Test de l’Epson EF-100 : une grande image lumineuse dans un vidéoprojecteur mobile

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
03 avril 2020 à 16h55
5
8
L'offre en vidéoprojecteurs est pléthorique chez Epson. Si bien que le constructeur a créé des modèles pour quasiment tous les usages. Dernier en date : un modèle laser portable au format mini, le EF-100. C'est lui que nous testons aujourd'hui afin de découvrir à qui il s'adresse. Il a été pensé avant tout pour être vraiment pratique et facilement mobile. C'est le vidéoprojecteur anti prise de tête par excellence.

L'Epson EF-100 fait partie de la gamme des vidéoprojecteurs home cinema. C'est un premier prix, même s'il existe d'autres modèles encore moins chers chez Epson. Mais aussi moins portables et moins jolis. Car le EF-100 mise sur son physique. Il faut dire que les appareils se ressemblent tous. Souvent blancs, au design décliné des modèles pour les salles de réunion. On n'a pas vraiment envie de les laisser visibles dans le salon. Contrairement au EF-100 arborant une finition multi matériaux, que nous trouvons très réussie. C'est un bel objet qui pourra rester posé à demeure. Sachant que son encombrement limité permet de le déplacer facilement pour le ranger lorsque la séance est terminée. Bref, Epson vous laisse le choix.

epson-EF-100B-02-couleurs.jpg


Un bel effort de design

Le vidéoprojecteur n'est pas forcément le produit sur lequel les fabricants passent le plus de temps en termes de design. À leur corps défendant, il faut dire que le fonctionnement même d'un vidéoprojecteur implique de nombreuses contraintes : composants nécessaires, chemin de la lumière, optique. Il n'y a pas cinquante façons d'organiser tout cela. La miniaturisation des composants aidant, et cela sans trop brider les performances, d'autres solutions sont possibles. On voit ainsi de plus en plus de mini projecteurs aux formes résolument modernes : Philips, LG, Xiaomi... Epson leur a emboîté le pas en développant le EF-100.

epson-EF-100B-03-cote.jpg

Pour commencer, c'est sa technologie lumineuse qui a facilité le format : 21 cm de large pour 23 cm de profondeur, c'est moins qu'une feuille A4. Pour arriver à faire si petit, Epson a fait comme ses concurrents en se basant sur une source lumineuse laser. Elle remplace la classique lampe haute puissance nécessitant de la place pour être ventilée et un certain encombrement du chemin de lumière. Tout cela est fortement réduit avec le laser. Tandis que la luminosité est toujours au rendez-vous, avec 2.000 lumens ANSI sur ce EF-100. Il n'y a rien à dire, c'est suffisant pour un usage résidentiel dans une pièce sombre.

epson-EF-100B-04-arriere.jpg

La robe de l'Epson EF-100 est disponible en noire ou en blanche. La version noire arbore un cadre en façade de couleur bronze tandis que la version blanche utilise un cadre argenté. La face avant est constituée d'ailettes tout comme le côté gauche pour les besoins de la ventilation forcée. La face arrière est recouverte d'un tissu acoustique afin de laisser s'exprimer un petit haut-parleur d'appoint.


Technologie 3LCD en résolution HD Ready

Epson est un adepte du LCD pour ses vidéoprojecteurs. C'est la technologie concurrente au mono DLP et sa roue chromatique, la plus répandue pour les vidéoprojecteurs grand public. Si l'on veut rester pragmatique, l'avantage numéro un du LCD est l'absence de l'effet "arcs-en-ciel" inéluctable avec la technologie mono DLP chez certaines personnes sensibles. L'EF-100 équipé de trois panneaux LCD gagne donc un avantage certain dès le départ. Associés à l'éclairage laser, cela nous donne une image contrastée avec un rapport de 2.500.000:1 et la reproduction de près de 1,07 milliards de couleurs.

epson-EF-100B-05-3LCD.gif

En revanche, il y a quelques bémols à mettre côté technique. Tout d'abord, la résolution est en HD Ready et non en Full HD, c'est-à-dire en 1280x800 pixels. Cela peut paraître un peu chiche à l'heure de la 4K, mais l'ultra haute définition n'est clairement pas le but de ce vidéoprojecteur. Comme vous l'avez peut-être noté, le format n'est pas en 16/9e mais en 16/10e, ce qui trahit l'usage de micros-panneaux LCD WXGA utilisés dans des projecteurs professionnels. Cela n'a pas d'incidence sur la qualité de l'image.

epson-EF-100B-06-menus.jpg

L'optique associée au zoom permet de projeter des images allant de 30 à 150". Cela dépasse n'importe quel écran plat tout en restant à un tarif raisonnable. L'EF-100B doit être posé sur un meuble ou une table, il n'est pas conseillé pour une fixation au plafond, mais vous pouvez le poser sur la face arrière pour projeter en plafond ! Le niveau sonore de 26 dB en mode éco est plutôt léger. Mais comme il est placé devant les spectateurs, il semblera plus bruyant qu'un vidéoprojecteur au plafond ou en fond de salle.

Évolutif grâce à un emplacement pour un stick multimédia

L'EF-100 est aussi simple à prendre en main qu'il est petit. Cinq touches sur le dessus donnent un accès aux fonctions essentielles : mise en route, volume et réglage du trapèze. Elles sont accompagnées de petites LED confirmant le bon fonctionnement du vidéoprojecteur. Le réglage du focus est manuel. Nous apprécions ce choix, car il est simple à l'usage pour obtenir une image nette en quelques secondes sans avoir à rentrer dans les menus.

epson-EF-100B-07-focus.jpg

Le zoom est électronique, il faut dégainer la télécommande et afficher les menus pour y accéder. Ces menus sont plutôt très complets avec une bonne palette pour régler finement l'image : gamma, teinte, saturation et luminosité couleur par couleur, etc. Il y a également des réglages pour la partie audio. Malgré tout, il faut plutôt voir l'EF-100 comme un appareil prêt à l'emploi. Sa résolution modeste, l'absence de HDR et de noirs profonds, inhérents à la technologie 3LCD d'entrée de gamme, ne nécessitent pas de passer des heures à calibrer cet Epson.

epson-EF-100B-08a-firetv.jpg


epson-EF-100B-08b-firetv.jpg


epson-EF-100B-08c-firetv.jpg


L'EF-100 existe dans deux versions : une simple, celle que nous avons eue entre les mains, et une version avec Android TV intégré. Pour la version simple, Epson a pensé, et bien pensé, à la possibilité d'ajouter un lecteur multimédia. En retirant le cache arrière, on trouve un emplacement vide, une prise HDMI femelle au bout d'un petit morceau de cordon et la même chose avec une prise micro-USB. Cet emplacement est taillé pour recevoir un stick Amazon Fire TV. Vous pouvez ainsi ajouter la partie smart TV au vidéoprojecteur si vous le souhaitez, pour un coût modique. Dans le temps, il suffira de remplacer le stick par un nouveau modèle pour suivre les futures technologies. La durée de vie du laser de l'EF-100 est de 20.000 heures, vous risquez de le garder longtemps ! Le choix du modèle simple nous semble donc plus raisonnable que le modèle Android TV qui pourrait devenir obsolète avec les années.

Une image stable et ciselée

Nous avons positionné le vidéoprojecteur sur une petite table, à environ 1m50 du mur. Nous confirmons que le focus manuel est vraiment très facile à régler. Pour obtenir une image assez haute, nous avons utilisé le petit pied en plastique qui se déploie sous l'EF-100. Nous sommes passés aux réglages de trapèze. Positionnés sur le dessus de l'appareil, ils sont également accessibles depuis la télécommande via une touche dédiée qui donne aussi accès au zoom numérique. Dans ce cas, il est possible d'agrandir ou de réduire l'image sachant que la zone éclairée sur le mur tributaire du recul ne change pas. On se retrouve donc avec un cadre gris plus ou moins grand autour de l'image. La meilleure solution est donc de zoomer au maximum et d'avancer ou de reculer physiquement le projecteur. Cependant, le cadre gris devient triangulaire si l'image est projetée vers le haut avec le rattrapage de planéité. Cela pourra en déranger certains. Pour l'éviter au maximum, il faudrait que le projecteur soit posé à plat, ce qui ne sera pas toujours possible, surtout si on le pose sur la table basse du salon, ce qui semblerait être un usage assez commun. Un cadre noir règle le problème de l'éclairage gris autour de l'image, ce qui implique l'usage d'un écran de projection. Nous ne pouvons que le recommander, même si cela n'est plus en rapport, ni avec le côté mobile de l'EF-100, ni avec sa gamme de tarifs.

epson-EF-100B-09-plafond.jpg

Nous avons positionné le vidéoprojecteur pour obtenir une image de 2m de diagonale, soit 80". La résolution étant HD Ready, la grille de pixels est visible si l'on se positionne à moins de deux mètres du mur. Plus loin, elle disparaît. Il faudra donc prévoir un recul au moins égal à la diagonale. Le vidéoprojecteur sera logiquement installé devant les spectateurs, ce qui permet de profiter du haut-parleur placé en face arrière. Le son est correct, suffisamment intelligible en appoint. Il est possible de lui associer une enceinte en Bluetooth, ou pourquoi pas une barre de son.

epson-EF-100B-10-telecommande.jpg

L'image est détaillée et réellement précise. Le contraste intra image est performant. Mais malgré toute la bonne volonté de l'EF-100, et même la nuit venue, les noirs restent gris. Dans les scènes sombres, tous les détails dans les noirs sont bouchés, il ne faudra pas être trop exigeant sur ce critère, car les réglages, même complets, n'y pourront rien. Les contours sont ciselés, sans écho ni traînage, c'est très réussi de ce point de vue. Les couleurs sont respectées, correctement équilibrées à l'œil, bien qu'elles tirent un peu trop sur le jaune en mode cinéma. Nous n'avons décelé aucun artefact sur les mouvements. Le mode cinéma lumineux a du peps mais il fait remonter le bruit du ventilateur. Le mode naturel est un bon compromis. Quant au mode dynamique, il dérive dans tous les sens. Il est peut-être bien adapté à la télévision ou au gaming (input lag annoncé à 40 ms), mais vraiment pas au cinéma. Ces modes vidéo sont accessibles directement via la télécommande pour une comparaison rapide. À ce propos, les touches de la télécommande de lecture/pause, avance/retour passent en CEC avec la source HDMI reliée. Dans le cas du stick Fire TV, tout fonctionne ainsi que les touches de navigation. C'est vraiment pratique !

Un vidéoprojecteur lumineux et autonome

Le vidéoprojecteur Epson EF-100 satisfera tous ceux recherchant une grande image au meilleur prix sans encombrer inutilement le salon. Son mini format lui permet d'être déplacé facilement pour répondre à de multiples usages : à la maison, au bureau, en vacances... C'est le vidéoprojecteur laser le moins cher chez Epson, et même l'un des moins chers de l'offre actuelle tous fabricants confondus. Cette technologie offre une image très lumineuse, même si le noir n'est pas complet. C'est vraiment ainsi qu'il faut voir l'EF-100 : une grande image cinéma pour se croire comme au cinéma ou encore pour une expérience gaming immersive. Pour les plus exigeants, ce type de projecteur mérite un écran de projection afin de faire disparaître la zone grise tout autour de l'image, mais qui ne sera pas forcément en rapport avec le prix de l'appareil. Enfin, l'excellente idée c'est cet emplacement dédié pour un stick multimédia comme le Fire TV. L'Epson EF-100 devient ainsi connecté et totalement autonome, sa télécommande pilotant même le Fire TV.

Epson EF-100B

8

Les plus

  • Compact et bien fini
  • Image lunimeuse
  • Précision et fluidité
  • Emplacement stick multimédia

Les moins

  • Résolution HD Ready
  • Cadre gris autour de l'image
  • Noirs bouchés

Vidéo7

Audio5

Design10

Ergonomie9


Modifié le 04/04/2020 à 14h15
Ce qu'il faut savoir sur l'affiliation sur Clubic

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer.  Consultez notre charte pour en savoir plus.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
5
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Soldes : le meilleur des bons plans de ce mercredi soir (2ème démarque)
Fujifilm annonce le GFX100S, un moyen format de 102 Mp prometteur
Avec OVNI(s) et ses bonnes ondes, on a envie de croire en 2021
Voici le Leica M10-P Reporter, un boîtier en édition limitée en hommage à la photo de reportage
Skate : le prochain opus de la licence est développé par Full Circle
Puyo Puyo Tetris 2 arrive sur Steam le 23 mars
Test Philips 55OLED855 : un écran OLED très fin pour une image profonde
PlayStation Plus : Control Ultimate Edition, Concrete Genie et Destruction AllStars offerts en février
Norton lance son offre Soldes avec la solution 360 Deluxe à moins 57%
Carton plein pour Hitman 3, qui a déjà rentabilisé ses coûts de développement
Haut de page