VideoStore : l'achat non "définitif" de films selon Numericable

22 décembre 2014 à 17h47
0
Numericable a annoncé la semaine dernière le lancement d'un nouveau service, baptisé VideoStore, permettant l'achat de films dématérialisés.

Jusqu'à présent Numericable proposait comme la plupart des opérateurs un service de vidéo à la demande en location à l'acte. Pour un prix standard de 5 euros, les clients pouvaient choisir un film et le regarder autant de fois qu'ils le souhaitaient, depuis leur décodeur, pendant 48 heures.

À l'instar d'une minorité de services en ligne, tels que l'iTunes Store d'Apple, le nouveau VideoStore by Numericable permet en plus d'acheter certains films. L'abonné peut profiter de ses achats en illimité et en multi-écrans, c'est-à-dire depuis son décodeur Numericable ou au travers de l'application LaBox TV disponible sur Android et iOS.

Pour ce faire l'opérateur a signé des accords avec cinq studios de cinéma — 20th Century Fox, France Télévisions, Gaumont, DreamWorks et Disney — et propose donc des films comme La Planète des Singes, Nos étoiles contraires, 12 years a slave, Belle et Sébastien, Iron Man 3 ou encore La Reine des Neiges. Un film récent comme Lucy par exemple est vendu 14 euros, les tarifs s'échelonnant de 6 à 20 euros.

01E0000007826609-photo-videostore-by-numericable.jpg

Du streaming illimité, mais pas du téléchargement définitif



Toutefois contrairement à ce qu'indique Numericable, il ne s'agit pas de téléchargement définitif proprement dit. Le client ne dispose pas de son propre fichier, il peut tout au plus synchroniser ses films sur ses appareils mobiles en vue d'une consultation hors ligne. Le service n'est pas accessible depuis un ordinateur. En cas de résiliation de l'abonnement Numericable, si tous les achats demeurent accessibles via l'application mobile, ils ne sont plus visionnables sur un téléviseur. Et à long terme si Numericable-SFR abandonnait le service ou disparaissait, tous les achats seraient perdus.

Autrement dit on est encore loin du concept d'achat du monde physique, qui ne dépend d'aucun abonnement et d'aucune solution propriétaire, et de ce qu'on pourrait raisonnablement attendre d'un service d'achat de films dématérialisés. Pourtant certains prestataires comme Wakanim proposent bien du téléchargement en HD et sans DRM. Dans ce cas précis, l'acheteur possède autant le fichier qu'il possède un DVD ou un Blu-ray. Après le vrai-faux concurrent de Netflix maison, un nouveau service mort-né chez Numericable ?

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top