Kim Dotcom n'a plus confiance en Mega et compte lancer un service concurrent

03 août 2015 à 12h45
0
Kim Dotcom a beau avoir créé le service d'hébergement de fichiers Mega, ce dernier n'est plus dans les petits papiers de son fondateur. Dotcom a récemment expliqué ne plus faire confiance à Mega, et planche sur une nouvelle plateforme.

« Je ne fais plus confiance à Mega. Je ne pense pas non plus que vos données soient en sécurité sur Mega ». Une citation qui n'est pas attribuée à un détracteur du service de stockage comme les autres, puisqu'elle vient de Kim Dotcom lui-même. Le créateur renie sa création, dont il n'a plus le contrôle depuis un bon moment, et dont il se méfie désormais.

C'est à l'occasion d'une interview accordée à Slashdot que le magnat du Web, toujours poursuivi par les Etats-Unis dans le cadre de l'affaire Megaupload et contraint de rester en Nouvelle-Zélande sous peine d'extradition, a donné des détails concernant la situation actuelle de Mega. « Je ne suis plus du tout investi dans Mega, d'aucune manière. L'entreprise a souffert d'une prise de contrôle hostile d'un investisseur chinois, d'ailleurs recherché en Chine pour fraude » explique ainsi Kim Dotcom. Le nouvel actionnaire majoritaire aurait ainsi été aidé par des complices pour accumuler un grand nombre de parts dans Mega et en prendre le contrôle.

Pour Dotcom, « cela signifie que le gouvernement néo-zélandais a désormais le contrôle ». Il ajoute qu'il compte lancer prochainement un nouveau service d'hébergement, open source cette fois-ci, pour concurrencer Mega.

0320000007780205-photo-kim-dotcom.jpg

Mega dément, Dotcom promet des preuves

La médiatisation de cet entretien a rapidement entraîné une réponse de la part du service Mega. Selon les responsables actuels de ce dernier, 17 investisseurs détiendraient actuellement Mega de manière équitable, sans « prise de contrôle hostile ». Enfin, la plateforme rappelle également que Kim Dotcom n'est plus à bord depuis fin 2013.

Sur Twitter, Kim Dotcom a réagi en annonçant qu'il publierait cette semaine un communiqué détaillé sur « les statuts de Mega ». « A partir de là, vous pourrez prendre une décision avertie concernant votre utilisation du service » a-t-il ajouté.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top