🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech
Kaspersky Antivirus : AppLock

Kaspersky Antivirus : AppLock pour Android

Note rédaction :
(4)
Avis utilisateurs :
(0.0)
Version : 11.76.4.6357 / Editeur : Kaspersky Lab Switzerland / Téléchargements : 23 (7 derniers jours)
Version : 11.76.4.6357 / Editeur : Kaspersky Lab Switzerland / Téléchargements : 23 (7 derniers jours)

Avis de la redaction

Kaspersky Antivirus : Applock est une application à deux vitesses. Certaines fonctionnalités justifient le téléchargement et elles seront utiles au plus grand nombre. Toutefois, elles ne motivent pas à garder l'application sur le long terme. D'autres, seront plus utiles dans le cadre d'un abonnement avec la mise en place d'une stratégie de protection plus globale en fonction de votre attitude et connaissance du Web.

Pourquoi utiliser Kaspersky Antivirus : ApplLock ?

Téléchargée par plus de 50 millions de personnes et obtenant une très belle appréciation, Kaspersky Antivirus : ApplLock est une solution de protection pour Android gratuite avec des options payantes.

Kaspersky2
Captures d'écran du test de Kaspersky Antivirus : AppLock (1)

À la découverte de Kaspersky Antivirus : AppLock

L'application pèse une cinquantaine de Mo et revendique son expertise en termes de sécurité. Avec 400 millions d’utilisateurs dans le monde, il est vrai que Kaspersky s’est imposé parmi les géants de la sécurité numérique. Pour parvenir à protéger votre téléphone, le Kaspersky Lab a pris en compte plusieurs niveaux de menace pour ajouter un niveau de protection sur vos données stockées au sein de votre téléphone mobile.

Dans ce sens et en marge de la protection contre les virus et autres malwares, l’éditeur russe propose de vous protéger contre la perte, le vol et les sollicitations malveillantes. Quand on sait que la plus grande porte d’entrée en cybersécurité est humaine, il va de soi que les utilisateurs seront sensibles à ces points.

Après avoir téléchargé l’application, l’éditeur nous demande de consentir à des conditions générales. Kaspersky étant un acteur majeur, le dossier est épais. Nous apprécions toutefois que les options marketing soient bien claires et permettent de se soustraire facilement à l’alimentation de leur base de données.

Une fois vos préférences sélectionnées, le temps des offres commerciales est vite arrivé. Deux offres sont disponibles pour une analyse automatique et un anti-phishing. Elles vont de 10.95€ par an à 2.99€ par mois. Il est possible de profiter d’une semaine d’essai, ce que nous déclinons pour découvrir l’application gratuite. Nous notons que le bouton pour éviter l’achat est discret. Gare aux cases à cochées, beaucoup d’avis signalent un renouvellement automatique tacite.

Kaspersky lance alors sa première analyse, nous testons l’application sur un téléphone qui fonctionne sans antivirus depuis 1 an et demi, sur 373 fichiers analysés, rien à déclarer. Après nous avoir proposé une nouvelle offre commerciale, l’application nous demande de la noter. Voilà de quoi expliquer la si bonne appréciation de 3 millions d'utilisateurs sur le Play Store.

Kaspersky1
Captures d'écran du test de Kaspersky Antivirus : AppLock (2)

Test du menu et des options de Kaspersky Antivirus : AppLock :

Sur le papier, Kaspersky se présente comme une application complète avec de nombreuses options et il est grand temps d’en faire le tour d’horizon. Dans sa version gratuite, Kaspersky Antivirus : AppLock propose trois types d’analyses : rapide, complète et par dossier. L’éditeur offre le filtre des appels et l’option dite antivol. Plus encore, des services sont disponibles concernant le comportement en ligne ou les paramètres internes pour accroître la protection de votre vie numérique.

À l'heure du test et pour parfaire notre expérience concernant le métier premier de Kaspersky, nous lançons une analyse complète. En quelques secondes, l’application scanne 29608 fichiers et fait une nouvelle fois chou blanc. De son côté, le filtre des appels est décevant et s’aligne purement sur votre journal d’appel. De toute manière, il faut reconnaître que la fonctionnalité disponible de base sur Android est assez performante si elle est activée. La puissance de la communauté d’utilisateurs permet de renseigner rapidement les numéros suspects. Toutefois, si vous préférez une solution d’un éditeur tiers, Kaspersky peut rendre service.

Si l’antivol n’empêchera peut-être pas le larcin de votre précieux allié du quotidien, celui-ci peut se révéler très efficace pour protéger votre entité numérique. Premièrement, la géolocalisation à distance vous permet de retrouver son téléphone et peut-être de se rendre compte que vous l’avez juste égaré. Ensuite, l’alarme peut se révéler utile pour provoquer l’abandon du téléphone ou dénoncer votre canapé qui l’a encore englouti. La photo furtive est bien si la personne est en train d’utiliser votre appareil. Enfin, et c’est peut-être la fonction la plus pragmatique et utile, il est possible de supprimer à distance les fichiers de son téléphone.

Puisque dans les faits, si vous vous faites arracher votre téléphone ou qu’il est volé, il vous faudra un accès à Internet pour déclencher l’alarme. Le défi est d’autant plus âpre sans smartphone. Si tant est que vous arriviez à activer l’alarme et la géolocalisation, il y a peu de chance de vous lancer par vous-même à la poursuite du voleur. Donc, finalement, les contextes d’usages sont restreints à l’exception de la suppression des données à distance qui s’avère particulièrement tranquillisante quand on sait tout ce qui traîne dans nos items 2.0.

Pour conclure cette partie, Kaspersky Antivirus : Applock est pratique sans être indispensable dans sa version gratuite. Si vous ne répondez pas aux “opportunités” qui sollicitent plus la crédulité qu’elles ne provoquent la chance, vous pourrez vivre sans.

kaspersky3
Captures d'écran du test de Kaspersky Antivirus : AppLock (3)

Quelques cas d’usages et des notes positives :

Si globalement notre ressenti sur l’intérêt de télécharger Kaspersky est à première vue mitigé, quelques options et des cas d’usages sont à souligner.

Les options “Paramètres peu sécurisés” et “Mes applications" sont intéressantes. Si elles ne servent pas à répondre de la malveillance à proprement parler, elles sont bien utiles au contexte. Aujourd'hui, dans un climat concurrentiel dense, la data permet de se distinguer. Certaines applications sollicitent plus de confiance qu’elles ne le devraient. Dans ce sens, Kaspersky vous permet de pointer les réglages qui ne conviennent pas et de soustraire certaines autorisations pour préserver votre vie privée.

Plus encore, et personne ne doute de la faculté de chacun à préserver ses données, avec la hausse des ransomware et autres piratages d’envergures, Kaspersky propose un outil pour vérifier si votre email a fait l’objet d’une fuite de données. Si c’est le cas (et c’est très probablement le cas) vous pourrez vous adapter en conséquence en changeant certains mots de passe par exemple.

Si vous n’êtes pas un spécialiste du web et qu’il vous arrive de cliquer sur un peu n’importe quoi et de télécharger une application avant de vérifier sa solvabilité, alors un abonnement vous permettra d'accroître la sécurité de votre terminal Android.

Enfin, la création d’un compte MyKaspersky propose des modules pour sensibiliser aux risques d’Internet et y apprendre les bons gestes tant pour prévenir que pour guérir.

Spécifications

Editeur Kaspersky Lab Switzerland
Taille 0.79 Mo
Téléchargements 23 (7 derniers jours)
Licence Logiciel Gratuit
Version 11.76.4.6357
Dernière mise à jour 29/11/2021
Système d'exploitation Android
Catégories Sécurité

Kaspersky Antivirus : AppLock : versions précédentes

Kaspersky Antivirus : AppLock 11.76.4.6357

Publié le 26/11/2021
Télécharger
Version gratuite

Les rubriques liées à Kaspersky Antivirus : AppLock