaomi Mi Electric Scooter pro : l'avis de Clubic

À l'heure du bilan, on ne peut pas être totalement enthousiasmés par cette Xiaomi Mi Electric Scooter Pro. Pour nous, cette nouvelle version n'est qu'une évolution assez logique, plus performante et plus endurante, certes, mais plus chère aussi de 100 euros (soit une hausse de 25%). Nul doute que nombreux seront ceux à s'y intéresser, mais à 499 euros, vous craquerez peut-être moins facilement, en tout cas sûrement pas sans avoir regardé ce que peut proposer la concurrence.

Xiaomi Mi Electric Scooter Pro

Les plus
+ La grande autonomie
+ L'application Bluetooth
+ Le moteur volontaire
Les moins
- Encore des défauts de conception
Qualité de fabrication
Puissance
Autonomie
Confort de conduite
Portabilité
4

Modifié le 11/09/2019 à 10h57
12
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top