Freebox Pop : prix, caractéristiques, débits, offres et services... tout sur la nouvelle box Free

23 juillet 2020 à 11h24
0
La Freebox Pop (serveur, player et répéteur) © Free

La nouvelle box de l'opérateur, baptisée « Pop », dessinée en interne, est disponible depuis le mardi 7 juillet. Clubic vous présente ses principales caractéristiques, ses forces et ses faiblesses.

La sortie de la Freebox Pop fait suite à celles de la Delta et de la One, désormais un peu plus d'un an et demi après leur commercialisation. Présentée par Xavier Niel le 7 juillet à Paris, la nouvelle box de l'opérateur est disponible depuis le même jour sur le site free.fr, au 1044 ou en boutique. L'occasion pour nous de vous présenter ce que cette V8 a à offrir.

Mais à qui s'adresse la Freebox Pop ?

Beaucoup ont été étonnés, lors des premières rumeurs de sortie d'une nouvelle Freebox, par le timing privilégié par l'opérateur de Xavier Niel, à peine plus d'un an (à l'époque) après le lancement des Freebox Delta et Freebox One. Si au jeu des chiffres l'entreprise a fait une percée avec près de 800 000 nouveaux abonnés fibre en 2019 (plus que ses concurrents Orange, Bouygues Telecom et SFR), la Delta semble être trop haut de gamme pour les Français, avec un coût élevé et un player encore à 480 euros aujourd'hui.

D'emblée, ce que l'on peut affirmer, c'est que la Freebox Pop vient s'affirmer comme une vraie box de milieu de gamme chez Free. Comment pourrait-il en être autrement au vu de ses performances ? Exit la One, qui n'aura pas survécu bien longtemps, et bonjour la mini 4K et la Révolution, qui poursuivent leur vie au catalogue de l'opérateur. Une stratégie surprenante.

La Freebox Pop semble en tout cas taillée pour le grand public, en témoigne son succès immédiat, avec 50 000 abonnés deux semaines seulement après son lancement, et vous découvrirez pourquoi au fur et à mesure que vous descendrez vers le bas de cette page, en prenant connaissance des caractéristiques et services proposées par l'offre. Mais faisons une parenthèse sur le design. Lors de sa présentation, Xavier Niel a insisté pour dire que le routeur, le décodeur et le répéteur ont été dessinés en interne. Mais ce qui nous marque le plus, c'est la taille de ces trois petits objets. "Petits" donc, oui, à tel point que le créateur de Free a placé le player dans la poche arrière de son pantalon. Un design minimaliste et franchement agréable qui tranche avec le char d'assaut que représente le player Devialet. Un Pop point pour la Pop !

Et petit plus, avec la Freebox Pop, Free illustre sa volonté de réduire son empreinte carbone. La nouvelle box de Free consommerait ainsi 40% d'énergie de moins que les modèles équivalents actuellement sur le marché, et sa conception répondrait d'une volonté de réduire les émissions de CO2 du FAI.

Xavier Niel tient le serveur de la Freebox Pop dans sa main droite, et le player dans sa main gauche

La Freebox Pop, de sacrés débits, et un server performant

La Freebox Pop tourne bien sous Android TV, comme nous le présagions. Et si la mini 4K, dont on pensait qu'elle pourrait être une concurrente, propose un débit maximum théorique descendant pouvant atteindre 1 Gbit/s (600 Mbit/s en montant), la Freebox Pop montre très haut dans les tours !

Le server de la nouvelle box est performant, on ne peut pas le nier, puisqu'il propose jusqu'à 5 Gbit/s partagés en débit download. Bien entendu, vous n'aurez pas une connexion de ce niveau-là. Mais le port Ethernet du routeur propose une connexion descendante pouvant atteindre les 2,5 Gbit/s (cela aussi fut annoncé), et comptez sur une connexion 1 Gbit/s sur deux ports Ethernet, et 500 Mbit/s en Wi-Fi. Le compte est bon. Pour info, la mini 4K est bloquée à 1 Gbit/s, et la Pop fait mieux que la SFR Box 8 (2 Gbit/s), la Bbox Ultym en Wi-Fi et la Livebox 5. En somme, Free porte un coup à la concurrence.

C'est d'ailleurs la même chose pour le débit montant (upload). La Freebox Pop peut atteindre jusqu'à 700 Mbit/s en upload, contre 600 Mbit/s pour la mini 4K et les box concurrentes.

Les caractéristiques du server de la Freebox Pop (© Free)

Seule la partie Wi-Fi déçoit (en plus particulier celles et ceux qui ont besoin d'une stabilité infaillible ou presque de leur réseau) puisque Free a fait le choix d'intégrer une simple puce Wi-Fi 5 à sa Freebox Pop et fait l'impasse sur le Wi-Fi 6, pourtant bien parti pour devenir un standard dans les prochaines générations de smartphones et de tablettes.

Le server de la Pop

Pour compenser la "déception" du Wi-Fi 5, Free propose son répéteur Wi-Fi Pop

Une fois la déception de l'absence du Wi-Fi 6 évacuée, jetons un œil ou deux même à ce qui constitue l'une des grandes annonces de la keynote : l'arrivée du répéteur Wi-Fi. Autant vous rassurer tout de suite : pas de surcoût. Celui-ci est directement inclus dans l'offre au moment de la souscription. Mais soyez prudents ! Parce que le diable se cache dans les détails, sachez que si vous commandez un répéteur après avoir souscrit à l'offre Freebox PoP, il vous en coûtera 10 euros.

Alors que fait-il, ce répéteur ? Il porte bien son nom, évidemment, puisqu'il étend la connexion Wi-Fi partout dans votre maison ou dans votre appartement, à l'aide d'une intelligence artificielle qui le relie automatiquement à votre server puis à vos appareils et vous propose même, grâce à des LED de positionnement, de le positionner là où il sera le plus efficace. Dans le cadre d'une connexion en Wi-Fi, vous ne perdrez donc rien ou presque de votre débit d'une pièce ou d'un étape à un autre.

Les caractéristiques du répéteur Wi-Fi Pop (© Free)

Un dernier mot concernant le Wi-Fi, puisqu'on appréciera sans aucun doute le QR code affiché sur la Freebox Pop, qui permet de se connecter instantanément au réseau, qui plus est sans avoir à taper une série de chiffres et de lettres à faire tourner de l’œil Laurent Romejko !

Un nouveau player, et une nouvelle interface TV

Tout étant inédit dans cette Freebox, Free nous propose donc également un nouveau player, accompagné d'une nouvelle interface TV. Concernant le player en lui-même, celui-ci tourne, comme prévu, sous Android TV, le système d'exploitation de Google, qui permet d'accéder à toutes les applications du Play Store. Comme le server, il héberge aussi un port USB 3, qui peut accueillir un disque dur.

Le player de la Pop

Côté image, on retrouve un player équipé de la technologie 4K HDR Dolby Vision et un son 5.1 compatible Dolby Atmos. De quoi irriter quelque peu les possesseurs d'un player Devialet, qui peuvent s'estimer lésés.

OKEE dokey ! (© Free)

Ce nouveau player s'accompagne, nous le disions, d'une nouvelle interface TV, baptisée Free by OKEE. Elle propose des fonctionnalités déjà rencontrées sur des box précédentes comme le retour en arrière, l'enregistrement d'un contenu (100 heures avec la Freebox Pop), le contrôle d'un programme, la mise en pause, outre un accès à plus de 500 chaînes, dont 220 sont directement incluses dans l'offre Pop.

Du foot inclus dans la Freebox Pop ⚽

Free ayant décroché l'un des lots mis en vente par la Ligue de football professionnel (LFP) en 2018, la Ligue 1 fait son apparition avec tous les buts, les plus beaux arrêts et les meilleures actions en situation de quasi-direct, avec un service proposé via le server Pop, gratuit, à compter du 22 août 2020, et ce pour les quatre prochaines années, au minimum. Une offre éditoriale (magazine et autres contenus) complétera ce service.

Élément inédit, le star-over est une fonctionnalité inédite (pour une box) mais surtout particulièrement utile : elle permet, à l'instar de ce que l'on peut faire sur Molotov, de voir un programme en cours de diffusion depuis le début, sans même avoir planifié son enregistrement.

Les caractéristiques du player de la Freebox Pop (© Free)

Enfin, que serait un nouveau player sans une nouvelle télécommande ? Free a aussi fait preuve de créativité de ce côté-là, en mettant à l'honneur de services disponibles (en option, comme Netflix, Prime Video ou directement inclus comme Free by OQEE ou Google Assistant) avec des boutons dédiés bienvenus. Précisions que Free reste partenaire avec Canal, dont on retrouve les offres sur la Freebox Pop, et Disney+ par extension. Mais bien entendu, tout est en option.

La télécommande de la Freebox Pop, au milieu des autres éléments de la gamme (© Free)

Une nouvelle application pour piloter la box et ses équipements

Pour piloter son réseau Internet en seulement quelques clics, Free a développé une application téléchargeable sur iOS et Android, Freebox Connect.

Depuis votre smartphone, vous pourrez ainsi vérifier qu'un intrus ne se balade pas sur votre réseau, et surtout savoir quels sont les appareils qui accaparent le plus de débit. Grâce à un QR à partager par SMS, mail ou à flasher, vous aurez la possibilité de partager votre connexion Wi-Fi. Fonctionnalités plus familiales enfin, Freebox Connect permet de planifier des plages horaires d'accès au Wi-Fi. Si par exemple vous ne souhaitez pas que vos enfants profitent du Wi-Fi la nuit, libre à vous de le désactiver. Il vous sera aussi possible de définir des profils familiaux.

Captures d'écran de l'application Freebox Connect

La question qui tue : quel prix pour la Pop ?

Rassurez-vous, la Freebox V8 ne coûtera pas aussi cher, chaque mois, que la Freebox Delta (49,99 euros par mois, sans compter le player Devialet). En fait, l'offre Freebox PoP sera modulaire, en fonction des besoins des utilisateurs en matière de divertissement et de connectivité. De même, il n'est pas obligatoire d'installer l'ensemble de la gamme. Vous pouvez ne choisir que le server Pop, ou le server et le player, ou le server, le player et le répéteur, ou le server et le répéteur, selon vos besoins. Ce qui peut faire baisser la facture.

Si je suis déjà abonné Freebox, combien me coûtera la migration vers un abonnement Freebox Pop ? 🤔

Free impose en général des frais de migration à hauteur de 49 euros, auxquels vous devez ajouter 10 euros pour chacun équipement choisi de la gamme Pop.

Toutefois, le FAI propose, temporairement, d'offrir les frais de migration (et d'envoi) aux abonnés mini 4K qui souhaiteraient passer à la Freebox Pop. Une économie de 69 euros dont il est possible de profiter jusqu'à la fin du mois de juillet. Les abonnés Freebox Révolution, eux, se voient offrir les frais d'envoi (2x10 euros) en cas de migration vers la Pop.

Quoi qu'il en soit, le prix de départ de l'offre est fixé à 29,99 euros par mois, la première année et pour les nouveaux clients seulement, puis 39,99 euros, mais le tout pourra être adapté en fonction de vos besoins en matière de connectivité et divertissement. En outre, vous pourrez tout à fait opter pour un player Freebox PoP seulement, à combiner avec l'équipement réseau de l'offre Delta !

Une box éco-responsable

Les temps changent, et les opérateurs essaient de se mettre vert. C'est le cas de la Freebox Pop, dont il est estimé qu'elle consomme 40% d'énergie en moins que la mini 4K et la Révolution. Toute une stratégie a été mise en place par Free pour limiter l'impact carbone de sa dernière née.

Miniaturisation du server et du player ; planification des plages horaires possible via l'application Freebox Connect ; durée de vie d'au moins 10 ans ; emballages réduits ; livraison par véhicule électrique dans les grandes villes… Grâce à une optimisation de ses chaînes de logistique, de transport et de stockage, Free parvient à diminuer ses émissions de CO2. Un bon point pour la Freebox Pop.

N'hésitez pas, chers(es) lecteurs(trices) à nous dire, dans les commentaires, ce que vous pensez et ce que vous attendez de cette Freebox PoP ! Et si vous avez des questions, c'est le moment. Nous ferons de notre mieux pour y répondre.

Modifié le 23/07/2020 à 11h24
65
47
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
scroll top