La police utilise des données TomTom pour cibler des contrôles radars

29 avril 2011 à 13h48
0
TomTom promet à ses clients « une conduite détendue » au moyen des alertes de radars mobiles et de l'information trafic « HD ». Mais quand les données qu'il revend servent justement à « entreprendre des contrôles de vitesse ciblés », les conducteurs sont en colère. C'est effectivement ce qu'a récemment admis la police des Pays-Bas suite aux révélations d'un site internet.

0140000001804636-photo-logo-tomtom.jpg

Pour optimiser les parcours, TomTom collecte en fait, avec le consentement de ses clients, leurs « temps de parcours ainsi que d'autres informations routières ». Les GPS connectés transmettent pour ce faire en temps réel leur position et leur allure, pour l'information trafic maison, tandis que les autres enrichissent ponctuellement la base de données lorsqu'ils connectent leur appareil à un ordinateur.

TomTom dispose ainsi de 3 000 milliards de relevés de vitesse permettant d'établir des « profils de vitesse » pour n'importe quelle portion routière. C'est à partir de ces moyennes de vitesse à un jour et une heure donnée que la fonction « IQ Routes » propose un trajet tenant compte de l'historique de la circulation.

0140000003789244-photo-tomtom-hd-traffic.jpg

Si elles servent aux utilisateurs de TomTom, ces données sont également précieuses pour des tiers, et en particulier pour des gouvernements ou des collectivités territoriales. La division TomTom Licensing revend ainsi ces données comme une aide à la décision, dans le but d'améliorer les infrastructures routières et de lutter contre les embouteillages.

À l'heure de la polémique concernant la traque des utilisateurs d'iPhone et d'Android, TomTom a tenu à rassurer ses utilisateurs, pour qu'ils continuent à donner leur consentement et contribuent à ce qui incarne tout de même le fond de commerce de la marque.

TomTom explique donc avoir licencié des données au gouvernement des Pays-Bas, qui les a transmise à son tour à la police. La marque n'aurait « pas prévu ce type d'utilisation », et se serait retrouvée devant le fait accompli. Elle assure que les données sont transmises de manière parfaitement anonyme. Aucun autre gouvernement n'aurait enfin acheté de données.

Les conditions de licence l'interdiront à l'avenir. Mais à moins d'être dans les petits souliers des autorités, reste qu'il sera naturellement impossible de s'en assurer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top