Au Sénat, Alain Weill (Altice-SFR) répond à l’Arcep et évoque la consolidation des télécoms

Alexandre Boero Contributeur
14 décembre 2018 à 09h29
0
SFR altice logo.png

Invité à s'exprimer devant les sénateurs mercredi, le PDG d'Altice France Alain Weill a fustigé le dernier rapport de l'Arcep sur la relation client. Le dirigeant en a profité pour rappeler que la consolidation des opérateurs de télécommunications serait inévitable.

Le PDG de NetxRadioTV, de SFR et de leur maison-mère Altice France, Alain Weill, était auditionné ce mercredi 12 décembre par la Commission des affaires économiques du Sénat, présidée par Sophie Primas, sénatrice Les Républicains des Yvelines. Le dirigeant a tenu à mettre les choses au point avec l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques), dont le bilan anniversaire de sa plateforme « J'alerte l'Arcep » égratigne SFR.

Alain Weill a aussi rappelé que les investissements grandissants du secteur des télécoms, et l'arrivée prochaine de la 5G, pourraient bien entraîner la disparition de l'un des quatre opérateurs. Et, selon lui, ce ne sera ni Orange, ni SFR.

Pour Alain Weill, l'Arcep est « de très mauvaise foi »

Mardi 11 décembre, l'Arcep a publié un bilan dans lequel elle revient sur la première année d'existence de sa plateforme « J'alerte l'Arcep », créée en octobre 2017 pour faciliter le signalement de dysfonctionnements rencontrés par les Français dans leurs relations avec les opérateurs mobiles. Dans le rapport, SFR est pointé du doigt comme étant l'opérateur ayant entraîné le plus de signalements (30 à 35 alertes pour 100 000 clients en moyenne), devant ses trois autres concurrents. Évidemment, ces résultats ne sont pas du goût d'Alain Weill.

« J'ai trouvé cette étude de très mauvaise foi. [...] Elle ne tient pas compte des tendances de SFR », précise-t-il, avant de se justifier davantage : « C'est très long de changer la perception qu'ont les clients de la qualité de l'opérateur. Même si vous avez amélioré la couverture de votre réseau dans une ville, s'il y a eu des défaillances pendant plusieurs mois, avant que les gens aient la conviction que le travail a été fait, cela prend du temps. Au moment où l'Arcep sort son rapport incomplet, nous avons déjà fait un travail considérable ».

Alain Weill Sénat 12 décembre 2018.jpg
Alain Weill, PDG d'Altice France, au Sénat, le 12 décembre 2018

Alain Weill regrette que l'Arcep n'encourage pas davantage le travail des opérateurs, alors que SFR fait l'objet d'une instruction de la part de l'Autorité administrative indépendante, pour ne pas avoir respecté le cadre de la portabilité des numéros fixes.

Bouygues Telecom ou Free, l'un des deux va-t-il céder aux sirènes de la consolidation ?

S'agissant de la concurrence entre les quatre opérateurs, Alain Weill a rappelé que, s'il ne souhaite « pas particulièrement » une consolidation, celle-ci paraît inévitable et concernerait directement Bouygues Telecom et Free, qui ne sont pas « cash flow positif », comme le précise le dirigeant. Chez SFR, « nous avons les moyens de notre ambition », martèle Weill, qui a tenu à rappeler que l'opérateur au carré rouge avait fait le choix d'investir dans ses infrastructures, une « priorité » pour le groupe Altice, pourtant très endetté.

Mais Bouygues Telecom et Free sont des entreprises plus petites, « et à un moment, il y aura un rendez-vous avec l'Histoire, quand les investissements vont encore augmenter ». Alain Weill a pris l'exemple de la 5G, qui va conduire les États-Unis à passer de quatre à trois opérateurs (T-Mobile et Sprint devraient fusionner), et la Chine de trois à deux opérateurs. L'Europe, elle, en compte 87. Beaucoup trop aujourd'hui pour financer correctement les infrastructures fibre et 5G.

3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top