Les applications de messagerie ont supplanté le SMS en 2012

01 juin 2018 à 15h36
0
Pour la première fois sur un an, les mobinautes ont davantage discuté via les applications de messagerie que les SMS, avec 19 milliards de messages quotidiens en moyenne, contre 17,6 pour les SMS.

0104000005810573-photo-quels-sont-les-nouveaux-usages-du-sms.jpg
Il était acquis que les applications de messagerie instantanée gagnaient de plus en plus de terrain au détriment du traditionnel SMS. Il semblerait aujourd'hui que cette tendance soit désormais vérifiée dans les faits, à en croire une étude publiée par le cabinet Informa, relayée notamment par la BBC.

En 2012, environ 19 milliards de messages auraient effectivement été envoyés chaque jour en moyenne à travers les messageries applicatives, contre 17,6 milliards de SMS.

Cette tendance s'explique par la progression des ventes de smartphones auprès du grand public. Rappelons qu'au premier trimestre, il s'est vendu davantage de ce type de terminaux que de « feature phones », une première. Les messageries applicatives ont l'avantage d'être plus rapides, complètes et riches que les SMS. Un seul inconvénient, de taille, leur caractère propriétaire qui les rendent incompatibles entre elles.

Mais des acteurs comme Facebook et Apple misent beaucoup sur le succès de leurs services. iMessage est confondu nativement dans la messagerie tandis que Facebook Messenger propose un service identique. Facebook a même commencé à signer des partenariats avec les opérateurs pour rendre ses services accessibles et gratuits, au même titre que le SMS, sans pour autant avoir besoin de souscrire à une option Internet. Une bonne opportunité, alors que les revenus tirés des SMS diminuent considérablement et s'approchent aujourd'hui du néant (l'Europe réglemente ce marché et diminue progressivement les tarifs de terminaisons d'appel). N'oublions pas non plus des applications dédiées telles que Viber et WhatsApp, qui ont rencontré un franc succès. Ce dernier compte par exemple plus de 200 millions d'utilisateurs actifs, plus que sur Twitter.

Si déclin du SMS il y a, il ne faut pour pas pour autant l'enterrer trop facilement. Il est parti pour rester encore très longtemps majoritaire, profitant de la multitude de services de « chat apps ». De même que le smartphone n'est pas encore implanté sur tous les marchés. Il demeure encore largement minoritaire dans les économies les moins développées, dans lesquelles le SMS est roi.

La tendance devrait cependant se confirmer dans les années à venir, anticipent les analystes. En 2014, il devrait s'échanger quotidiennement 50 milliards de messages via les applications, contre environ 21 milliards de SMS, affirme Informa.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une première photo pour le Galaxy Note 3 ?
Google fermera la barre de Meebo le 6 juin prochain (MaJ)
Microsoft : bientôt de nouveaux logos pour Bing, Skype, Xbox, Yammer ?
Bon plan : une Radeon HD 7950 et 3 jeux pour 200 euros
Bouygues Télécom annonce la 4G pour le 6 mai
Cassidian Cybersecurity fait l'acquisition d'Arkoon
Android 4.3 plutôt qu'Android 5.0 à Google I/O ?
TV OLED incurvée : un modèle de 55 pouces à 10 000 euros chez LG
Brevets : Microsoft en ligne de mire de MasterMine
La mission Lescure conserverait la Hadopi mais taillerait dans les sanctions (màj)
Haut de page