Virgin Mobile : stratégie et offres de rentrée

le 08 septembre 2011 à 18h47
0
Fort d'un parc de plus de deux millions de clients, OMEA Telecom, détenteur de la marque Virgin Mobile, aborde la rentrée de septembre avec un plan de bataille bien défini et quelques nouveaux forfaits.

00B4000002909464-photo-logo-virgin-mobile-2010.jpg
Pour Geoffroy Roux de Bézieux, patron d'OMEA Telecom, le marché français serait devenu l'un des plus compétitifs d'Europe, avec des tarifs sans cesse tirés vers le bas. L'opérateur, qui réunit les marques Virgin Mobile, Breizh Mobile, Tele2 Mobile et Casino Mobile, revendique aujourd'hui sur ce terrain plus de deux millions de clients, acquis grâce à quelques formules phare (l'un des premiers forfaits SMS illimités en 2006 par exemple) et grâce à un modèle relativement low cost.

Aujourd'hui, alors que des opérateurs comme Orange et Bouygues s'inspirent des pratiques des MVNO avec leurs offres réservées à Internet Sosh ou B&You, Virgin Mobile souhaite prendre le contrepied, en misant au contraire sur une distribution toujours plus soutenue. Présent aujourd'hui dans une quarantaine de boutiques et corners, il vise un objectif de 100 magasins d'ici à fin 2012.

Virgin va également à l'inverse de la tendance en ce qui concerne la subvention des terminaux, inexistante chez Sosh par exemple. « 70% des forfaits Virgin Mobile sont vendus avec un smartphone », explique Geoffroy Roux de Bézieux, qui souligne que même si Virgin ne réalise pas un revenu moyen par abonné exceptionnellement haut, au regard de la concurrence, ses clients souhaitent disposer de terminaux haut de gamme... qu'il convient donc de subventionner. Cet élément resterait en effet prépondérant dans près de 80% des souscriptions.

Data : « la segmentation des offres est inévitable »

Comme ses concurrents, Virgin Mobile constate une explosion de l'Internet mobile, qui ne sera pas sans conséquence sur les évolutions du marché. « Nos clients sont passés d'une moyenne de 2 Mo par mois en janvier 2009 à 87 Mo en janvier dernier. Et sur les quatre derniers mois, la croissance du trafic est de 58% ! », relate encore le patron d'OMEA. « L'un des problèmes, c'est qu'on a 1% des clients qui consomment 25% du trafic global. Une segmentation de l'offre est donc inévitable ». Autrement dit, les gros consommateurs, ces « mobigoinfres », auraient besoin de forfaits et d'options adaptés pour que le consommateur lambda puisse de son côté profiter de tarifs à la baisse.

Des offres de rentrée pour les « petits consommateurs »

Bien que ces formules Liberty constituent aujourd'hui son principal outil de recrutement, Virgin se devait de réagir aux très nombreuses annonces survenues sur le marché de la téléphonie mobile ces dernières semaines. il en résulte trois forfaits à bas prix, pensés principalement pour les adolescents et les petits consommateurs. A chacun d'entre eux, on peut associer pour 3 euros par mois l'accès à Internet, avec une politique de fair use (débit ajusté au delà d'un quota prédéfini).
  • 13,90 euros : 45 minutes de voix et 50 SMS (avec Internet, réduit au delà de 100 Mo, pour 16,90 euros)
  • 16,90 euros : 1 heure de voix et 300 SMS1 (avec Internet, réduit au delà de 100 Mo, pour 19,90 euros)
  • 19,90 euros : 1 heure, SMS illimités (avec Internet, réduit au delà de 250 Mo, pour 22,90 euros).
Ces offres sont disponibles sans engagement. Si le client accepte de s'abonner sur une période de 12 ou 24 mois, il accède à une gamme de terminaux subventionnés.

Objectif : devenir full MVNO

Pour poursuivre son développement, Virgin Mobile confirme son intention de basculer sur un mode de fonctionnement dit « full MVNO », ou opérateur mobile dégroupé. Dans ce cas de figure, l'opérateur est maître de l'intégralité de la gestion du client (carte SIM, options, activation, etc.) et se contente d'emprunter le réseau mobile d'un partenaire sans avoir à lui déléguer d'autre opération que cette fourniture du « tuyau » final. Sans donner de date, OMEA Telecom assure que les travaux sont bien engagés, un accord ayant déjà été passé avec SFR (et non avec Orange, qui accueille pourtant Virgin aujourd'hui). La bascule, qui se fera progressivement, pourrait donc être entamée d'ici quelques mois. A cette date, Virgin distribuera donc ses propres cartes SIM à ses clients.

L'intérêt, pour l'opérateur, est de s'affranchir de la dépendance liée au statut de MVNO.Il devient par exemple libre de changer de partenaire sans que le client ait à subir un changement de carte SIM et donc de faire jouer la concurrence entre les trois acteurs en place. Un investissement de 50 millions d'euros aurait déjà été consenti.

Quadruple play en 2012

Geoffroy Roux de Bézieux a par ailleurs confirmé que l'opérateur lancerait son offre ADSL « début 2012 », sans plus de précision. Tout juste sait-on pour l'instant qu'il exploitera le boitier Netgem que SFR utilisait avant la Neufbox Evolution, dispensera un bouquet TV de 250 chaînes et misera tout particulièrement sur le quadruple play (mobile plus accès fixe Internet, téléphone et TV) pour construire ses offres.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Virgin Mobile
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Adobe Fresco : la prochaine application de peinture d'Adobe sur iPad
GoPro Hero 7 VS DJI Osmo Action, découvrez notre duel en vidéo
Twitch acquiert le réseau social Bebo pour grandir sur l'eSport
Huawei s'excuse pour la diffusion de pub sur les écrans de verrouillage sur ses smartphones
Cyberpunk 2077 : la démo présentée lors de l'E3 sera rendue publique fin août
Galaxy Note 10 : Samsung présenterait son prochain flagship début août à New York
Salon du Bourget - Ariane 6 :
Dans un tweet déjà supprimé, Samsung vous conseille d’analyser votre Smart TV avec un antivirus
Spotify permet aux annonceurs un ciblage publicitaire selon les podcasts écoutés
⚠ Mozilla sort un patch pour une faille zero-day, mettez Firefox à jour !
scroll top