Mariage Orange-Bouygues : Xavier Niel et Patrick Drahi sur la même longueur d'onde

19 mars 2016 à 08h01
0
Stéphane Richard redouble d'efforts pour faire aboutir le rachat de Bouygues Telecom par Orange. Lançant un message à l'autorité de la concurrence, il fait savoir qu'un accord serait « quasi bouclé  », via la rétrocession d'actifs aux autres opérateurs.

Cette actualité a rencontré un certain succès durant la semaine. Nous la republions afin que ceux qui n'ait pas eu l'occasion de la lire puissent la consulter.

A l'approche du coup de gong final - arbitrairement fixé au 31 mars -, les négociations semblent prendre un tour plus probant. Alors qu'à Noël, le cercle des discussions ne semblait pas dépasser le cadre des deux opérateurs, le champ du négoce a rapidement inclus le gouvernement, puis l'ensemble des opérateurs du marché français. Désormais, la solution avancée par le PDG d'Orange ne fait plus un secret de la rétrocession d'actifs à SFR et Free, afin que l'ARCEP donne enfin sa bénédiction.


La nouveauté, c'est que Free ne devrait finalement pas prendre de clients à Bouygues. Selon Les Echos, en liens étroits avec le dossier, la société de Xavier Niel devrait même prendre moins d'actifs que prévus initialement, de façon à avantager SFR.

028A000007857821-photo-sebastien-soriano.jpg
Sebastien Soriano, président de l'Autorité régulatrice de la concurrence (ARCEP)


Visiblement déterminé à conclure l'affaire dans les délais, c'est Stéphane Richard qui ferait lui-même l'intermédiaire entre les parties. C'est sur l'attribution des réseaux, des fréquences, des clients et des boutiques que se jouent les dernières discussions. L'ouverture à un tel partage avait été enclenchée suite aux mises en garde du président de l'Arcep Sébastien Soriano, qui avait aussi évoqué un arbitrage en faveur des MVNO (opérateurs mobiles virtuels). Stéphane Richard est pourtant resté coi sur ce point.

Autre point délicat : la part d'actions qui sera attribuée à Bouygues à l'issue du rachat. L'Etat s'était opposé à ce que la participation de Bouygues dans Orange dépasse les 10%, afin que ses propres parts dans l'opérateur historique ne se voient trop menacées. L'Etat français, qui est en effet l'actionnaire majoritaire d'Orange, ne souhaite pas non plus que Bouygues acquière un nombre de sièges trop important au conseil d'administration. Si la société de Martin Bouygues y obtenait un tiers des voix, elle serait en effet en mesure de faire valoir une « minorité de blocage », lui ouvrant alors la possibilité de bloquer toute décision prise en assemblée générale extraordinaire.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top