La 4G+ d'Orange activée dans 5 villes

15 juillet 2016 à 16h55
0
Mardi dernier, Orange a débuté le déploiement de sa 4G+ dans cinq villes de France. Le débit promis atteint désormais 300 Mbps.

Si vous habitez et / ou travaillez à Avignon, Bordeaux, Palaiseau, Paris ou Toulouse, et que vous disposez d'un forfait Orange offrant de la 4G, vous allez pouvoir surfer à 300 Mbps. Certes, seuls certains utilisateurs peuvent en bénéficier depuis deux jours, mais Orange doit, à terme, permettre à tous de profiter de ces débits dans ces cinq villes.

L'opérateur a également indiqué vouloir élargir à d'autres villes cette technologie : « L'ensemble du parc 4G/4G+ sera rendu compatible avec la 4G+ jusqu'à 300 Mbit/s », a précisé Orange, sans toutefois donner de date précise quant à cet objectif. Seule information apportée par l'opérateur : couvrir toutes les grandes agglomérations d'ici fin 2017. Lille et Strasbourg devraient notamment gonfler la liste des villes concernées avant la fin de cette année.

08500266-photo-4g-orange.jpg

Pour parvenir à ce débit, Orange cumule trois porteuses : 20 MHz sur la bande des 2 600 MHz, et 10 MHz sur les bandes des 800 et 1 800 MHz, pour un total de 40 MHz. Pour en profiter pleinement, vous devrez posséder un smartphone compatible 4G Cat 9 ou plus, capables de gérer le tri-band carrier, ou 3CA.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
scroll top