Réseau Free Mobile : l'Arcep est favorable à une évolution de la définition de la couverture (màj)

08 mars 2012 à 10h19
0
Le régulateur des Télécoms précise à nouveau sa position au sujet des mesures de la couverture du réseau de Free Mobile. L'Arcep confirme que l'opérateur remplit bien ses obligations légales et se dit favorable à une éventuelle modification de cette notion de couverture. L'autorité indique toutefois que tout changement comportera des risques d'instabilité juridique.

00FA000004865310-photo-logo-a-rcep.jpg
Suite à la remise du rapport de l'ANFR (Agence nationale des fréquences) consécutif à un second audit du réseau Free Mobile, l'Arcep tient à recadrer le débat. Dans un communiqué (.pdf), le régulateur explique être « favorable à une éventuelle évolution de la définition de la couverture ». Le président de l'autorité, Jean-Ludovic Silicani avait déjà tenu de tels propos lors de son audition devant l'Assemblée nationale en demandant aux députés de réfléchir à de nouveaux moyens d'estimer la couverture d'un opérateur.

Suite à une réunion de travail organisée par le ministère de l'Industrie regroupant les opérateurs, l'Arcep ajoute que des propositions portant sur un nouveau mode de calcul et d'enquête seront présentées dans un rapport qui sera rendra public à l'automne, après une concertation avec tous les acteurs concernés. Par contre, le régulateur met en garde contre toute volonté de modifier les règles déjà établies concernant les licences déjà attribuées. En effet, l'Arcep évoque un « risque juridique majeur » si les autorités modifient les obligations de couverture du réseau pour les opérateurs qui ont déjà déployé leur réseau.

De son côté, Free a dévoilé ce matin sa feuille de route au sujet du déploiement de ses infrastructures mobiles. L'opérateur a répété que son objectif était d'avoir son réseau en propre en précisant qu'a l'orée 2015, il couvrira 75 % de la population et 90 % d'ici 2018.

Concernant l'utilisation effective du réseau de l'opérateur et de celui d'Orange (grâce au contrat d'itinérance signé entre Free et l'opérateur historique), l'Arcep rappelle qu'il s'agit là d'un contrat privé. « L' estimation de la part du trafic des abonnés de Free passant respectivement par le réseau de cet opérateur et par celui d'Orange est à relier aux conditions techniques et tarifaires de l'accord d'itinérance, contrat de droit privé conclu entre Orange et Free », explique l'Arcep. L'autorité précise donc qu'elle n'est pas compétente pour juger de l'application effective de cet accord et ne se prononcera donc pas sur la quantité de trafic des abonnés Free qui transite via le réseau d'Orange.

Mise à jour

Free réagit aux critiques concernant sa couverture réseau et indique qu'« à compter de ce jour, Free Mobile attaquera en justice toute personne dénigrant la réalité de sa couverture ou de ses investissements ». L'opérateur regrette le fait que les opérateurs concurrents « hier désireux de conclure ce contrat avec Free Mobile condamnent aujourd'hui le principe de l'itinérance. L'itinérance est une nécessité transitoire. Seul le déploiement du réseau permet d'établir une rentabilité structurelle de l'activité ».

Version initiale de l'article publié à 10h19
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top