Kim Dotcom n'a plus confiance en Mega et compte lancer un service concurrent

Kim Dotcom a beau avoir créé le service d'hébergement de fichiers Mega, ce dernier n'est plus dans les petits papiers de son fondateur. Dotcom a récemment expliqué ne plus faire confiance à Mega, et planche sur une nouvelle plateforme.

« Je ne fais plus confiance à Mega. Je ne pense pas non plus que vos données soient en sécurité sur Mega ». Une citation qui n'est pas attribuée à un détracteur du service de stockage comme les autres, puisqu'elle vient de Kim Dotcom lui-même. Le créateur renie sa création, dont il n'a plus le contrôle depuis un bon moment, et dont il se méfie désormais.

C'est à l'occasion d'une interview accordée à Slashdot que le magnat du Web, toujours poursuivi par les Etats-Unis dans le cadre de l'affaire Megaupload et contraint de rester en Nouvelle-Zélande sous peine d'extradition, a donné des détails concernant la situation actuelle de Mega. « Je ne suis plus du tout investi dans Mega, d'aucune manière. L'entreprise a souffert d'une prise de contrôle hostile d'un investisseur chinois, d'ailleurs recherché en Chine pour fraude » explique ainsi Kim Dotcom. Le nouvel actionnaire majoritaire aurait ainsi été aidé par des complices pour accumuler un grand nombre de parts dans Mega et en prendre le contrôle.

Pour Dotcom, « cela signifie que le gouvernement néo-zélandais a désormais le contrôle ». Il ajoute qu'il compte lancer prochainement un nouveau service d'hébergement, open source cette fois-ci, pour concurrencer Mega.

0320000007780205-photo-kim-dotcom.jpg

Mega dément, Dotcom promet des preuves

La médiatisation de cet entretien a rapidement entraîné une réponse de la part du service Mega. Selon les responsables actuels de ce dernier, 17 investisseurs détiendraient actuellement Mega de manière équitable, sans « prise de contrôle hostile ». Enfin, la plateforme rappelle également que Kim Dotcom n'est plus à bord depuis fin 2013.

Sur Twitter, Kim Dotcom a réagi en annonçant qu'il publierait cette semaine un communiqué détaillé sur « les statuts de Mega ». « A partir de là, vous pourrez prendre une décision avertie concernant votre utilisation du service » a-t-il ajouté.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft Hololens : en 2016 pour les professionnels, mais plus tard pour les particuliers
Apple : bientôt la transcription textuelle des messages du répondeur ?
Playstation Plus : bientôt un vote pour choisir certains jeux gratuits sur PS4
WhatsApp Web sera bientôt pris en charge par Microsoft Edge
La Hadopi perd son secrétaire général
Microsoft investit 100 millions de dollars dans Uber
Sony annonce les Xperia C5 Ultra et Xperia M5
Chrome : Google corrige une faille permettant de désactiver les extensions
Hitchbot, le robot autostoppeur, vandalisé aux Etats-Unis
Amazon ouvre son assistante vocale Alexa auprès des développeurs tiers
Haut de page