Mega lève 7,5 millions de dollars et confirme les inquiétudes de Kim Dotcom

Le service de stockage de fichiers Mega vient de lever 7,5 millions de dollars, donnant à deux nouveaux actionnaires la majorité des parts de l'entreprise. La théorie récemment évoquée par Kim Dotcom concernant la situation de la plateforme semble se confirmer.

Récemment, Kim Dotcom, le fondateur de Mega, mettait en garde contre le service, expliquant qu'il était tombé dans les mains d'un homme d'affaire chinois peu scrupuleux. Alors que les dirigeants actuels de Mega avaient rapidement démenti les informations exposées par l'Allemand, expliquant que Mega était divisé équitablement entre 17 investisseurs, un rebondissement semble confirmer la théorie de Dotcom.

Le NZ Herald rapporte aujourd'hui qu'un homme d'affaire chinois du nom de Li Zhi Min a racheté, le 29 juillet dernier, 304 530 parts de l'entreprise à 13,135 dollars pièce, lui permettant de détenir 43% de Mega. Quelques jours plus tard, un autre homme d'affaire chinois, Yang Jianhong, a racheté 228 398 parts au même prix, soit 23% des parts de l'entreprise. Mega a également levé 500 000 dollars de plus dans le même temps, via un autre actionnaire. La société compte actuellement 18 actionnaires.

Dans un récent communiqué, Mega s'est félicité de cette situation, assurant que la stratégie du service ne changerait pas. « Mega a maintenant plus de 22 millions d'utilisateurs enregistrés et son taux de croissance est monté jusqu'à 1,5 million de nouveaux utilisateurs mensuels » a notamment déclaré son directeur général, Graham Gaylard.

0320000008138586-photo-kim-dotcom.jpg

Kim Dotcom persiste

La réaction de Kim Dotcom ne s'est pas fait attendre, même si elle reste sobre, pour l'instant. Le créateur du service, qui n'est plus impliqué dans son fonctionnement depuis fin 2013, s'est contenté d'un « R.I.P. Mega » sur Twitter, en renvoyant sur le site du NZ Herald.


Dotcom a récemment précisé sa pensée au site Wired, accusant au passage l'homme d'affaire chinois Bill Liu, aussi connu sous le nom de William Yan, de se cacher dans l'ombre des récentes transactions de Mega. Selon lui, il utiliserait des « hommes de paille » et des sociétés-écrans pour prendre le contrôle de l'entreprise. Il a été accusé d'une fraude à hauteur de 129 millions de dollars l'année dernière en Nouvelle-Zélande.

Le magnat du Web allemand, dont les fonds ont quasiment tous été saisis, explique avoir eu très vite des soupçons concernant Liu, et avoir mis en garde les autres actionnaires. « Malheureusement, les deux actionnaires qui auraient pu arrêter l'OPA hostile ont décidé de vendre encore plus d'actions à Bill Liu. Game over ! » déclare Dotcom, avant de conclure : « Je pense qu'ils ont perdu le contrôle de la société, et qu'ils devraient dire la vérité aux utilisateurs de Mega. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Récupérez 70 euros d'applications Android gratuitement sur Amazon
Après des rachats importants, Lenovo taille dans ses effectifs
Des chercheurs conçoivent un robot capable d'assembler ses
Un développeur de jeux Android diffuse une version modifiée de son app pour piéger les pirates
Start10 : le menu Démarrer de Windows 7 dans Windows 10
Twitter lève la limite à 140 caractères pour les messages privés
Infos US de la nuit : Alibaba publie des résultats en dessous des attentes et dévisse en Bourse
Twitter donne aux marques un accès à tous les tweets les concernant
Qualcomm : Snapdragon 820 en 2016, quelques infos sur le GPU Adreno 530
Divinity : Original Sin II se financera aussi sur Kickstarter
Haut de page