Téléfoot, c'est fini : quel comportement les opérateurs vont-ils adopter vis-à-vis des abonnés ?

14 décembre 2020 à 18h20
21

La chaîne, qui cessera d'émettre au moment où un autre diffuseur sera trouvé, laisse sur le carreau de nombreux salariés, pigistes et consultants mais aussi plusieurs centaines de milliers d'abonnés.

L'incursion du groupe sino-espagnol Mediapro dans le football français a tout de l'accident industriel, pour ne pas dire de la catastrophe, accident symbolisé par la chaîne Téléfoot, créée sur-mesure par le nouveau diffuseur. Il y a quelques jours, le personnel de la chaîne a été mis au courant de la fermeture prochaine de cette dernière, qui interviendra dès qu'un nouveau diffuseur aura acquis les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 auprès de la Ligue de football professionnel (LFP), qui doit amèrement regretter ses choix passés désormais. Derrière, entre 400 000 et 600 000 personnes, en France, se demandent quoi faire. Les opérateurs télécoms, qui distribuaient Téléfoot, restent dans l'attente. Clubic a cherché à obtenir des réponses auprès des FAI.

Les télécoms mettent gentiment la pression sur la LFP

Milliard, mon beau milliard, dis-moi qui est le plus beau ? La LFP et les présidents de clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont cédé à l'appât du gain, qui aurait dû, dans le meilleur des mondes, leur rapporter un milliard d'euros par saison jusqu'en 2024. Sauf que Mediapro, qui avait été refoulée en Italie, a décidé de ne plus verser d'argent à la Ligue, à défaut de pouvoir obtenir un rabais sur les sommes à verser.

Aujourd'hui, tout le monde sait que la chaîne va s'arrêter. Le 18 décembre 2020, le Tribunal de commerce de Nanterre devrait entériner très officiellement la fin de Téléfoot. Les derniers accords conclus entre la LFP et Mediapro permettront peut-être le versement de 100 millions d'euros à l'issue d'une procédure de conciliation, en l'échange de l'abandon de poursuites. Mais quid des abonnés et de l'attitude des opérateurs, via lesquels les amateurs de foot ont souscrit leur abonnement à Téléfoot, qu'il soit mensuel ou annuel ? Les abonnés seront-ils remboursés ou perdront-ils de l'argent ? Les distribueront se rangeront-ils du côté de la LFP ?

Que les abonnés à Téléfoot ayant souscrit leur abonnement en passant par leur opérateur se rassurent. Les acteurs des télécoms ne devraient pas laisser leurs abonnés en rade. La Fédération française des Télécoms a réagi dans un court communiqué, indiquant que les opérateurs, principaux distributeurs de contenus sportifs en France, « demandent donc instamment à la Ligue de foot professionnelle que les droits de ces distributeurs et de leurs clients soient préservés et ce quelle que soit la suite des événements, l'enjeu de notre secteur reste la protection de ses abonnés ».

Orange remboursera ses clients pour la période restante

En réponse à nos demandes, l'opérateur à avoir été le plus prompt à répondre est Orange. L'acteur historique, qui a pris acte de la décision de la LFP, reste encore dans l'attente des futures décisions prises. Mais il s'engage à rembourser les abonnés qui auraient par exemple souscrit à un abonnement avec engagement de 12 mois à 25,90 euros par mois. « Nos abonnés verront évidemment leur abonnement à Téléfoot résilié et n’auront pas à payer d’abonnement (ou seront le cas échéant remboursés) pour la période où le service n’a pas été rendu », nous affirme-t-on du côté de l'opérateur, qui officiellement reste encore sous contrat avec Mediapro. De quoi rassurer donc les abonnés.

Les autres opérateurs ont été moins loquaces. Bouygues Telecom rappelle que son offre est sans engagement, ce qui permet donc une vraie flexibilité à ses abonnés. SFR, de son côté, n'a pas de commentaire à fournir, mais relaie le message adressé par la Fédération française des Télécoms. Quant à Free, habituée au secret et concernée par une partie des droits TV du foot, l'entreprise n'a pas répondu à notre demande.

On comprend donc que les opérateurs protégeront les intérêts de leurs abonnés, et feront par ailleurs le maximum pour récupérer au moins une partie des sommes qu'ils devaient toucher. Quant à ceux qui ont souscrit un abonnement en passant par le site de Téléfoot directement, le droit des contrats stipule qu'un contrat en cours modifié par l'une des parties peut-être rompu. Ce qui sous-entend donc que Mediapro devra libérer ceux qui ont souscrit un abonnement annuel, et les rembourser, en théorie. Cela concernerait des milliers de personnes en France.

On notera, enfin, que Mediapro, à qui la LFP vient de confier la diffusion de la 18e journée du Championnat de France (qui aura lieu en janvier) propose en ce moment des « Pass journée », « Pass 3 jours » et « Pass semaine » à 3,90 euros, 6,90 euros et 9,90 euros. La chaîne annonce, quant à elle, garantir le fonctionnement de ses services jusqu'au 23 décembre inclus. C'est ce que l'on appelle avoir du toupet.

Capture d'écran du site Téléfoot, le 14 décembre 2020
Modifié le 15/12/2020 à 09h12
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
21
21
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Battlefield 6 serait un jeu cross-gen et s'inspirerait de Battlefield 3
L'école 42 continue de se développer, avec un réseau international de 33 campus partenaires
Android 12 pourrait faire
Soldes d'hiver 2021 : le meilleur moment pour s’abonner à Amazon Prime
CES 2021 : qu'avez-vous pensé de l'événement dans sa version en ligne ?
Ninja Theory (Hellblade) donne des détails sur Project: Mara
Renault ne proposera plus la location de batterie pour sa ZOE en France
Netflix s'associe à la Cinémathèque française et va participer à la restauration d'un film de 1927
Écran incurvé Lenovo 32
CES 2021 : notre récap' des meilleures tendances et annonces hardware
Haut de page