4G+ : le point sur le LTE Advanced chez Orange, SFR et Free

18 juin 2014 à 16h47
0
Alors que la 4G est encore en plein essor, la bataille de la 4G+ commence déjà. Bouygues Telecom l'a lancée hier, mais Orange lui succèdera au mois de juillet, puis SFR d'ici la fin de l'année. Free ne communique pas sur la question.

Au lendemain de l'annonce inattendue du lancement du LTE Advanced chez Bouygues Telecom, nous avons interrogé aujourd'hui les trois autres opérateurs nationaux.

0118000006724238-photo-logo-lte-advanced-3gpp.jpg

Orange s'alignera sur Bouygues Telecom dès juillet

Touché dans son orgueil, Orange communique assez ouvertement sur la question. Bouygues Telecom ne restera pas seul bien longtemps sur le terrain de la 4G+. L'opérateur historique proposera le LTE Advanced le mois prochain, « dès juillet », à Strasbourg et à Toulouse. Puis, il compte le proposer dans les 14 villes les plus denses de France dès début 2015.

Orange n'offrira pas le débit maximal de 300 Mb/s qu'il expérimente depuis le mois de février, car il aurait, pour cela, besoin d'une licence pour une bande de fréquences supplémentaire, celle des 3500 MHz aujourd'hui attribuée au Wimax. A défaut il additionnera les 75 Mb/s des 10 MHz dans la bande des 800 MHz aux 150 Mb/s des 20 MHz dans la bande des 2600 MHz et atteindra donc 225 Mb/s, tout comme Bouygues Telecom avec ses deux porteuses de 15 MHz et de 112,5 Mb/s.

Comme Bouygues Telecom encore, Orange proposera d'abord un Domino 4G+, le même hotspot mobile Huawei E5786, et inclura sans surcoût le LTE Advanced à ses offres d'Internet mobile Let's Go. Les téléphones et les offres compatibles sont quant à eux attendus dans un second temps, mais il y a peu de chances pour que la 4G+ soit facturée plus chère que la 4G.

SFR : pas de charrue avant les bœufs

Premier à l'expérimenter, SFR sera le dernier des trois opérateurs historiques à mettre en service la « 4G avancée », dans une grande ville en fin d'année. Il s'agira probablement de Marseille, où ont lieu les expérimentations.

SFR indique ne pas vouloir mettre la charrue avant les bœufs, c'est-à-dire ne pas mettre en service cette nouvelle technologie avant qu'il n'y ait de terminaux compatibles sur le marché. « C'est une évolution nécessaire, mais ce n'est pas une rupture, cela va juste amener plus de débit en sachant que les débits de la 4G sont déjà confortables, » déclarait le directeur marketing réseaux Alexandre Wauquiez, relayé par La Revue du Digital, à une conférence organisée par Les Echos.

D'ici là, SFR s'attachera à renforcer sa 3G « compte tenu de la croissance continue des usages et de l'importance du parc », comme nous l'a assuré Nicolas Chatin, directeur de l'information de l'opérateur.

Free : vers une ouverture d'un jour à l'autre ?

Free enfin, sans surprise, ne se livre à aucun commentaire. Le quatrième opérateur a effectivement pour habitude de ne pas communiquer sur des services qui ne sont pas encore disponibles. L'opérateur dispose d'un réseau jeune et donc moderne, sur lequel il pourra probablement lancer le LTE Advanced du jour au lendemain, mais il ne dispose pour le moment que d'une seule bande de fréquences (celle des 2600 MHz), or la technologie repose sur l'agrégation de plusieurs bandes.

0140000007193810-photo-huawei-e5786.jpg

Articles relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top