Free Mobile porte plainte contre SFR pour "concurrence déloyale"

18 juillet 2012 à 18h03
0
00FA000004863866-photo-xavier-niel.jpg
Le magazine Capital révèle aujourd'hui que Free a déposé plainte contre SFR pour « concurrence déloyale ». Le nouvel opérateur accuse son concurrent de proposer un « crédit à la consommation déguisé » dans le cadre de son programme de subvention des téléphones.

Dans la ligne de mire de Free Mobile : le subventionnement des téléphones mobiles. Le trublion du Net arrivé sur le marché de la téléphonie mobile en janvier dernier souhaite dénoncer ce système, qui permet aux opérateurs de proposer un mobile à ses clients en échange d'un engagement d'une durée de 12 ou 24 mois. « La pratique actuelle qui mélange le prix du service, celui du terminal et une prétendue subvention est une façon de faire du crédit à la consommation déguisé sans se soumettre aux contraintes légales » a déclaré Xavier Niel dans une interview donnée à Capital.

Le PDG de Free dénonce « des taux d'usure de 300 ou 400% » que pratiqueraient les forfaits avec engagement, et donc subvention de mobiles. Pour le 4e opérateur, qui propose de son côté des mobiles sans engagement disponibles soit via un paiement au comptant ou à crédit, cette situation constitue une « concurrence déloyale. » Dans cette optique, Niel a confirmé que Free a déposé une plainte contre SFR. Contacté par nos soins, l'opérateur n'a pas souhaité faire de commentaire quant à d'éventuelles plaintes qu'il pourrait déposer à l'encontre de Bouygues Telecom et Orange.

Une plainte en plein débat sur la loi Châtel

Difficile de ne pas rapprocher cette plainte, qui concerne les forfaits avec engagement, du débat sur les hotlines qui bat actuellement son plein entre le gouvernement et les opérateurs. Afin d'encourager la croissance du secteur de la téléphonie mobile, l'Etat pourrait donner des coups de canif à la loi Châtel : cette dernière avait permis en 2008 de donner plus de latitude aux mobinautes engagés sur 24 mois, en leur permettant de se désengager au bout de 12 mois à condition de payer un quart du montant de l'engagement de la deuxième année. Un point que le gouvernement envisagerait aujourd'hui de supprimer, en raison de la multiplicité actuelle des offres sans engagement sur le marché, qui donnent plus de choix à l'utilisateur. En somme, résilier une offre avec engagement redeviendrait compliqué.

Free Mobile, qui mise de son côté sur le sans engagement total et sur de bas tarifs, semblerait donc voir cette démarche d'un mauvais œil. De fait, mettre un coup de projecteur sur la question des forfaits avec engagement et sur les subventions de terminaux associées pourrait pousser le gouvernement à revoir sa copie en vue d'une refonte de la loi Châtel.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top