Finalement non, YouTube ne bannira pas les chaînes jugées non-rentables

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
12 novembre 2019 à 12h15
0
Youtube
© Ink Drop / Shutterstock

Google mettait à jour il y a peu les conditions d'utilisation de YouTube. Dans une optique de les rendre plus claires, le groupe prenait soin de mettre en évidence certains points... comme le fait qu'il se laisse le droit de supprimer purement et simplement les comptes jugés non-rentables d'un point de vue économique. Une mesure mal comprise par les utilisateurs, que YouTube a tenu à clarifier sur Twitter.

« YouTube peut mettre fin à votre accès, ou à l'accès de votre compte Google, à tout ou partie du Service si YouTube estime, à sa seule discrétion, que la mise à disposition du Service n'est plus commercialement viable », peut-on lire dans les dernières conditions d'utilisation de YouTube, attendues pour le 10 décembre. Prise pour une nouvelle mesure, cette règle un brin radicale (et très rarement appliquée dans son entièreté, semble-t-il) est en fait présente depuis longtemps dans les CGU de YouTube, explique le site spécialisé 9to5Google. Cette dernière a simplement été mise en évidence par Google dans la dernière mise à jour des règles en vigueur au sein de sa plateforme de vidéo en streaming.

Pas de suppression de chaîne arbitraire sur YouTube

Face à un utilisateur inquiet, YouTube s'est fendu sur Twitter d'un post rassurant. La filiale de Google explique qu'en réalité seules les chaînes qui ne sont pas tenues à jour ou qui reçoivent très peu d'audience pourront se voir couper d'une partie des services ou fonctionnalités de YouTube. Cette mesure ne doit donc pas affecter les viewers et encore moins les créateurs actifs. Une chaîne créée il y a 10 ans, rarement visitée, et utilisée pour la dernière fois il y a plusieurs années pourra toutefois tomber sous le coup de ces restrictions.


Une posture confirmée directement par un porte-parole de YouTube contacté par 9to5Google. Ce dernier précise d'ailleurs que si une mise à jour des conditions générales d'utilisation de YouTube est bien prévue pour le 10 décembre, cette dernière ne modifie en rien le fonctionnement actuel de la plateforme. « Nous avons apporté quelques modifications à nos Conditions d'utilisation afin de les rendre plus faciles à lire et pour nous s'assurer qu'elles sont à jour », a-t-il expliqué. « Nous ne modifions pas le mode de fonctionnement de nos produits, la façon dont nous recueillons ou traitons les données, ni aucun de vos paramètres ».



Une formulation autoritaire, inutilement ambiguë

Reste que la formulation utilisée par YouTube dans la nouvelle version de ses CGU paraît assez agressive, à la première comme à la seconde lecture. Nul doute que Google se chargera de rectifier le tir afin de lever toute ambiguïté quant à cette mesure en particulier.


Car dans les faits, si Google se réserve le droit de supprimer une chaîne de YouTube, c'est avant tout en cas de force majeure, de la même manière qu'un modérateur supprimerait un compte nuisible sur un forum. Un moyen de garder un veto radical et éventuellement de rassurer les annonceurs quant à la capacité de YouTube de garder la main sur sa communauté. Les YouTubeurs petits et grands n'ont donc, de toute évidence, pas de souci à se faire quant à l'avenir de leur chaîne.

Source : 9to5Google
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Un vaste trou s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Les conseils de Hyundai pour maximiser la batterie de son véhicule électrique
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
scroll top