Patrick Drahi, SFR : "Je déploie du câble"

Thomas Pontiroli
09 juin 2016 à 13h28
0
Patrick Drahi était l'invité de la Commission des affaires économiques du Sénat mercredi 8 juin. Il s'est exprimé sur sa vision stratégique, ses investissements, mais aussi sur le débat fibre/câble.

Voilà une semaine que SFR ne peut plus employer le mot « fibre » à tort et à travers dans ses publicités. Auditionné en Commission des affaires économiques du Sénat, Patrick Drahi, à la tête d'Altice et propriétaire de SFR, s'est exprimé sur ce sujet qui, selon lui, n'existe qu'en France. « Au Portugal, personne ne parle de câble ou fibre, on s'en fout. Ce qu'on veut apporter c'est du giga à l'abonné », a martelé le dirigeant face aux sénateurs.


Exemple à l'appui, « la semaine dernière, Numericable a fait une expérience à 10 Gb/s sur son réseau câblé, c'est quoi le problème ? » interroge Patrick Drahi. Pour info, la fibre optique atteignait 26 Tb/s sur un canal, et sur 50 km, en 2011. NEC atteignait même 1,05 Pb/s en 2012, sur 52 km - des tests aussi menés en laboratoire.

Une « avance très considérable »



« La différence câble/fibre, ça me rappelle les phares jaunes sur les Renault, on a deux guerres de retard en France, minimum », a poursuivi le responsable. « Je suis un partisan très fort du câblage, on m'a interrogé sur la fibre, on ne dit pas le fibrage, ce n'est pas propre comme mot, c'est le câblage, avec de la fibre optique. » a-t-il ajouté. Veut-il parler de câbles de fibre optique ? Bref, à trop mélanger les mots, on finit par en perdre le sens.


03E8000008466466-photo-patrick-drahi-s-nat.jpg
Patrick Drahi auditionné au en Commission des affaires économiques du Sénat.


Toujours est-il que la technologie FTTLA de SFR lui permet aujourd'hui de raccorder 8,1 millions de foyers en très haut débit fixe, quand Orange en touche 5,5 millions. « J'étais le premier à déployer de la fibre optique, j'ai une avance très considérable sur l'opérateur historique, qui utilise toutes sortes de subterfuges pour faire comprendre que notre avance est un retard », brocarde au passage le patron d'Altice, qui n'oublie pas les autres acteurs du secteur... sur qui il estime avoir « une avance qui est de plusieurs années voire dizaines d'années ».

« On ne va pas y passer la journée »



« Là où j'ai du câble je vends du câble, là où j'ai pas de câble je fais de la fibre. Forcément, quand on déploie, on ne va pas déployer du câble, notre technologie c'est la fibre, ajoute Patrick Drahi, alors mes concurrents, ils ne déploient que de la fibre forcément, parce qu'eux ils ont un vieux réseau téléphonique des années 60 ». Bref, il se félicite d'avoir un réseau câble et fibre... et se venge sur « le réseau des années 80 » d'Arnaud Montebourg.

Malheureusement dans les faits, les technologies sont bel et bien différentes, avec des prestations de qualité variable. Le plus gênant est lorsque SFR force des clients éligibles au FTTH SFR (jusqu'à 1 Gb/s) à se connecter en 30 Mb/s en FTTLA. À tout cela, Patrick Drahi, diplômé de l'École polytechnique, répond par cet argument d'autorité : « Les débats technologiques, ça tombe bien, je suis ingénieur, on ne va pas y passer la journée. »


À voir :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top