X.Niel : "Notre objectif, c'est d'avoir notre réseau en propre"

25 janvier 2012 à 12h15
0
Le dirigeant de Free était invité par la Commission affaires économiques de l'Assemblée nationale. Xavier Niel a profité de ce rendez-vous pour donner plus d'informations sur la stratégie de l'opérateur, en particulier sur le marché mobile.

00FA000004898948-photo-sans-titre-1.jpg
Déploiement et investissements dans les réseaux, consommation Data, retards dans la livraison de cartes SIM, les députés ont interrogé Xavier Niel afin qu'il apporte des précisions sur la vision et les ambitions de l'opérateur Free. Dès le début de l'entrevue, le responsable explique : « Notre raisonnement est celui-ci, tout repose sur la Data. L'autre pilier de notre stratégie, c'est l'innovation ».

Xavier Niel est aussi revenu sur le lancement des deux offres FreeMobile. Le dirigeant explique que « les demandes d'abonnements ont été supérieures à nos attentes avec 3 ou 4 millions dès le premier jour ». Il ajoute que le réseau fonctionne parfaitement et que les utilisateurs passent par le réseau Free de « manière significative ». Par contre, il admet un retard de livraison de cartes SIM pour environ quelques centaines d'abonnés.

Free a également dévoilé une partie de sa stratégie, à savoir que son objectif est « d'avoir notre réseau en propre, l'Arcep a rappelé que nous couvrions plus de 27 % de la population française ». Il ajoute : « cette condition est le seul moyen de nous différencier. Pour l'instant, nous avons aussi un accord commercial avec Orange qui nous permet de couvrir la quasi-totalité de la population. Ce réseau nous le louons à Orange, c'est fantastique mais ce n'est pas la meilleure solution ».

Au sujet des critiques sur la couverture réseau de FreeMobile, Xavier Niel précise : « dans paris intra-muros nous avons très peu d'antennes. Notre couverture est exécrable et nous faisons principalement appel aux accords de roaming. Par contre, dans les villes moyennes nous avons des accords avec TDF, avec les bailleurs et nous n'avons pas trop de mal à déployer des antennes. A ce jour, nous avons 1 000 antennes actives nous espérons atteindre le chiffre de 5 000 ».

Dans l'avenir, l'opérateur confirme qu'il compte prolonger sa stratégie sur le terrain de la 4G. Niel explique : « Nous pensons que la consommation des données va exploser. En ce sens, la 4G va proposer plus de débits. Nous avons obtenu, comme Orange, un spectre contigu de 20 Mhz et c'est ce que nous voulions car ce que veulent les français c'est le débit ». Par contre aucune date n'a été donnée au sujet des futures offres de très haut débit mobile.

La semaine prochaine, ce sera au tour d'Orange d'être invité par la Commission des affaires économiques. L'opérateur détaillera également sa stratégie et devrait réagir aux positions mises en avant par Free.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AMD : résultats en demi-teinte pour l'année 2011
Rust : un premier coup d'essai pour le langage de Mozilla
L’Union européenne souhaite obliger la notification de toute fuite de données
DRM : Paramount intègre Ultraviolet à ses films en téléchargement définitif
Nokia : 1,5 milliard de téléphones sous S40 en circulation
Google souhaite faire évoluer le protocole TCP
Google Maps : la vue à 45° disponible pour 24 nouvelles villes
Vimeo : une nouvelle version mettant à l'honneur la vidéo
Google corrige quelques failles de sécurité sur Chrome
Le Galaxy Tab ne sera pas interdit à la vente aux Pays-Bas
Haut de page