De la 4G++ à Monaco : jusqu'à 450 Mb/s

Par
Le 23 octobre 2015
 0
Moins de deux ans après la 4G+, voici déjà la « 4G++ » ! Elle fait ses débuts en France, enfin presque. Monaco Telecom a effectivement annoncé cette semaine la mise en service d'une nouvelle évolution de la 4e génération de réseau mobile, une première en Europe.

0190000008217800-photo-logo-monaco-telecom.jpg

La 4G++ de Monaco Telecom est en fait de la LTE Advanced de catégorie 9. C'est donc de la 4G+ telle qu'on la pratique en France, si ce n'est que l'agrégation passe de deux à trois bandes de fréquences. Or toutes choses égales par ailleurs (modulation, etc.), le débit maximal est strictement proportionnel à la largeur du spectre, comme on l'a vu précédemment.

En l'occurrence, l'opérateur monégasque exploite 20 MHz sur la bande des 800 MHz et deux fois 20 MHz sur la bande des 2600 MHz (20 MHz étant la largeur maximale d'une porteuse en LTE), soit un total de 60 MHz. Le débit maximal passe donc à 450 Mb/s en réception. (Mais il plafonne à 50 Mb/s en émission.)

Monaco Telecom affirme que c'est deux fois plus qu'en France. Mais Bouygues Telecom a mis en service la LTE catégorie 9 en début d'année, avec une bande de fréquence de 45 MHz et donc avec un débit maximal de 337,5 Mb/s, soit un quart de moins. Certes cette technologie n'est encore disponible qu'à Chartres, mais cette ville est plus vaste que Monaco.

L'opérateur monégasque indique que son réseau 4G couvre 100 % du territoire en extérieur, et 90 % en intérieur.

Mise à jour du 28/10/2015 : Monaco Telecom a fini par répondre à nos questions. Il dispose d'un total de 10 relais en extérieur, tous éligibles à la 4G++, mais un seul est exploité à date.

08217802-photo-monaco-telecom-4g.jpg

Monaco, terrain d'expérimentation pour Xavier Niel ?


De tels débits peuvent paraitre démesurés, mais il faut rappeler que ces débits sont ceux qu'un relais peut partager avec tous les utilisateurs qui s'y connectent. Toute augmentation de débit, et donc de bande de fréquence, est donc bénéfique. En particulier dans une zone aussi dense que la Principauté.

D'ailleurs, tout comme la France, Monaco prépare la mise en service de fréquences supplémentaires dans la bande des 700 MHz, qui sera bientôt libérée par la TNT. Cette porteuse supplémentaire ne permettra pas d'augmenter les débits, car aucun équipement capable d'agréger plus de trois porteuses n'est prévu à court ou moyen terme, mais elle permettra de renforcer la couverture en intérieur.

Les deux kilomètres carrés de la Principauté de Monaco sont quoi qu'il en soit un beau champ d'expérimentation pour cet opérateur détenu à 55 % par Xavier Niel et indirectement pour le secteur des télécommunications.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top