TomTom : Map Share rendu gratuit et découverte des véhicules de Mobile Mapping

29 mai 2012 à 18h30
0
TomTom a profité le week-end dernier d'un voyage de presse, entre deux annonces de produits, pour faire le point sur son activité de cartographe et annoncer la gratuité à vie du service Map Share.

03852894-photo-logo-tomtom-map-share.jpg

Mise à jour quotidienne désormais gratuite

Face à la solution de cartographie libre et gratuite OpenStreetMap, récemment adoptée par des acteurs majeurs tels qu'Apple ou Microsoft, TomTom prend des dispositions.

Le principal atout d'OSM, outre sa gratuité, est la grande réactivité de sa communauté. Qu'à cela ne tienne, TomTom rend définitivement gratuit son service Map Share, qui permet pour rappel à sa communauté d'échanger quotidiennement des mises à jour cartographiques, après validation.

Selon TomTom, 15% du réseau routier évolue chaque année, mais 90% de ces évolutions ne sont que des modifications de signalisation (limitations de vitesse, sens de circulation, noms de rue, etc.), que les utilisateurs peuvent rectifier eux-même via Map Share. En 2011, 21 millions de membres ont ainsi signalé 36 000 changements par mois.

Ce service était jusqu'à présent facturé au-delà d'un an, il est désormais gratuit à vie. Les derniers modèles (Via 130 et 135, Start 60) en bénéficient d'origine, les autres en bénéficieront prochainement au travers d'une mise à jour de leur micrologiciel.

0000014005194632-photo-tomtom-mobile-mapping.jpg

Mettre l'accent sur la fiabilité

Les 10% restants d'évolutions structurelles (nouvelles routes, nouveaux ronds points, etc.) restent en revanche réservées aux mises à jours trimestrielles, facturées, à l'exception de la première.

Dans la newsletter publiée ce matin, TomTom revendique une bien meilleure fiabilité que son rival open source.

Il combine pour ce faire une multitude de sources :
  • Les véhicules de cartographie TomTom
  • Sa communauté mais cette fois de manière passive
  • Des autorités ou partenaires locaux et des agents de terrain
Ses dix TomTom Mobile Mapping d'Europe sillonnent pour commencer les routes à longueur d'année. Ces Volkswagen Caddy, prochainement remplacés par des Volkswagen Golf Plus plus confortables, embarquent un équipement semblable à celui de Navteq, filiale de Nokia : un GPS différentiel, une centrale à inertie et un odomètre, tous trois combinés pour déterminer une position absolue avec une grande précision, ainsi que cinq scanners à laser et six caméras de 2 millions de pixels combinés pour obtenir les dimensions des routes et la signalisation.

Toutes les données sont transmises à un serveur embarqué et contrôlées en temps réel puis en fin de parcours par un opérateur assis côté passager, au travers d'un Tablet PC et de logiciels maison, avant d'être transmises au centre d'opérations en Pologne.

La communauté participe enfin à la cartographie de manière passive, en transmettant anonymement ses tracés à TomTom. Chaque jour, cinq milliards de données permettent d'automatiser la détection de changements de sens de circulation, de modifications de limitations de vitesse ou d'apparitions de ronds points par exemple.

D'apparence rudimentaire vus d'extérieur, les véhicules TomTom Mobile Mapping sont fort heureusement climatisés et munis d'une boîte de vitesse automatique DSG. Les équipes parcourent environ 700 km par jour, par phases de 3 semaines entrecoupées de 10 jours de repos.
Les véhicules embarquent une demi-baie digne d'un centre d'hébergement conventionnel. L'équipement sera largement miniaturisé dans les futures Golf Plus, au point de loger sur le toit.
Deux logiciels, visibles simultanément par transparence, indiquent quels routes restent à cartographier et permettent de contrôler le bon fonctionnement des équipements.
Ils sont encore estampillés Tele Atlas, société spécialisée en cartographie que TomTom a rachetée quelques 2 milliards d'euros en 2007.
Les photographies panoramiques capturées par cinq des six caméras n'ont pas grand chose à envier à celles de Google Street View mais elles sont réservées à l'usage interne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top