SFR Carré Europe : le forfait avec roaming le plus rentable, mais en série limitée

10 février 2014 à 13h38
0
C'est finalement au tour de SFR de faire une annonce en matière de roaming. L'opérateur lance un forfait Carré Europe, le plus intéressant du marché, mais proposé sous forme de série limitée.

Mise à jour du 25/03/2014 : L'édition spéciale Carré Europe a disparu au profit de l'intégration du roaming à certains forfaits de la gamme

00BE000003946032-photo-ancien-logo-de-sfr.jpg

Trois semaines après que Free a déclenché la bataille du roaming, SFR réagit. Contrairement à ses concurrents opérateurs de réseaux (par opposition aux opérateurs virtuels), SFR n'a pas choisi d'intégrer plus ou moins de roaming à des forfaits existants. Il a plutôt lancé un forfait dédié.

Comme ceux d'Orange, de Bouygues Telecom et dans une moindre mesure de Free, le forfait Carré Europe peut être utilisé indifféremment depuis la France et depuis l'Europe et les DOM : les prestations incluses sont utilisables sans surcoût. Mais l'offre de SFR se distingue par l'absence de restriction de durée, le forfait peut-être utilisé depuis l'étranger 365 jours/an, et pas seulement 7 à 60 jours, elle est donc adaptée aux frontaliers et aux grands voyageurs.

0140000007139822-photo-sfr-s-rie-limit-e-carr-e-europe.jpg

Le forfait inclut les appels, SMS et MMS en illimité vers et depuis la France, l'Europe et les DOM, 3 Go d'Internet en 4G rechargeable, un extra au choix1, une seconde carte SIM (MultiSurf) et 100 Go d'espace de stockage en ligne.

Limité à 10 000 souscriptions, la série limitée Carrée Europe de SFR sera disponible à partir du 11 février 2014 et sera facturée 60 euros/mois sans mobile et avec un engagement de 12 mois. Elle offre donc une alternative intéressante aux forfaits EuroPass de Transatel, les plus comparables.

021C000007139848-photo-forfaits-roaming.jpg

Aller plus loin

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet